AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crazy nights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quel est votre chanson préférée?
Crazy Crazy Nights
15%
 15% [ 3 ]
I'll Fight Hell To Hold You
30%
 30% [ 6 ]
Bang Bang You
0%
 0% [ 0 ]
No, No, No
15%
 15% [ 3 ]
Hell Or High Water
15%
 15% [ 3 ]
My Way
0%
 0% [ 0 ]
When Your Walls Come Down
10%
 10% [ 2 ]
Good Girl Gone Bad
0%
 0% [ 0 ]
Turn Of The Night
10%
 10% [ 2 ]
Thief In The Night
0%
 0% [ 0 ]
Reason To Live
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
 

AuteurMessage
avatarkissloloCo-AdminMessages : 16118
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 51
Localisation : la tour du pin
MessageSujet: Crazy nights   Lun 12 Déc - 22:56


Crazy Nights

Crazy Nights est le 14e album studio du groupe Kiss sorti en 1987. L'album atteint la 18e place au Billboard 200, rendant Crazy Nights l'album le mieux classé du groupe des années 80 aux États-Unis.
L'album a été certifié disque de platine le 18 février 1988 par la RIAA, 1 000 000 exemplaires se sont écoulés. L'album a été réédité en 1998 dans le cadre de la série Kiss Remasters, et à ce jour est le dernier album Kiss avoir été remasterisé.

Depuis le démaquillage et le très bon "Lick It Up", Kiss semble être sur
une pente savonneuse. Les ventes suivent le même chemin que la qualité des
albums dans ce qui ressemble à une descente vers les enfers. Gene Simmons semble
moins concerné par le groupe et accorde plus d'attention à sa carrière
cinématographique, alors que dans le même temps, l'Amérique s'extasie devant un
jeune groupe qui assurait pourtant les premières parties du baiser il n'y
a pas si longtemps, un quintet venu du New Jersey nommé Bon Jovi. Il est donc
grand temps pour Paul Stanley de trouver une solution pour relancer la machine.
Profitant du moindre investissement de son compère à la grande langue, il prend
le pouvoir et rompt l'équilibre régnant jusqu'à maintenant entre les deux
leaders pour lancer Kiss dans une nouvelle direction.

Autant le dire, le
résultat va diviser les amateurs du célèbre quatuor New-Yorkais, qui mâtine ici
son Hard-Rock d'éléments FM plus ou moins discrets, Paul Stanley n'hésitant pas
à se mettre aux claviers pour caresser le marché dans le sens du poil. Le coup
est d'ailleurs parfaitement réussi avec la ballade mid-tempo "Reason To Live"
qui squattera les charts avec un côté mielleux qui ne fera pas l'unanimité au
sein de la Kiss Army. Nous y noterons cependant le beau solo d'un Bruce Kulick,
premier guitariste à garder sa place pour plus d'un album depuis le départ
officiel d'Ace Frehley, qui illumine régulièrement cet album. La plus marquante
de ses interventions est l'intro de "No No No", un morceau digne de Van Halen,
speed et efficace, et doté d'un refrain qui va droit au but. Il est également à
noter que ce titre est un des rares interprétés par Gene Simmons au chant, ce
dernier semblant essentiellement présent pour muscler le ton sur quelques
morceaux visant à garder sa légitimité Hard-Rock au groupe. C'est le cas de
"Hell Or High Water", "Good Girl Gone Bad" ou "Thief In The Night" aux accents
plus heavy et à l'ambiance moins lisse.

Car la présence des claviers, si
elle rend la musique de Kiss plus accessible aux radios US, a parfois le défaut
d'en aseptiser le propos, comme sur un "My Way" qu'un nouvel excellent solo
n'arrive pas à faire réellement décoller, ou sur un "Turn Of The Night" au
refrain accrocheur mais tournant en rond sur son final. Stanley réussit
cependant à toucher au but à plusieurs reprises, en particulier lorsqu'il
revient à un Hard-Rock plus festif et dynamique sur lequel les refrains font
mouche. C'est le cas d'un "Crazy Crazy Night" aussi efficace que simpliste ou
d'un "Bang Bang You" particulièrement catchy. De son côté, "I'll Fight Hell To
Hold You" vient prouver que le hard FM peut se faire plus musclé et mieux coller
à l'image de l'ex combo maquillé.

Vous l'aurez compris, cet album ne
laissera pas indifférent. Les intégristes crieront à la trahison malgré la
qualité de l'ensemble. Les autres, s'ils ne fermeront pas les yeux sur quelques
titres plus mièvres , apprécieront une prise de
risque qui, si elle est guidée par des intentions commerciales, redonne
cependant un côté plus dynamique à la musique du légendaire quatuor.

Titres non retenus
Paul Stanley, Desmond Child et Bruce Kulick ont écrit une power ballad intitulée Sword and Stone, ce titre n'a pas été inclus car le producteur de l'album Roy Nevison, n'aimait pas ce dernier. La chanson a été offerte au groupe canadien Loverboy; le guitariste du groupe Paul Dean, a réenregistré le titre pour son premier album solo paru en 1989, intitulé Hard Core. Le groupe allemand Bonfire a repris Sword and Stone et leur version apparaît sur la bande son du film Shocker.
Une autre chanson n'a pas été retenue pour l'album, Dial 'L' For Love, elle a été écrite par Eric Carr, Gene Simmons et Adam Mitchell. Eric a été le principal auteur du titre, il l'a passé à Gene et Adam qui ont complété le morceau. Une démo a été réalisée mais les chants n'ont pas été terminés, Eric Carr s'occupait du chant. Carr dit que la chanson n'était pas bonne à l'époque et que c'est pour cela qu'elle ne figure pas sur l'album Crazy Nights.
Are You Always This Hot est une chanson écrite par Gene Simmons et Adam Mitchell et il s'agit d'un titre spécial car il a été enregistré mais jamais utilisé et ne figure sur aucune compilation de Kiss. Dans les années 80, Gene avait pour habitude de travailler de nouvelles chansons basées sur des titres plus anciens, Are You Always This Hot en fait partie. Le titre a d'abord été écrit par Adam Mitchell en 1981.
Quelques autres chansons qui ont été écrites pour l'album: Boomerang, ‘X’ Marks the Spot, Scratch and Sniff, What Goes Up, Hunger For Love, Dirty Blonde et No Mercy. Cependant, le titre Boomerang a été publié sur l'album Hot in the Shade en 1989.
Le tube "Crazy Crazy Nights" peut être considéré comme un "classic" de Kiss. Cette chanson est la seule à avoir été jouée en live par Kiss en dehors de la tournée promotionnelle de l'album dont elle est issue. On la retrouve ainsi sur la setlist du Hot in the Shade tour et, bien plus tard, à la fin des années 2000, sur celles du Sonic Boom Over Europe Tour et The Hottest Show On Earth Tour. "Crazy Crazy Nights", "Reason To Live", "Bang Bang You" et "No, No, No" ont été jouées sur pratiquement tous les concerts donnés par le groupe fin 1987 et en 1988 ; "When Your Walls Comes Down" et "Hell Or High Water" ont aussi été jouée lors des premières dates de cette série avant d'être rapidement abandonnées.
Singles

  1. 18 août 1987: Crazy Crazy Nights
  2. 12 novembre 1987: Reason to Live
  3. 18 février 1988: Turn on The Night

01. Crazy Crazy Nights - 3:47 Paul Stanley, Adam Mitchell
02. I'll Fight Hell To Hold You - 4:09 Stanley, Mitchell, Bruce Kulick
03.
Bang Bang You - 3:53 Stanley, Desmond Child
04. No, No, No - 4:17 Gene Simmons, Kulick, Eric Carr
05. Hell Or High Water -
3:27 Simmons, Kulick
06. My Way - 3:59 Stanley, Child, Bruce Turgon
07. When Your Walls Come Down - 3:25 Stanley, Mitchell, Kulick
08. Reason
To Live - 4:00 Stanley, Child
09. Good Girl Gone Bad - 4:35 Simmons, Davitt Sigerson, Peter Diggins
10. Turn On The Night -
3:18 Stanley, Diane Warren
11. Thief In The Night - 4:06 Simmons, Mitch Weissman

Paul Stanley - vocals, rhythm guitar
Gene Simmons - vocals, bass
Bruce Kulick - lead guitar, backing vocals
Eric Carr - drums, percussion, backing vocals
Revenir en haut Aller en bas
avatarkissloloCo-AdminMessages : 16118
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 51
Localisation : la tour du pin
MessageSujet: Re: Crazy nights   Lun 12 Déc - 22:58

[youtube]



Kiss - Time Traveler (Demo)







KISS - Sword And Stone - Unreleased Demo for Crazy Crazy Nights
Revenir en haut Aller en bas
avatarAce-DiamondCo-AdminMessages : 2169
Date d'inscription : 07/04/2010
Age : 24
MessageSujet: Re: Crazy nights   Dim 30 Sep - 20:36

J'adore cet album! Peut être mon préféré!!!

_________________
No Fear Cheveux is here...
Revenir en haut Aller en bas
avatarGib'sWicked lesterMessages : 23
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 40
Localisation : Strasbourg
MessageSujet: Re: Crazy nights   Dim 7 Oct - 17:15

excellent album que j'ai découvert avec son achat en 98! eh oui apres avoir acheté les albums 70's, je me suis mis à écouter la période FM/Glam des 80's apres le visionnage de Animalyse tour in Detroit en vhs!
Et pour cette album, j'avais meme acheter la vhs de Crazy nights avec les vidéos!
Cet album a un coté accrocheur et j'avoue que ca me rappelle l'époque du lycée

J'aime tout l'album, mais je mettrais quand meme turn on the night
Revenir en haut Aller en bas
avatarYann 77Hotter than hellMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 42
Localisation : Coulommiers (Seine et Marne)
MessageSujet: Re: Crazy nights   Dim 7 Oct - 18:48

kisslolo a écrit:
I'll Fight Hell To Hold You pour moi ,un album que j'aime bien !

pareil pour moi, j'adore cet album, le meilleur de cet période!!! j'aime 3 chansons en particulier sur cet album: i'll fight hell to hold you, my way et thief in the night.
Revenir en haut Aller en bas
avatarfoolKISSMessages : 56
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 52
Localisation : Bordeaux
MessageSujet: Re: Crazy nights   Lun 8 Oct - 23:38

Retour du fun chez Kiss qui commençait à nous gaver avec son hair metal à la noix. De bons hymnes et puis c'est avec ce disque que je les ai vus pour la première et seule fois live (au Zenith de Paris). 3/5
Revenir en haut Aller en bas
avatarMister Make BelieveAliveMessages : 621
Date d'inscription : 15/06/2010
Age : 48
Localisation : Watchin' you !
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 10 Oct - 18:41

Did'yeah a écrit:
When Your Walls Come Down, j'adore ce titre... Very Happy

Pareil, le riff qui tue !

Beaucoup de souvenirs sur ce titre que j'écoutais systématiquement au réveil quand j'étais jeune, au chômdu et que je cherchais du taf.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMPsycho circusMessages : 9594
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 55
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 9 Jan - 21:04

Depuis le démaquillage et le très bon "Lick It Up", Kiss semble être sur une pente savonneuse. Les ventes suivent le même chemin que la qualité des albums dans ce qui ressemble à une descente vers les enfers. Gene Simmons semble moins concerné par le groupe et accorde plus d'attention à sa carrière cinématographique, alors que dans le même temps, l'Amérique s'extasie devant un jeune groupe qui assurait pourtant les premières parties du baiser il n'y a pas si longtemps, un quintet venu du New Jersey nommé Bon Jovi. Il est donc grand temps pour Paul Stanley de trouver une solution pour relancer la machine. Profitant du moindre investissement de son compère à la grande langue, il prend le pouvoir et rompt l'équilibre régnant jusqu'à maintenant entre les deux leaders pour lancer Kiss dans une nouvelle direction.

Autant le dire, le résultat va diviser les amateurs du célèbre quatuor New-Yorkais, qui mâtine ici son Hard-Rock d'éléments FM plus ou moins discrets, Paul Stanley n'hésitant pas à se mettre aux claviers pour caresser le marché dans le sens du poil. Le coup est d'ailleurs parfaitement réussi avec la ballade mid-tempo "Reason To Live" qui squattera les charts avec un côté mielleux qui ne fera pas l'unanimité au sein de la Kiss Army. Nous y noterons cependant le beau solo d'un Bruce Kulick, premier guitariste à garder sa place pour plus d'un album depuis le départ officiel d'Ace Frehley, qui illumine régulièrement cet album. La plus marquante de ses interventions est l'intro de "No No No", un morceau digne de Van Halen, speed et efficace, et doté d'un refrain qui va droit au but. Il est également à noter que ce titre est un des rares interprétés par Gene Simmons au chant, ce dernier semblant essentiellement présent pour muscler le ton sur quelques morceaux visant à garder sa légitimité Hard-Rock au groupe. C'est le cas de "Hell Or High Water", "Good Girl Gone Bad" ou "Thief In The Night" aux accents plus heavy et à l'ambiance moins lisse.

Car la présence des claviers, si elle rend la musique de Kiss plus accessible aux radios US, a parfois le défaut d'en aseptiser le propos, comme sur un "My Way" qu'un nouvel excellent solo n'arrive pas à faire réellement décoller, ou sur un "Turn Of The Night" au refrain accrocheur mais tournant en rond sur son final. Stanley réussit cependant à toucher au but à plusieurs reprises, en particulier lorsqu'il revient à un Hard-Rock plus festif et dynamique sur lequel les refrains font mouche. C'est le cas d'un "Crazy Crazy Night" aussi efficace que simpliste ou d'un "Bang Bang You" particulièrement catchy. De son côté, "I'll Fight Hell To Hold You" vient prouver que le hard FM peut se faire plus musclé et mieux coller à l'image de l'ex combo maquillé.

Vous l'aurez compris, cet album ne laissera pas indifférent. Les intégristes crieront à la trahison malgré la qualité de l'ensemble. Les autres, s'ils ne fermeront pas les yeux sur quelques titres plus mièvres ("When Your Walls Come Down"), apprécieront une prise de risque qui, si elle est guidée par des intentions commerciales, redonne cependant un côté plus dynamique à la musique du légendaire quatuor

source de la chronique MUSIC WAVES
Revenir en haut Aller en bas
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8741
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 54
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 9 Jan - 22:30

Merci Domm moi j'aime When Your Walls Come Down Very Happy

Chacun ses goûts...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMPsycho circusMessages : 9594
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 55
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Crazy nights   Jeu 10 Jan - 21:40


Quand on me demande quel est le plus mauvais album de [b]Kiss[/b], c’est systématique, je réponds « [b]Dynasty[/b] ». Simplement parce qu’il contient « I Was Made… », et aussi à cause de la prod, que je trouve légère.

Mais, c’est faux. « [b]Dynasty[/b] » est plein de bons titres. Non, [b]Kiss[/b] à sorti bien pire, une série de 3 albums, qui se suivent, tous plus mauvais les uns que les autres, « [b]Crazy Nights[/b] », étant le dernier de cette triste trilogie.

Après les départs de [b]Peter Criss[/b], remplacé par [b]Eric Carr[/b], suivi de celui d’[b]Ace Frehley[/b], le démaquillage, l’arrivée de Vinnie Vincent, très bon, mais envahissant Lead Guitar sur l’excellent « [b]Lick It Up[/b] ».
[b]Kiss[/b] se cherche, hésite, n’a plus confiance en lui , après le passage éclair au sein de [b]Kiss[/b] (et dans nos mémoires) de Mark St John (sur « Animilize »), [b]Kiss[/b], accueil [b]Bruce Kulick[/b] (frère de Bob, ami de longue date de [b]Paul Stanley[/b]), bon et docile guitariste, ne cherchant pas à prendre plus de place que celle qui lui est dévolue (contrairement à Vinnie), avec un jeu plus dans la vision des Pères Fondateurs (Gene & Paul), àl’inverse de Mark (qui avait été engagé également pour répondre à la mode des Guitaristes « Rapides », mais au final, ne cadrant pas).
Non, le problème, vient d’ailleurs.
De la tête.

Depuis le début, [b]Kiss[/b] est une Hydre à 2 têtes, Gene et Paul qui se retrouvent seuls sur les ruine de [b]Wicked Lester[/b], le Groupe ou ils se sont trouvé, et sur les cendres duquel, ils monteront [b]Kiss[/b], en engageant Peter, pour remonter [b]Wicked Lester[/b], avant de recruter [b]Ace[/b] et de changer de nom pour [b]Kiss[/b], et de faire naître le Mythe, LE Groupe, « The Hottest Band In The World »…
Mais, depuis la dépose des masques, pour laquelle, [b]Kiss[/b], comme pour tout ses passages important passé et à venir, s’était lancé à corps perdu dans la production d’un album puissant et magique, « [b]Lick It Up[/b] » (faisant parti des albums qui, à la 1ère écoute nous fait dire « C’est le meilleur album (de…) »
(Bon, après l’enthousiasme retombe plus ou moins))[b]Kiss[/b] tâtonne, donnant l'impression d'avoir perdu sa part de génie, en même temps que ses masques.
Gene, déjà sollicité depuis longtemps, avant le débarbouillage, répond aux chants des sirènes du cinéma, et commence une petite carrière d’acteur, jalonnée de flops et de films moyens, mais qui auront la fâcheuse tendance à distraire Gene, de son attention, jusque là, toute tournée sur [b]Kiss[/b]
Gene est accaparé par les tournages, et Paul, se retrouve seul aux manettes. On constate que bien qu’ayant 2 têtes, [b]Kiss[/b], n’a qu’un [b]Boss[/b], [b]Gene Simmons[/b], et que sans lui, [b]Paul Stanley[/b], n’as pas la stature pour porter [b]Kiss[/b] à lui tout seul.

Bon, « [b]Crazy Nights[/b] » est le moins pire des 3, « [b]Asylum[/b] » et « [b]Animalize[/b] » le surpasse, dans la platitude.
Mais il synthétise bien la confusion stylistique dans laquelle [b]Kiss[/b] s’est plongé tout seul depuis le démaquillage, persuadé d’avoir perdu avec, toute leur particularité.
Alors, Paul, pour plaire, ratisse large, et suivant ses penchant, s’oriente [b]AOR[/b] et Hard FM
Mais, sans conviction, principal défaut de cet album, aussi bien à l’écriture, qu’a l’interprétation, partout, il manque juste le petit quelque chose pour que ce soit bon, et c’est frustrant.
[b]Kiss[/b], ne croit plus en lui, on va chercher du coté de [b]Van Halen[/b] pour faire une très bonne intro à « No, No, No », mais Gene enchaine avec un titre bien speed, mais boiteux, confus.
« [b]Hell[/b] or High Water » du même [b]Gene Simmons[/b] (qui daigne venir entre 2 prises de vue), est franchement mou du genou.
Le « My Way » de Paul, serait bon s'il n’y avait pas ce ridicule clavier, clavier qui émail cette album, a plus ou moins bon escient. Faisant penser un temps à [b]Bon Jovi[/b], un autre à [b]Foreigner[/b], Paul, pour palier le soutien de Gene, va glaner les influences de ci de là.
Mais, [b]Gene Simmons[/b] est également très décevant sur ce disque, la voix est là, mais pas l’envie dans l’écriture, là, il est vraiment en dessous, pas de folie. Avec en plus (mais c’est un moins) une production sans intérêt, ni punch.

« [b]Crazy Nights[/b] » est mauvais, mais c’est pas le pire, ce n’est pas une catastrophe, mais c’est décevant, il y a quand même quelques titres à sortir du lot, ce sont les 3 avec « Night » dedans
A l’époque, je me demande jusqu’où ils vont descendre
Avant de me dire, que c’est juste le tout début de la remontée, en fin de compte
Et je dirais qu’avec le temps, « [b]Crazy Nights[/b] » s’est bonifié, surtout après la sortie du magnifique "[b]Sonic Boom[/b]", qui fait au final, une mise à jour du [b]Kiss[/b] passé…et à venir

Album dispensable
Sauf pour les Fans
Mais si vous voulez commencer [b]Kiss[/b]…passez votre chemin.
source de la chronique spirit of métal
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMPsycho circusMessages : 9594
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 55
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 13 Fév - 9:46

Un premier titre qui fleure bon le refrain immédiat, le machin qui vous
rentre direct dans la caboche. Ben oui, c'est tout KISS ça. Eh,
attention les mecs, vous avez quand même affaire à ceux qui ont écrit
"Rock'n Roll All Nite", "Hotter Than Hell" et autres "I Was Made For
Loving You". Nous sommes en 1987, KISS a toujours perdu ses masques mais
le hard/heavy US crache sur le marché des tonnes de nouveaux groupes de
jeunes loups qui essaient à grands coups de refrains fédérateurs, de
mélodies faciles et de coupes permanentées de se faire une place sous le
soleil californien. Alors KISS, le grand aîné, s'est lancé dans le
créneau depuis 2 albums déjà où son heavy rock'n roll énergique "made in
USA" s'est muté, sous l'influence de Paul Stanley essentiellement dans
un hard US plus mainstream et acidulé afin de séduire minettes et minets
fans de décibelles. Asylum, disque de très bonne tenue avait montré la
voie. Crazy Nights va pousser encore plus loin le groupe vers la
catégorie Hard FM/A.O.R. (au choix).

Au printemps 1986, l’Asylum Tour se termine pour KISS. Une tournée
marathon dont les 4 musiciens sortent heureux mais fatigués. Il faut
dire que la cadence n’a pas vraiment ralenti ces dernières années et il
est grand temps de prendre un peu de repos. C’est presque une bonne
grosse année sabbatique que s’accorde KISS, chose très rare dans leur
carrière. Début 1987, KISS se rend à Los Angeles pour rencontrer le
producteur Ron Nevison. Celui-ci a travaillé avec des pointures du hard
mélodique telles U.F.O., HEART, SURVIVOR et dernièrement l’album The
Ultimate Sin d’Ozzy Osbourne. A l’heure où les succès de BON JOVI et
d’EUROPE mettent en première ligne les mélodies acidulées, les
productions lisses et les permanentes, KISS serait idiot de passer à
côté. MOTLEY CRUE avec Girls, Girls, Girls l’a bien compris.

Lors de la phase de composition, Paul Stanley, responsable encore une
fois de la majorité des compositions ici et initiateur du tournant plus
hard US/FM du groupe depuis quelques années met Gene Simmons devant ses
responsabilités. Le bassiste/chanteur/compositeur/co-fondateur du groupe
promet de revenir à une participation un peu plus active au sein du
combo. Malgré tout, sur les 11 titres, 7 portent la marque de Stanley et
4 seulement de Simmons. C’était sans compter sur Bruce Kulick, dernière
recrue du groupe qui participe également à l’écriture en co-signant 4
titres. Pas mal de compositeurs extérieurs néanmoins encore une fois,
dont l’éminence Desmond Child (sur la ballade « Reason To Live »
notamment) ou Adam Mitchell (co-signataire du titre-phare de l’album, «
Crazy Crazy Night »).

D’ailleurs, on en vient aux singles. Des singles qui ont probablement
compté dans la succès de cet album. 3 titres emblématiques du KISS sage
et raffiné de 1987 dont les clips ont tourné en rotation sur MTV. On
s’apercevra d’ailleurs que les 4 hommes ont troqué foulards, rimmel et
couleurs de l’ère 1984-1985 pour revenir plus sobres avec les apparats
de rockers : blousons et pantalons en cuirs … tout comme MOTLEY CRUE
avec Girls, Girls, Girls (encore) et finalement on se demande si les
KISS n’a pas pris pour modèle son benjamin. Car il faut bien avouer que
depuis 1983, KISS change de look quasiment au même moment que le groupe
de Nikki Sixx. Les clips de KISS montrent un groupe sûr de lui,
séducteur et jouant sur scène devant des milliers de fans. Le single «
Crazy Crazy Nights » est immédiat avec son refrain bon enfant et ses
chœurs, où Paul Stanley en première ligne encourage les fans à ne pas se
laisser abuser par les bien-pensants, de choisir sa vie, de garder ses
convictions et de s’y tenir, quoique les autres en pensent. Le titre est
un véritable carton et KISS s’envole dans les charts internationaux.

Les 2 autres singles sont la power-ballade « Reason To Live ». Une
ambiance feutrée, un Paul sensuel qui chante avec émotion sur les
couplets et un refrain plus intense. Titre servi par un clip où une
créature de rêve s’enfuit dans la nuit après avoir mis le feu à sa
maison. Il y a aussi le plus heavy-rock « Turn On The Night » hyper
accrocheur avec ce clip où KISS joue en haut d’un gratte-ciel et où Gene
Simmons fait les yeux doux à une blondinette qui se trémousse au
premier rang. A côté de tout ça, d’autres très bonnes chansons, d’autres
plus passables … mais surtout le sentiment que de précurseur, le combo
New-Yorkais devient suiveur. Le sentimentalo-héroique mais dynamique «
I’ll Fight Hell To Hold You » permet à Paul Stanley de rouler encore un
peu plus des mécaniques. Idem pour le plus groovy « Bang Bang You » avec
ses paroles profondes qu’on ne doute pas que c’est KISS qui les a
écrites (« I’ll shoot you down with my Love Gun baby », mdr … comme quoi
Desmond Child arrive à s’adapter).

« No, No, No » re-énerve un peu le tout, introduit par la guitare fluide
et volubile de Bruce Kulick qui s’affirme de plus en plus. « Come Hell
Or High Water » revient dans un heavy plus carré. Ces 2 titres sont
chantés par Gene Simmons. « My Way » laisse un gout amer dans la bouche
... le couplet qui est plutôt pas mal et bien chanté par Paul sauve du
naufrage cette chanson introduite par des claviers cul-cul (et pompés
sur le VAN HALEN de la même époque, cf. « Dreams ») et au refrain bof.
Les titres restants sont sympathiques mais n'ont pas l'impact que
pouvaient avoir ceux des albums précédents. « When Your Walls Come Down »
est enjoué, « Good Girl Gone Bad » possède un joli phrasé de guitare
mais semble décidément trop lisse pour un titre co-écrit par Gene
Simmons et « Thief In The Night » propose une fin gentille mais sans
réel panache

Il resort de l'écoute de Crazy Nights un sentiment un peu mitigé. Il y a
de bons titres mais l'album est à mon sens un poil plus fade et moins
personnel que tout ce que KISS a réalisé jusque là. L'ensemble sonne un
peu trop "aseptisé" à mon goût. De plus, en se tournant trop vers des
compositeurs/collaborateurs extérieurs qui pourraient tenter de fondre
KISS dans la masse, le groupe new-yorkais aurait tendance à devenir un
peu transparent dans le paysage hard FM/AOR de l'époque. En 1987, KISS
a-t-il déjà tout dit pour essayer de se frayer un chemin entre un BON
JOVI qui atteint son heure de gloire et un VAN HALEN (époque Sammy
Hagar) qui délaisse l'impact de la 6 cordes pour les claviers guimauves ?
Même Gene Simmons a perdu de son mordant et a troqué son timbre
rocailleux pour enfiler des gants de velours. Crazy Nights est un
instantané de l'époque : un bon album dans le vent mais loin d'être le
plus inspiré du groupe. Gros succès commercial cependant, tant du point
de vue de l’album que des singles et un passage en bonne position sur
l’affiche des Monsters Of Rock de Castle Donington de 1988.









POWERSYLV


ALANKAZAME


(2 chroniques)



- Paul Stanley (guitare, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Bruce Kulick (guitare)
- Eric Carr (batterie)


1. Crazy Crazy Nights
2. I'll Fight Hell To Hold You
3. Bang Bang You
4. No, No, No
5. Hell Or High Water
6. My Way
7. When Your Walls Come Down
8. Reason To Live
9. Good Girl Gone Bad
10. Turn Of The Night
11. Thief In The Night

Revenir en haut Aller en bas
avatarbattof67DestroyerMessages : 823
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 51
Localisation : Kisspace- Caen
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 13 Fév - 21:24

CRAZY NIGHT pour moi est une daube...Désolé Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
avatarNikki SixxWicked lesterMessages : 8
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 32
Localisation : Toulouse
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 7 Aoû - 0:51

une daube pour moi aussi. C'est un des albums que j'aime le moins ...

Mention spéciale au premier extrait de l'album (Crazy, Crazy Night) que je trouve absolument insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
http://mangamugen.easyforumpro.com/
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 7 Aoû - 0:56

moi j'aime bien ce titre et je ne deteste pas cet album..
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6731
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 56
MessageSujet: Re: Crazy nights   Mer 7 Aoû - 12:54

Un album convenu mais agréable à l'écoute. Les daubes, on les a eues avant...
Revenir en haut Aller en bas
avatarStanley_GunDressed to killMessages : 205
Date d'inscription : 09/08/2013
Age : 41
Localisation : Région Parisienne
MessageSujet: Re: Crazy nights   Ven 9 Aoû - 22:09

Un album à part dans la discographie du groupe mais finalement très honnête car il était assez bien défendu sur scène (enfin surtout sur les dates asiatiques) et le groupe prenait des risques en interprétant des morceaux pas évident et surtout en s'accordant plus haut que d'habitude.
Le paradoxe c'est que c'est sur cet album que Kiss s'est à mon avis le plus techniquement investi (en paticuliers Paul Bruce et Eric) alors qu'il est considéré par pas mal de monde comme "de la soupe". 
Le deuxième titre I'll fight hell to hold you est un chef d'oeuvre et l'un des titres le plus abouti dans le style, pouvant rivaliser aisément avec n'importe quel autre titre de n'importe quel groupe contemporain du même style  de l'époque.

Par contre est-ce normal que "Reason to live" n'apparaisse pas dans ce sondage ?
Ce titre me fait immédiatement pensé à "I wanna know what love is" de Foreigner. Il en est bien inspiré....
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Crazy nights   Ven 9 Aoû - 22:12

ah tiens bonne remarque effectivement.. Shocked scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Crazy nights   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crazy nights
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FORUM] Cool & Crazy Nights
» Terenzi Horror Nights 2007
» Crazy Horse
» Crazy Horse
» Neil Young & Crazy Horse - Tournée européenne 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: L'histoire"KISS" :: Albums 80's-
Sauter vers: