Kiss France forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -43%
SanDisk microSDXC Ultra 256 Go + Adaptateur SD – ...
Voir le deal
34.99 €
Le Deal du moment : -9%
-100€ sur les MacBook Air 13’’ 256Go
Voir le deal
1029 €

Partagez
 

 JUDAS PRIEST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
kissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeSam 3 Mar - 10:59

JUDAS PRIEST - Page 7 Judas-Priest-Firepower

Il n’y a bien que Judas Priest pour être pris au sérieux en sortant un album au titre aussi ronflant que Firepower (puissance de feu) ! Peut-être parce qu’en plus de quarante ans de carrière, Judas Priest n’a jamais fait semblant. Peut-être aussi parce qu’avec Black Sabbath, il est celui qui a posé les bases de tout le heavy et power metal qui a suivi. Un album qui cependant sort dans un contexte amer, alors que le guitariste Glenn Tipton se voit contraint de se rétracter de la tournée à venir à cause de la maladie de Parkinson, laissant le groupe orphelin – au moins en live – de ses emblématiques guitaristes après le départ de K.K. Downing en 2011. Réjouissons-nous au moins que la maladie ne l’ait empêché de marquer Firepower de son sceau.

Car la promesse est alléchante : cette illustration incendiaire n’est pas sans évoquer Screaming For Vengeance (1982), classique parmi les classiques, et surtout le retour à la console de Tom Allom a de quoi émoustiller les fans. En réalité, peut-être ce dernier a-t-il œuvré en gardien du temple, de ce son qu’il a aidé Judas Priest à façonner durant la période charnière de British Steel (1980) à Ram It Down (1988), mais celui qui ici véritablement brille par son expertise sonore est Andy Sneap, en maître d’œuvre de cette co-production. Dans tous les cas, grand bien leur a pris de s’en remettre à nouveau à des producteurs extérieurs : les faiblesses de l’auto-production de Redeemer Of Souls ne sont qu’un lointain souvenir. Une production claire, punchy, au goût du jour sans être superficielle ni trop lisse, en phase avec le devoir de puissance que lui impose l’intitulé, un peu à l’instar du travail réalisé par Chris Tsangarides sur Painkiller, l’épaisseur et la chaleur en plus.

Judas Priest n’est finalement jamais aussi bon que lorsqu’il laisse la partie technique aux professionnels compétents et se concentre sur ce pourquoi il est doué. Exit l’ambition conceptuelle de Nostradamus et les mollesses de Redeemer Of Souls, Firepower est un classique. A prendre dans les deux sens du terme : à savoir, dans son format qui ne cherche pas les extravagances, et dans sa qualité qui tend à épouser les formules qui ont fait les beaux jours du combo. A commencer par les brûlots qui viennent nous percuter de plein fouet, avec d’emblée « Firepower » et « Lightning Strike ». Judas Priest ne tergiverse pas et envoie une première salve incandescente. Le jeu de Scott Travis est vif et percutant. Les riffs sont mordants et d’une indécente efficacité, tandis que les solos harmonisés ou en duels sont particulièrement chantants – le duo Tipton/Faulkner irradie littéralement l’album. Rob Halford, imposant, incarne les chansons. « Evil Never Dies » est l’exemple du morceau dynamique, entre des couplets heavy, la sensation d’accélération des refrains et une vicieuse accalmie, qui offre au Metal God un terrain de jeu idéal pour multiplier les registres et émotions. On peut aussi citer le sombre « Necromancer » qui inverse cette dynamique avec des couplets entraînants pour soudainement alourdir ses refrains.

Car Judas Priest n’a pas oublié de varier les plaisirs. S’il lève le pied sur « Never The Heroes », c’est pour mieux nous happer avec sa mélodicité. On passe d’un « No Surrender », un pur hit hard rock dont on chantonne encore le refrain et le solo des heures après, à un « Lone Wolf » heavy en diable, quasi sabbathien par moments. « Rising From Ruins », avec sa douce introduction au piano « Guardians », joue la carte du titre qui nous emporte dans ses valons épiques et majestueux. Et comment ne pas froncer des sourcils sur les riffs mid-tempo de « Children Of The Sun » ou s’imaginer en hors-la-loi cramant l’asphalte à l’écoute du nerveux « Flame Thrower » ? La power ballade « Sea Of Red », idéalement placée, avec sa partie centrale cathartique où Halford se montre poignant, offre quant à elle un final quasi symphonique à l’album.

Firepower réussi l’exploit de cocher toutes les cases : production, riffs, mélodies, puissance, sensibilité… Il égrène méticuleusement tout ce qui fait la force du heavy metal, au point d’en devenir le parangon. Judas Priest remet les pendules à l’heure et démontre avec une élégance certaine qui reste le patron. S’il ne détrônera pas les monuments du passé et qu’il n’atteint ni le côté archi-essentiel d’un British Steel, ni l’intensité d’un Painkiller, Firepower possède tous les arguments pour, à terme, se faire une place de choix dans le cœur des fans.
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeVen 9 Mar - 13:17


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeVen 9 Mar - 13:27


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 14 Mar - 17:59


PERSONAL MESSAGE FROM GLENN:

By now many of you will know I won't be doing the forthcoming Judas Priest tour because of health issues---I’m so sorry but four years ago I was diagnosed with Parkinson's and was told by my specialist that I had already had it for over ten years - I knew something was wrong with my co-ordination and fluency regarding my playing but I worked around it and battled on - I have good days and bad days but the disease is degenerative and I would never want to compromise the greatest metal band in the world---it was therefore during the last rehearsals I decided to step down and have Andy Sneap fill in---he's a great guy and I'm sure he'll do a great job - I'm sure the band will be as strong than ever

I have been overwhelmed by the massive support and love I’ve had from other artists and from fans all over the world and from many friends and metal maniacs out there - it's not the end for me - I’ll still be able to write and record and on good days even join the band on stage for a few songs - with new medication and advances being made who knows what the future holds - but one thing's for sure - it will certainly involve Priest!

Finally the biggest thanks goes to Rob, Richie, Ian and Scott who have stood by me and supported me through everything - GLENN

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 14 Mar - 18:03

13 mars 2018 - Mohegan Sun Arena, Wilkes-Barre, PA, USA
1.
Firepower
(live debut)
2.
Running Wild
(First time since 2002. First… more )
3.
Grinder
(First time since 2009)
4.
Sinner
(First time since 2009)
5.
The Ripper
(First time since 2009)
6.
Lightning Strike
(live debut)
7.
Bloodstone
(First time since 1990)
8.
Saints in Hell
(live debut)
9.
Turbo Lover
10.
Angel
(First time since 2009)
11.
Evil Never Dies
(live debut)
12.
Some Heads Are Gonna Roll
(First time since 1991)
13.
Breaking the Law
14.
Hell Bent for Leather
15.
Painkiller
Encore:

The Hellion
16.
Electric Eye
17.
Metal Gods
Encore 2:
18.
You've Got Another Thing Comin'
19.
Living After Midnight

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 14 Mar - 18:07








_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 14 Mar - 18:22








_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 19 Mar - 20:37



March 17th, 2018 Nassau Coliseum, New York
Setlist

01. Firepower
02. Running Wild
03. Grinder
04. Sinner
05. The Ripper
06. Lightning Strike
07. Bloodstone
08. Saints In Hell
09. Turbo Lover
10. Angel
11. Evil Never Dies
12. Some Heads Are Gonna Roll
13. Breaking The Law
14. Hell Bent For Leather
15. Painkiller
16. The Hellion / Electric Eye
17. Metal Gods
18. You've Got Another Thing Comin'
19. Living After Midnight

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeVen 23 Mar - 7:44


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeSam 5 Mai - 11:31



https://www.setlist.fm/setlist/judas-priest/2018/freeman-coliseum-san-antonio-tx-23ec7047.html

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeSam 5 Mai - 11:32


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 6 Juin - 20:08

https://www.setlist.fm/setlist/judas-priest/2018/oslo-spektrum-oslo-norway-6bed566e.html




_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 23 Juil - 20:32


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeJeu 17 Oct - 19:01

ROB HALFORD sortira son nouvel album de noël, intitulé Rob Halford With Family & Friends: Celestial, le 18 octobre via Legacy Recordings.

Tracklist :

01. Celestial
02. Donner And Blitzen
03. God Rest Ye Merry Gentlemen
04. Away In A Manger
05. Morning Star
06. Deck The Halls
07. Joy To The World
08. O Little Town Of Bethlehem
09. Hark! The Herald Angels Sing
10. The First Noel
11. Good King Wenceslas
12. Protected By The Light

JUDAS PRIEST - Page 7 Rob


_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeSam 14 Déc - 9:42

Le chanteur de JUDAS PRIEST Rob Halford a confirmé lors d’une interview à la station de radio WAAF de Boston que le groupe se préparait à travailler sur un nouvel album. Ce nouvel opus succédera à Firepower paru en mars 2018.

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
SonicboomSonicboomSymphonyMessages : 10388
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 56
Localisation : 94
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 5 Fév - 21:24

Rob Halford, Glenn Tipton et Richie Faulkner sont en studio. Faulkner a tweeté une photo du trio en plein travail. Le mois dernier il déclarait avoir « des tonnes d’idées » pour le prochain album de PRIEST. « Nous devons juste nous retrouver ensemble et voir ce que la magie du Metal peut créer. »

JUDAS PRIEST - Page 7 EP4tt3PW4AEB1-l?format=jpg&name=small

https://byzegut.com/actualites/judas-priest-en-studio/
Revenir en haut Aller en bas
SonicboomSonicboomSymphonyMessages : 10388
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 56
Localisation : 94
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 7 Sep - 22:35

En 1992, les envies d'aventure en solitaire de Rob Halford avaient entraîné son départ de JUDAS PRIEST, K.K. Downing et Glenn Tipton refusant qu'il travaille sur un projet parallèle, FIGHT. Vingt-huit ans plus tard, et compte tenu des circonstances actuelles qui ont gelé toutes les tournées pour une durée indéterminée, le Metal God a annoncé qu'il a commencé l'enregistrement de son premier album de blues, un projet qui lui trottait dans la tête depuis de nombreuses années.

Car même si l'on connaît son amour immodéré pour le metal, à la base, toute la musique qu'il aime, elle vient de là, elle vient du blues, et le monsieur a des goûts particulièrement éclectiques. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, il a à nouveau fait appel à ceux qui l'accompagnaient sur « Celestial », son disque de Noël, dont son frère Nigel et son neveu Alex, fils de Ian Hill, bassiste du PRIEST.
On ignore pour l'instant quand cet album verra le jour (sans doute en 2021 ?), sachant que, quand la pandémie a frappé, JUDAS PRIEST travaillait sur le successeur de « Firepower » en compagnie de Glenn Tipton. Quant à la tournée du 50e anniversaire du groupe, initialement prévue pour 2020, elle a été repoussée à l'année prochaine.

Confess, l'autobiographie officielle de Rob Halford, sortira le 29 septembre. On ignore pour l'instant si une version en français est prévue ou pas.

JUDAS PRIEST - Page 7 41fvp110
Revenir en haut Aller en bas
SonicboomSonicboomSymphonyMessages : 10388
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 56
Localisation : 94
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 7 Sep - 22:39

Judas Priest commémorera son 50e anniversaire avec la publication d'un livre photo officiel suffisamment lourd en décembre.

Compilé par le légendaire photographe rock Ross Halfin en collaboration avec David Silver et le manager du groupe Jayne Andrews, Judas Priest - 50 Heavy Metal Years est publié par Rufus Publications. Le livre de table basse de 648 pages comprendra des photographies inédites de Ross Halfin, Oliver Halfin, Neil Zlozower, Mark Weiss, Fin Costello et plus, ainsi qu'un long essai du journaliste Mark Blake. De plus, tous les membres actuels du groupe ont contribué à l'écriture du livre.

Quatre éditions du livre seront disponibles, dont une édition conçue pour collecter des fonds pour la Fondation Glenn Tipton Parkinson.

JUDAS PRIEST - Page 7 Bme2uv10
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 17670
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 54
Localisation : la tour du pin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 26 Oct - 18:21

L'autobiographie est un exercice de style assez couramment pratiqué par les artistes, qu'ils soient à leur zénith ou dans le creux de la vague. Et quand Rob Halford, figure aussi emblématique qu'incontournable du metal, se raconte à Ian Gittins, c'est, à l'image de la ville industrielle de Birmingham qui l'a vu naître : brut de fonderie.

A 69 ans, âge érotique, le Metal God, un surnom qu'il a d'ailleurs déposé, passe en revue sa carrière, sans rien cacher non plus de sa vie privée tumultueuse. Car, comme il l'a découvert à l'âge des premiers émois amoureux, c'est un homme qui aime les hommes. Et, dans le monde macho, voire homophobe, du heavy metal, il ne fait pas bon être être gay… Tout au long de ses "confessions", le chanteur archi respecté de JUDAS PRIEST, un des derniers groupes de metal mythiques en activité, nous invite à découvrir son parcours atypique.

Dès son enfance dans une famille ouvrière aimante – même si les engueulades de ses parents dégénèrent parfois, au point qu'il en gardera toute sa vie la peur du conflit –, Rob sait qu'il ne travaillera jamais à l'usine comme son père. A 8 ans, c'est en cours de musique qu'il se découvre des talents de chanteur. Son attirance pour le spectacle viendra plus tard, ce qui l'incitera par la suite à rejoindre un groupe local du nom de JUDAS PRIEST. En spectateurs privilégiés, on assiste donc aux balbutiements puis à l'avènement du groupe (Judas rising) vu de l'intérieur. Aux séances d'enregistrement, mais aussi aux dérapages qui accompagnent la réalisation de certains albums, « Screaming For Vengeance » et « Defenders Of The Faith » en tête.

Une chose apparaît rapidement à la lecture de ces mémoires : comme le laissent supposer ses photos sur Instagram, dans lesquelles il pose toutes les semaines vêtu de T-shirts douteux à la gloire des chats, le chanteur est loin de se prendre au sérieux et a un solide sens de l'humour et de l'autodérision. Fan dans l'âme, le metal chevillé au corps, aux anges quand il croise certaines de ses idoles (Jimmy Page, Ian Gillan, R.J. Dio…), il n'est pas là pour régler ses comptes. Même quand certains musiciens se sont montrés distants, voire méprisants, aux débuts du groupe. Ce qui fait de lui un personnage particulièrement attachant et souvent empathique. Il n'y a qu'à voir la façon dont il parle de Glenn Tipton et de l'admiration qu'il éprouve pour ce dernier qui tente de lutter contre la maladie de Parkinson. Maladie qui le handicape et l'empêche de faire ce qu'il aime le plus au monde : jouer de la guitare avec JUDAS.

Comme pour tout groupe ou artiste, la carrière des Anglais est faite de hauts et de bas. Il y a des Everest : la première partie, en 1977, de ce qui sera l'ultime date américaine de LED ZEPPELIN, dont la tournée est stoppée net suite au décès de Carac, le jeune fils de Robert Plant ; le concert à l'Us Festival devant une marée humaine de plus de 100 000 spectateurs, six ans plus tard ; les trois chansons jouées au Live Aid de Bob Geldof à Philadelphie, en 1985, devant 100 000 spectateurs là aussi et des dizaines de millions de téléspectateurs ; la fierté, en 1990, alors que certains commencent à douter de leur potentiel à se renouveler, d'avoir réalisé « Painkiller » qui met tout le monde d'accord et renvoie dans les cordes bien des prétendants au trône (de fer) deux fois plus jeunes qu'eux ; ou encore d'être toujours au top, même si le coronavirus a tout remis en question l'année où JUDAS devait fêter son jubilé avec une tournée mondiale (qui ignorait la France, cela dit)…

Des bas, parfois abyssaux, aussi. "L'affaire James Vance", en 1990, quand les musiciens se retrouvent impliqués dans un procès, accusés qu'ils sont d'avoir glissé dans leur reprise de "Better By You, Better Than Me" un message subliminal ayant poussé deux fans américains au suicide ; l'autodestruction méthodique de Rob, à grands coups d'alcool et de cocaïne, qui ne parvient pas à accepter son homosexualité et tente d'oublier qu'une fois la tournée terminée, il s'en retourne à ce qu'il appelle son « purgatoire » ; sa tentative de suicide ; et puis, évidemment, son nadir personnel : quand Brad, son amant qu'il aimait, met fin à ses jours ; mais aussi le désespoir, en tant qu'artiste, de ne pas pouvoir réintégrer JUDAS après avoir sorti le premier album de FIGHT en 1993, en raison d'un problème de communication… qui durera douze ans…

Mais Rob Halford n'est pas qu'un grand chanteur, c'est aussi un chaud lapin. Et par moment, on ne peut s'empêcher de penser que parler de sa vie d'artiste est presque – j'insiste sur le presque – un alibi pour aborder (largement) sa vie sexuelle. Comme la plupart des musiciens d'ailleurs, exception faite de Bruce Dickinson qui a totalement fait l'impasse sur le sujet dans A Quoi sert ce Bouton ?. Si ce n'est que l'homosexualité, encore un peu plus quand elle est masculine, est un sujet tabou dans le metal. Pendant toute la première partie de la carrière de JUDAS, jusqu'à son "départ" pour enregistrer le premier FIGHT, Halford vivra dans la honte d'être un chanteur gay dans un groupe hétéro et, surtout, avec la hantise, qu'il qualifie de « véritable torture », que la révélation de son homosexualité mettrait en péril la carrière du groupe qui représente tout pour lui. On peut noter que, même si ses musiciens, sa famille et ses amis proches connaissaient ses préférences depuis toujours, ils ont eu la délicatesse de ne jamais y faire la moindre allusion. Ce dont le chanteur leur est infiniment reconnaissant.

Condamné à rester dans l'ombre, ou, plus exactement, “dans le placard” selon l'expression anglaise, il entamera plusieurs relations bancales et multipliera les plans sordides, entre bars gay et brèves rencontres dans les toilettes. Il vivra même ce qu'il surnomme son « instant George Michael » quand, comme le chanteur pop quelques années plus tard, il sera arrêté pour outrages aux bonnes mœurs après avoir tenté de "lever" dans des WC publics un beau mec… qui se trouve être un flic en civil. Heureusement pour lui, les policiers sont des fans de JUDAS et l'affaire sera étouffée. George Michael n'aura pas cette chance et sa mésaventure fera le tour du monde…

Et puis arrive ce jour de 1998, à l'époque de 2WO, son projet indus, où en direct des studios de MTV, il fait son coming out le plus naturellement du monde devant des dizaines de millions de téléspectateurs. Une véritable libération très bien accueillie par les fans, qui savaient depuis longtemps où allaient ses préférences, et le monde de la musique en général. « Ce qui est super, c'est que je n'avais plus à me cacher, écrit-il. En un instant, fini les sous-entendus et les gens qui parlaient dans mon dos. J'entendais parfois dans les clubs : "Regardez, y'a la pédale !". Maintenant, je pouvais répondre : "C'est Monsieur Pédale !". »

​Aujourd'hui totalement décomplexé et épanoui, gay et fier de l'être, amoureux depuis des années puisqu'il a – enfin – rencontré l'homme de sa vie, Rob apparaît comme un héraut de la cause homosexuelle et, par extension, LGBT. Et c'est aussi l'une des raisons pour lesquelles il s'est autant livré dans Confess, témoignage sincère d'un homme qui avait certes la gloire mais qui a dû attendre l'âge de 47 ans pour ne plus se cacher. Et dont la lecture, il l'espère, permettra à celles et ceux qui vivent dans la honte et le déni de pouvoir parler et d'être enfin eux-mêmes.

A l'heure d'écrire ces lignes, on ignore si Confess sortira en version française. Mais si tel est le cas, sa lecture passionnante est très fortement recommandée.

JUDAS PRIEST - Page 7 CONFE

_________________
JUDAS PRIEST - Page 7 Iron-m10
Revenir en haut Aller en bas
DOMMDOMMMonsterMessages : 13368
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 57
Localisation : digoin
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeLun 9 Nov - 18:08

JUDAS PRIEST - Page 7 123391967_3521258841294493_3841835491153133753_n.png?_nc_cat=105&ccb=2&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=I-MsJ9ek8XgAX-4uabr&_nc_ht=scontent-cdt1-1
Rob Halford se souvient comment KISS a traité les jeunes Judas Priest lorsqu'ils ont ouvert et partagé leur opinion sur la musique du groupe. ′′ Je me souviens de tout ", a déclaré le leader de la tournée de 1979.
Lors d'une apparition à Three Sides of the Coin, le chanteur de Judas Priest, Rob Halford s'est souvenu de l'ouverture de son groupe pour KISS dans les années 70, sa relation actuelle et plus encore.
Quand on lui a demandé : ′′ De quoi tu te souviens de 1979 ouvrant pour KISS lors de la tournée ′′ Dynasty ′′ ?", Halford répondit (transcrit par UG) :
′′ Je me souviens de tout. C ' était l'un des souvenirs métalliques les plus excitants dont je puisse me souvenir. Premièrement, nous étions impatients d'apprendre que Gene [Simmons, bas] et Paul [Stanley, voix / guitare] étaient et restent de grands fans de Judas Priest.
C ' est toujours excitant que tes potes disent à quel point ils apprécient ce que tu fais. Et laissez-moi vous dire que nous, en tant que Judas Priest, avons toujours ressenti la même chose envers KISS.
Richie [Faulkner, guitare] est un grand fan de KISS, tout comme Glenn [Tipton, guitare], et Scott [Travis, batterie], et Ian [Hill, bas], et nous sommes tous grands fans de le groupe.
Donc nous avons été absolument étonnés quand nous avons reçu l'appel que Gene et Paul voulaient qu'ils viennent et soient invités spéciaux lors de cette tournée massive aux États-Unis.
Et nous l'avons fait, et ils ont été essentiels pour que Priest ait l'occasion de diffuser le British Metal Gospel sur la route avec eux. Et ils étaient géniaux, ils étaient très gentils, ils nous ont donné ce dont nous avions besoin quant à ce qu'il fallait pour nous sur scène.
Ils nous ont dit : ' Tout ce dont vous avez besoin, faites-nous savoir. Nous sommes ensemble là-dessus, nous vivons la même vie, nous soutenons, nous aidons Et c'est ce que KISS a toujours fait hors de la musique. Comme des garçons, ce sont de belles personnes.
′′ Et c'est génial que nous ayons cette relation continue avec KISS. Et nous étions supposés faire un spectacle ensemble maintenant, je pense. Nous aurions dû faire un spectacle ensemble en Europe mais nous l'avons reprogrammé, et j'espère que nous pourrons faire ce spectacle ensemble en 2021.
Donc l'amitié et l'amour et le soutien que KISS a pour Priest et vice versa sont aussi forts que toujours."
-- Est-ce qu'on a déjà parlé - parce que je me souviens des rumeurs il y a quelques années, qu'il y aurait potentiellement une tournée d'été de KISS et Judas Priest ? Avez-vous déjà eu des discussions supplémentaires sur ′′ Repartons et faisons une tournée massive de co-headlining "?
′′ Je pense que ce serait génial. Et pourquoi pas ? Je veux dire, je pense que tous les deux, les deux groupes, nous disons : ′′ Ne jamais dire jamais ".
Ça marche dans les deux sens - les fans de KISS sont fans de Priest, et les fans de Priest sont fans de KISS, donc ce serait une merveilleuse célébration, en particulier pour les deux groupes qui ont eu une longue permanence dans le rock ' n'roll et le heavy metal.
Nous sommes incrustés dans la vie des gens, tant de KISS que de Priest, partout dans le monde il y a un fan de KISS et un fan de Priest. Alors on va vous emmener autour du monde les gars je suis prêt !
Source : https://www.ultimate-guitar.com/.../rob_halford_recalls...
Revenir en haut Aller en bas
SonicboomSonicboomSymphonyMessages : 10388
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 56
Localisation : 94
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeSam 13 Mar - 19:59

‘Confess – Ma Confession’, l’autobiographie de Rob Halford, est sortie le 10 mars chez Talent Editions. Les mémoires du chanteur de Judas Priest, parues en anglais en septembre 2020, sont désormais disponibles en version française. « Anecdotes, révélations, autodérision et sincérité sont au menu de ce livre passionnant. Un livre à la gloire et à la puissance du heavy metal ! » explique le communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
SonicboomSonicboomSymphonyMessages : 10388
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 56
Localisation : 94
JUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitimeMer 7 Avr - 23:33

Judas Priest reporte la tournée européenne en 2022, mais confirme sa présence en tête d'affiche du Festival de Bloodstock 2021.

Judas Priest a rejoint une liste toujours plus longue de groupes forcés de repousser leur tournée prévue pour 2021 à 2022.

Les dieux britanniques du métal se déchaîneront désormais dans toute l'Europe à partir du 27 mai 2022, date à laquelle leur tournée débutera à Moscou, en Russie, jusqu'au 31 juillet 2022, date à laquelle elle se terminera à Oberhausen, en Allemagne.

Les légendes du métal de Birmingham ont publié la déclaration suivante: "Malheureusement, en raison des problèmes de vaccin COVID-19 en Europe, nous avons été informés que nos dates 2021 ne pourront pas avoir lieu comme prévu - toutes les dates ont été reportées à 2022 comme détaillé ici - tous les billets resteront valables pour les nouvelles dates - d'autres dates seront annoncées prochainement .... Cependant, nous sommes heureux de confirmer que notre spectacle phare au Royaume-Uni à Bloodstock Open Air 2021 est toujours prévu pour le mois d'août prochain, où nous sommes impatients de célébrer 50 ans de Judas Priest et 20 ans de Bloodstock. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséJUDAS PRIEST - Page 7 Vide
MessageSujet: Re: JUDAS PRIEST   JUDAS PRIEST - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
JUDAS PRIEST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: Rock et musiques :: De H à K-
Sauter vers: