AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 KOBRA AND THE LOTUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:38

KOBRA AND THE LOTUS Kobraa10



KOBRA AND THE LOTUS est sans nul doute l’un des groupes les plus talentueux et à fort potentiel révélés ces dernières années. Menés et formés par leur charismatique chanteuse Kobra Paige, les Canadiens sont des bêtes de scène, au sens propre comme au figuré : leur premier album “Out of the Pit” (mars 2010) généra 168 concerts sur une période de 16 mois, démontrant à chaque date l’efficacité du groupe sur les planches.Le nouvel album est sorti dernierement a découvrir rapidement !



LINE UP

-Brittany Kobra Paige
(chant)

-Timothy Vega
(guitare)

-Jasio Kulakowski
(guitare)

-Peter Dimov
(basse)

-Griffin Kissack
(batterie)
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:41

KOBRA AND THE LOTUS Front14



Kobra and the Lotus "Kobra and the Lotus" 2012



Si vous n'avez jamais entendu parler de Kobra and the Lotus, c'est que vous n'avez pas dû vous tenir au courant de l'actualité des gros festivals metal européens, vu qu'ils étaient partout. Ces Canadiens ont surtout eu la chance de rencontrer Gene Simmons (Kiss), qui manage désormais la formation, lui garantissant ainsi une renommée bien plus importante. Si tout cela pue le coup marketing à deux balles à plein nez, ces accusations seront assez vite dissipées à l'écoute de ce second brûlot éponyme.

Kobra and the Lotus (l'album) change totalement de ce que Kobra and the Lotus (le groupe) faisait à l'époque d'Out of the Pit. De la banalité et la platitude d'un hard rock fade et sans prétention, la formation bascule naturellement vers du heavy / power metal puissant et tellement bien ficelé qu'il devient addictif. Que ce soit les guitares particulièrement efficaces ("Heaven's Veins" en est imparable, "Forever One" est plus que prenante), qui livrent une partition variée, ou les compositions simples, peu originales mais pourtant fruit d'une dextérité réelle, le brûlot ne laisse pas de marbre. Qu'est-ce qui se cache sous le serpent ? Du talent. Ni plus ni moins. Gene a flairé la formation plus que prometteuse, et ce qui semblait être une arnaque aux premiers abords est une excellente surprise en réalité.

Là où le groupe excelle aussi, c'est sur le chant. Kobra Paige est une frontwoman au charisme qui dépasse moultes espérances, une main de fer dans un gant de velours. Si elle peut se vêtir d'apparats fragiles et doux ("Sanctuary", "Lover of the Beloved", "Aria of Karmika"), elle sait aussi surprendre par sa force et sa puissance. "Forever One" ne serait pas un tel hymne sans ces lignes de chant créatives et cette voix féroce. "Heaven's Veins", en plus d'être instrumentalement magistrale, épate par la performance de Brittany, démontrant que les avantages de la belle blonde ne sont pas que physiques. Cette femme se classe parmi les toutes meilleures chanteuses de heavy metal, et de son timbre ou ses manières, elle n'est pas une clone de Doro. Non, elle veut imposer sa personnalité à elle, et sa volonté de marquer le genre de sa voix. Un choix ambitieux et respectable.

On remarquera aussi que la formation semble beaucoup plus à l'aise sur les morceaux typés power. "50 Shades of Evil" et son refrain dantesque où le vibrato de la miss fait des merveilles, "Heaven's Veins" à la puissance incontrôlable, "Nayana (My Eyes)" qui restera en tête très longtemps (véritable pierre angulaire de l'album), tout semble couler de source, suffisamment diversifié pour éviter la redondance. Le brûlot utilise des structures simples, mais efficaces à chaque fois, et, fort heureusement, ne se répétant pas ! "Sanctuary", morceau le moins inspiré, fait pourtant figure de bon titre, une mid-tempo offrant une pause agréable. "Aria of Karmika" et "Forever One" pourraient convaincre les foules rapidement, et leur effet en concert semble garanti. Quant à "Welcome to My Funeral", il empreinte des voies hard rock savoureuses, loin de la banalité ou du chemin balisé.

Epiloguer trop longuement semble inutile tant il semble clair que le résultat est là : Kobra and the Lotus, avec cette seconde galette éponyme, frappe très fort. Par un sens de la mélodie (surtout du refrain) affiné, un chant tenant toutes ses promesses et une maturité déjà claire, difficile de ne pas succomber à tant de charme. Et, surtout, une telle évolution de leur part laisse perplexe : passer de la médiocrité à l'excellence, personne n'aurait parié là-dessus en écoutant Out of the Pit. Et pourtant...



TRACKLIST


1) 50 Shades of Evil
2) Welcome to My Funeral
3) Forever One
4) Heaven's Veins
5) My Life
6) Nayana (My Eyes)
7) Sanctuary
8) Lover of the Beloved
9) No Rest for the Wicked
10) Aria of Karmika
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:43

Kobra and the Lotus - Kobra and the Lotus





KOBRA AND THE LOTUS 5084
Difficile de passer inaperçu quand vous enchaînez les festivals. Mais si, en plus de cela, votre renommée est encore entièrement à faire, alors c'est un défi encore plus grand que celui de devoir convaincre la foule que votre groupe n'est pas seulement un phénomène de mode arrivé là par hasard, mais bien que le talent est un facteur essentiel, une composante ayant jouée une grande part dans la curiosité autour d'une formation. Et c'est exactement le cas de ce quintet canadien nommé Kobra and the Lotus, qui, en 2012, nous offre un second brûlot éponyme, et autant dire que le groupe fait déjà un peu parlé de lui. Après des passages au Wacken, Hellfest, Sonisphere et plus encore, il est temps de faire ses preuves. Pourtant, on ne peut pas dire que leur premier effort, Out of the Pit, ait déchaîné la chronique. Un long chemin aurait-il ainsi été parcouru ? Sachant qu'entre-temps, la route de Gene Simmons a été croisée, on peut s'attendre à un résultat radicalement différent. Et c'est pile ce qu'il va se passer.

Kobra and the Lotus est de ces groupes qui sont marqués du sceau de ceux promis à un bel avenir, et ils vous en convaincront au fil des écoutes. Passez votre chemin, cependant, si vous êtes en quête d'un son nouveau à vous mettre sous la dent. Les influences des jeunes musiciens sont claires : le heavy / power typé années 80s, présent souvent dans les rythmiques, mais aussi dans une composition très hymnesque, soutenue par un son impressionnant de professionnalisme. Jamais on ne s'éloigne des rivages du power, du heavy, aux sonorités NWoBHM étonnamment rafraîchissantes, en dépit du manque de nouveautés qu'elles apportent. Pour autant, ils n'en oublient pas quelques racines dans le hard rock, plus proches de leur opus précédent. Sauf que le niveau est passé de l'amateurisme avec un certain potentiel sur le précédent, à une maturité presque totalement acquise sur cette galette. Et en seulement deux ans, il n'est pas difficile de constater qu'ils ont pris le temps de se remettre en question.

Ainsi, la formation canadienne surprend de prime abord par son efficacité. L'écriture des titres est plutôt simple, revenant souvent à une même formule : que l'on passe d'un morceau aux contours de hard rock ou d'un véritable son power metal, il faut miser sur le côté direct, faire du refrain cette pierre angulaire qui élèvera la piste vers les sommets. Et bien qu'un côté redondant puisse parfois s'installer, il sera très vite dissipé par l'enthousiasme communicatif de la majestueuse « Forever One » (dont on imagine déjà l'effet de bœuf qu'elle procurera sur scène), ou par l'énergie folle d'un « Heaven's Veins », qui figurerait presque parmi les titres power les plus emblématiques de l'année. C'est dire à quel point la composition a été calculée pour séduire, s'envelopper délicatement autour de vous, tel le serpent autour de la fleur. Et si vous êtes le lotus, nul doute que la joyeuse bande s'attribuera à merveille le rôle du cobra : son étreinte ne vous laissera pas d'échappatoire !

Cette description du reptile peut cependant soulever un problème : le manque cruel de respiration. Si le début du brûlot ne souffrira heureusement pas de ce défaut, on pourra le ressentir vers la fin, quand une légère baisse d'inspiration se fait ressentir. Car à vouloir trop tabler sur les mêmes ficelles pour nous attirer dans leurs filets, parfois, les morceaux en-dessous des autres passeront trop vite à la trappe, leur intérêt étant loin d'être inexistant. Seulement, difficile d'établir une constante qualitative une fois la compétition créée au sein même d'un album. Si « Sanctuary » laisse entrevoir cette pause qui aurait pu être attendue, grâce aux allures de mid-tempo de la piste, on accusera le coup une fois la baisse de régime constatée sur celle-ci. De même, « Lover of the Beloved » possède un refrain bien construit et bien chanté, mais le reste du morceau manque quelque peu de saveur, d'un goût prononcé. Sans tomber dans le fade, quelques épices pour relever la formule n'auraient pas fait de mal. Et puis, Kobra and the Lotus offre, de temps en temps, des parties mélodiques un peu trop instables. Ce sera à noter sur « No Rest For the Wicked », mais la qualité intrinsèque de la sus-nommée n'en est que peu affectée.


KOBRA AND THE LOTUS 3958

"Avouez que comme ça, je ressemble à une sirène". - Kobra Paige


La formation possède également dans ses rangs un atout de taille : la ravissante Kobra Paige. La jeune femme tient son rôle de leader à la perfection, avec une voix profonde et très bien en place, qui ne manque ni de justesse, ni de versatilité. Tout comme une Agnete Kjølsrud (Djerv), une Liv Jagrell (Sister Sin) ou une Jill Janus (Huntress), le profil de la charmante demoiselle est celui d'une femme forte, dont l'apparence est trompeuse. Comme le cobra, elle vous charme pour mieux vous mordre, et le venin vous entraînera dans ce sentiment d'addiction. Par son timbre reconnaissable désormais (et abandonnant enfin les aigus hasardeux), mais également ses progrès énormes entre Out of the Pit et Kobra and the Lotus, elle prouve à ses détracteurs qu'elle a travaillé ses défauts, et sait tenir les rênes. Problème : son vibrato. Si sa voix est puissante et qu'elle tient à nous le montrer, elle abuse parfois un peu de ce vibrato qui pourra en irriter certains. La jeune frontwoman est encore au début de sa carrière, et une maîtrise comme celle-ci est plaisante. Espérons, ainsi, qu'elle évitera de tomber de temps en temps dans l'abus de vibrato. Mais mis en perspective par rapport à la prestation générale, on se rend aisément compte qu'il ne s'agit que d'un détail, là où la tenue globale est exemplaire.

Et c'est terminé désormais le pilotage automatique, ainsi que la jeunesse. Kobra and the Lotus montre à la face du monde plus de crocs qu'avant. Un « Forever One » surclasse à lui seul les dix morceaux présents sur Out of the Pit. La voix de Kobra Paige, qui se fait aussi plus grave, aide à offrir une bonne tenue de route aux pistes. Et ce n'est pas l'opener « 50 Shades of Evil » qui dira le contraire. Ce titre est un condensé de ce qui peut se faire de mieux dans le power metal, avec un chant féminin qui excelle. Les chœurs appuient à merveille la charismatique jeune femme, et bien sûr, inutile de préciser que le refrain restera imprimé dans votre mémoire pendant encore quelques temps. Et les mêmes caractéristiques pourraient être attribuées à « Heaven's Veins » et « Nayana (My Eyes) », autres pièces tubesques, puissantes à souhait. « My Life », dans son approche plus heavy avec touches de rock, prend plus de temps quant à sa compréhension. Mais une fois celle-ci pleinement assimilée, les qualités de composition sautent aux yeux : ce morceau est bon. Idem concernant « Aria of Karmika », qui nécessite d'être domptée. Si « Sanctuary » et « Lover of the Beloved » se classent donc plus bas, l'intérêt est remonté par des pistes assez quelconques prises dans l'opus, mais dont l'appréciation grandit en augmentant le champ : « Welcome to My Funeral » et « No Rest For the Wicked ». La seconde s'essaye à quelque chose de différent, avec un aspect saccadé sur les couplets. Une idée à creuser mais nécessitant encore un peu de travail. Quant à la première, son arrangement légèrement symphonique sur le refrain aurait, lui, pu être exploité davantage. Mais tout y est plutôt satisfaisant.

Kobra and the Lotus n'est pas un brûlot si évident à juger. En réalité, sous ses structures simples, celui-ci est plus complexe qu'il n'y paraît. De toute évidence très bon, l'est-il assez pour se démarquer de sa concurrence ? Pour marquer le genre d'une empreinte ? C'est assez rare au bout de deux essais, mais il serait tentant de dire oui. Et le bénéfice du doute sera ainsi laissé aux canadiens. Car Kobra and the Lotus n'est finalement pas qu'un phénomène de mode inutile, un fantoche dans la mode du heavy actuel. Le quintet souhaite définitivement prendre les devants, et, en dépit du peu d'originalité, tenter d'imposer leur marque malgré tout. Et si le prochain continue dans cette voie, alors nous assisterons à l'éclosion d'un grand.
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:44

Kobra Paige, chanteuse de Kobra and the Lotus



KOBRA AND THE LOTUS 5086

Kobra and the Lotus commence à se faire sa réputation à la vitesse de l'éclair. Enchaînant les festivals, attirant un public de plus en plus curieux à l'égard de cette jeune formation de heavy / power metal, on ne peut dire que les canadiens passent inaperçus. La preuve, même Gene Simmons ne s'y est pas trompé ! Tout un tas de questions commencent ainsi à apparaître autour de ces cinq jeunes personnes, qui semblent se tracer un avenir plus que brillant. Pour répondre à nos interrogations à ce sujet, la charmante Kobra Paige, frontwoman du combo, a accepté de nous aider à comprendre la montée fulgurante en popularité de ce groupe qui possède plus d'un tour dans son sac.


KOBRA AND THE LOTUS 3959


Sanguine_sky : Bonjour Kobra Paige et, premièrement, merci à toi de m'accorder cette interview. Premièrement, pourrais-tu présenter ta musique et ton groupe à nos lecteurs ?

Kobra Paige : Absolument. Je te remercie de m'avoir invitée ! Kobra and the Lotus a été fondé en 2008. Nous sommes un groupe de heavy metal traditionnel qui englobe également beaucoup d'aspects différents d'autres genres de metal. Il y a quelque chose pour tout le monde ! Attendez-vous à des guitares très heavy et lourdes, quelques riffs avec des harmonies de deux guitares, et un chant heavy metal classique enlevé.

Kobra and the Lotus est un nom de groupe plutôt original. Pourquoi un tel nom ?

Ce nom signifie beauté féroce. Le cobra est un symbole d'intrépidité, de protection et de force. Il se dresse fièrement avec son capuchon en place, ne reculant jamais. Le lotus est une fleur magnifique qui pousse à partir de la boue, ce qui est je crois une belle métaphore pour le metal. Bien que le genre soit plus heavy, la musicalité peut être généralement assez exceptionnelle, avec une composition complexe. Il y a tant de beauté cachée sous ce nom.

Comment composez-vous dans le groupe ? Qu'en est-il des paroles ? Y at-il des histoires ou des anecdotes particulières ou personnelles dans les morceaux ?

Je compose de beaucoup de façons différentes. Je préfère utiliser le piano et un programme nommé Guitar Pro pour créer des morceaux que les gars vont enregistrer. Je co-écris également avec beaucoup de guitaristes différents, au sein de mon groupe ou en dehors. Parfois ils vont écrire tous les riffs, et parfois nous allons, les uns et les autres, écrire des morceaux de chansons. Par exemple, un guitariste va écrire le refrain et je vais écrire le couplet et le riff de pré-refrain. C'est important d'utiliser autant de cerveaux que possible ! Les paroles parlent toutes de combattre ses démons internes, en s'élevant contre la peur et en choisissant ses actions à bon escient en gardant ses intentions à l'esprit. Chaque piste raconte une histoire différente. Elles sont souvent toutes liées à des événements que j'ai vécu ou ressenti, mais je laisse tout cela assez ouvert pour que la personne qui écoute puisse le sentir comme étant aussi sa propre histoire. « Heaven's Veins » parle de se sortir d'une addiction. « Nayana » dit de ne pas juger une personne pour qui elle est, car nous ne savons pas ce par quoi elle est passée et ce qui les a formées. Nous ne pouvons voir à travers leurs yeux, et personne ne peut voir à travers les miens. « My Life » parle de prendre le contrôle de sa propre vie, et ce en quoi tu crois. Beaucoup de gens portent des blessures ou des sentiments négatifs à l'égard d'événements qui se sont déroulés dans des générations passées. Il y a beaucoup de haine dans le monde qui est reportée, et je pense que ce n'est pas à la jeune génération de porter ces blessures. Nous sommes responsables de ce que nous faisons MAINTENANT. Et c'est ça qui importe.


KOBRA AND THE LOTUS 3958


Comment s'est déroulé l'enregistrement de votre album éponyme ?

C'était super ! Nous avons appris un tas de choses dans le studio comme nous étions forcés de faire tester nos capacités d'écriture. Le challenge nous a été donné d'écrire beaucoup de nouveaux morceaux dans un laps de temps très court et nous avons réussis à nous prouver à nous-même que nous en étions capable ! Travailler avec Kevin Churko était vraiment cool car c'est un producteur de très haut niveau. Il a travaillé très dur et nous a incité à donner le meilleur de nous-même. Nous avons aussi écrit « Forever One », un single hymnesque de notre album, dans le studio du début à la fin. Nous n'avions jamais fait ça avant, ni composé avec un producteur.


Si je ne me trompe pas, votre opus devait s'appeler Visionary. Pourquoi le nom a changé vers un titre éponyme ?

Au départ, il y a un an, cet album devait être une auto-production sous le nom choisi de Visionary. Comme nous avons récemment signé sur un label (Universal Canada / Simmons Records), il était important pour eux que ce premier album soit éponyme. Le raisonnement était que cet album représente le premier contact de Kobra and the Lotus au monde comme l'une de leurs signatures.


As-tu un titre favori sur l'album ?

J'aime tous les morceaux car ils sont tous été créés par notre passion mais j'en ai un préféré : « My Life » ! La dynamique de ce morceau m'aspire complètement dans la musique.

J'ai remarqué beaucoup de différences dans ton chant dans ce nouvel album, en comparaison avec Out of the Pit, et je dois dire que le résultat est nettement meilleur à présent. Pourquoi tant de changements dans ta façon de chanter entre ces deux albums ?


Merci ! Quand nous avons fait paraître Out of the Pit, nous n'avions aucune expérience de tournée. Une fois que nous avons tourné, j'ai réalisé que je ne chantais pas authentiquement, en étant fidèle à moi-même. J'ai initialement créé un son de voix différent, sur des craintes que mon ton naturel n'était pas assez. J'ai appris à savoir que tu es meilleur quand tu es authentique. Ce nouvel album est donc finalement une réelle représentation vocale de moi.


Comment choisis-tu ton look et tes vêtements sur scène ? Peut-on voir un message derrière cela ?

Oui. Il y a beaucoup de sens dans la façon dont je m'habille. Je suis très connectée à la terre, et je sens qu'il y a tellement de force que nous pouvons prendre de celle-ci. Elle nous aide ; la terre sous nos pieds, l'air que nous respirons, etc … et fournit de la nourriture pour nourrir la vie, tout ce dont nous avons besoin pour assurer notre subsistance. J'ai un profond respect pour ces offrandes. Je m'habille d'une façon qui apporte quelques morceaux de la nature en combinaison avec la mentalité d'une guerrière. La vie n'est pas simple. Nous sommes tous des guerriers et nous avons plus de force en nous que nous le pensons. Beaucoup de natifs, globalement, embrassent les différents actifs des animaux et du symbolisme. Ils utilisent ces choses pour déclarer leurs intentions par rapport à l'univers. Je fais de même en ornant mon corps de plumes, de capteurs de rêves (note pour la culture : il s'agit d'un objet de la culture amérindienne) et de conques. Je veux donner de la force aux gens grâce à notre musique, et une partie doit passer par l'imagerie.


KOBRA AND THE LOTUS 3960


Quand as-tu commencé à écouter du metal ? Quels groupes t'ont fait rentrer dans le monde du metal ? Penses-tu que quelqu'un pourrait commencer avec Kobra and th Lotus comme première recommandation pour briser les clichés qu'une grande partie des gens ont à propos du metal ?

Quand j'avais 15 ans, j'ai vu Judas Priest et de puis ce jour-là je savais que je devais être membre d'un groupe de metal et membre de cette culture ! Je pense qu'une trop grande partie des gens négligent ce genre de musique parce qu'ils ont beaucoup de mal à trouver la beauté qui y réside, mais j'espère bien que nous pourrons les convaincre de donner une chance au metal !


Qui sont tes artistes favoris, et ont-ils une influence sur ton chant ou ton écriture ?

Deux de mes artistes favoris en ce moment sont Devin Townsend et Vivaldi. Ils n'ont pas une très grande influence son mon chant, mais bien plus sur mon écriture. Je pense que Devin est un brillant artiste, produisant lui-même ses projets. Il y a tellement à apprendre de lui dans tous les domaines de création d'un morceau. Vivaldi est un brillant compositeur de musique classique et je suis sûre qu'il a créé les premiers morceaux de metal ! Haha !


Prévoyez-vous une tournée mondiale et quelques dates en Europe ?

Oui, nous prévoyons de tourner dans la plupart des endroits du monde au cours des 12 prochains mois. Nous serons de retour en Europe en Automne !


Comment avez-vous rencontré Gene Simmons, et comment a-t-il découvert votre musique ?

Gene a été présenté à notre musique par un représentant de A & R à Universal Canada. Il a vu une vidéo live de nous jouant dans un festival en Espagne l'été dernier, et son idée était faite. La prochaine chose que nous savions, c'est qu'il a appelé notre manager en disant qu'il nous voulait !


Quels types de souvenirs gardes-tu du Hellfest ?

Le Hellfest a été quelque chose de très spécial pour nous car c'était notre première expérience sur une mainstage. C'était génial, et le site du festival était le plus dur à cuire de tous les festivals dans lesquels nous avons été. La façon dont il a été mis en place a été très infernale et metal ! C'était un truc de dingue !!


KOBRA AND THE LOTUS 3964


Penses-tu qu'il soit plus difficile pour une femme d'être respectée dans le monde de la musique ?

Je ne trouve pas que ça m'affecte vraiment mais je ne me concentre pas là-dessus. Je fais de mon mieux pour gagner une place comme tout le monde. Je trouve que dans le metal, les gens sont tellement pointilleux sur la musicalité. S'ils n'aiment pas la musique, ils ne vont pas la soutenir, quelque soit le genre.


En seulement une phrase, que dirais-tu à nos lecteurs pour les convaincre d'acheter votre album ?

Hmm que penses-tu de quelque chose comme... cet album va changer votre vie !! Haha, sérieusement, je dirais... soutenez la nouvelle génération en achetant cet album car il est important que nous gardions le metal en vie pour des siècles à venir !


Merci à toi pour tes réponses ! Un dernier mot pour les fans et lecteurs ? Tu as carte blanche.

Merci pour votre soutien ! Votre sang est notre sang, nous sommes forts tous ensemble !
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:48

Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:50





Kobra and the Lotus filmed live at Download 2012
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:55

Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeSam 15 Sep - 15:56

Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeDim 28 Oct - 22:32

Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeVen 27 Juin - 18:04

KOBRA AND THE LOTUS ZsYhfGK

Kobra And The Lotus - High Priestess (2014)

Tracklist:
1. Warhorse
2. I Am, I Am
3. Heartbeat
4. Hold On
5. High Priestess
6. Soldier
7. Battle Of Wrath
8. Visionary
9. Willow
10. Lost In The Shadows


Line up:
Kobra Paige - Vocals
Jasio Kulakowski - Guitars (Shadowblade)
Jurekk James - Guitars (Edge Of Attack)
Peter Dimov - Bass
Griffin Kissack - Drums (Norrath, Nebucadnezzer, ex-Lords Of The Mountain, ex-Moradin, ex-Dark Forest (live)


_________________
KOBRA AND THE LOTUS Bg_hea11
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeVen 27 Juin - 18:06

KOBRA AND THE LOTUS 10494779_775434085810495_3793882685595680986_n

- Tommy Thayer: "Backstage with Kobra Paige @KobrasLotus @KATLofficial pre-show."

_________________
KOBRA AND THE LOTUS Bg_hea11
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16537
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
KOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitimeMar 7 Juil - 19:01

KOBRA AND THE LOTUS sortira le 28 août un EP au format digital intitulé Words Of The Prophets via Titan Music & Entertainment. Il comprend cinq reprises d’artistes canadiens dont le morceau « Black Velvet » d’ALANNAH MILES en écoute ci-dessous.



Tracklist :

1- Lay It On The Line (reprise de TRIUMPH)
2- Sign Of The Gypsy Queen (reprise de APRIL WINE)
3- Black Velvet (reprise d’ALANNAH MILES)
4- Let It Ride (reprise de BACHMAN-TURNER OVERDRIVE)
5- The Spirit Of Radio (reprise de RUSH)

KOBRA AND THE LOTUS Kobra

_________________
KOBRA AND THE LOTUS Bg_hea11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséKOBRA AND THE LOTUS Vide
MessageSujet: Re: KOBRA AND THE LOTUS   KOBRA AND THE LOTUS Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
KOBRA AND THE LOTUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lotus (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: Rock et musiques :: De H à K-
Sauter vers: