AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Grave Digger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16519
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
Grave Digger  Vide
MessageSujet: Grave Digger    Grave Digger  Icon_minitimeMer 6 Aoû - 9:53

Grave Digger est un groupe allemand de metal formé en 1980. ( Wikipédia)

Grave Digger (en anglais, le fossoyeur) est un groupe de heavy metal traditionnel d'origine allemande qui a vu le jour au début des années 1980. Bien qu'il puisse sans conteste être classé parmi les plus grands de la scène du métal, son succès commercial n'en a jamais témoigné. Après quelques apparitions peu marquantes dans divers festivals, le groupe, alors composé de Chris Boltendahl, Peter Masson, Willi Lackmann et Albert Eckardt, enregistra une chanson pour une compilation nommée Roch For Hell, en 1983. Un an plus tard, nos quatre fossoyeurs sortaient leur première pièce studio : Heavy Metal Breakdown.

Ils travaillèrent ensuite sur leur second album, Witch Hunter, en 1985. Quand cet album fut prêt, Lackmann quitta le groupe et fut remplacé par C. F. Brank.

Le groupe revint au-devant de la scène lors de quelques festivals, durant lesquels il assura même les premières parties d' Helloween et de Celtic Frost. Ces tournées se soldèrent par la sortie de leur troisième album studio, War Games, en janvier 1986. Cet album fut critiqué à sa sortie par les fans de la première heure, qui accusèrent le groupe de dérive commerciale. Peu après la sortie de l'album, Peter Masson céda sa place à Uwe Lulis. En 1987, Chris et ses compères décidèrent de renommer le groupe. Ainsi, il s'appela simplement Digger. Sous ce nouveau nom sortit l'album Stronger than Ever. Cet album, de par son agressivité, aurait pu rappeler un peu les albums des débuts du groupe Grave Digger. En réalité, du fait de la production, le son épuré de cet album était un peu dans la veine de groupes de hard rock puissant mais mélodique tels que Europe ou Van Halen (dans leur période la plus mélodique et commerciale). Malgré la bonne qualité de cet album, Stronger than Ever fut un échec commercial. La résultante en fut le clash du groupe qui conduisit à la séparation de ses membres, comme le déclara Chris à la fin de l'année 1987.

Le groupe se reforma partiellement en 1991. Chris Boltendahl et Uwe Lulis soutenus par 2 nouveaux venus, Tomi Göttlich et Jörg Michael (qui fut également le batteur de Rage, de Stratovarius, et de Running Wild) sortirent alors leur quatrième album : The Reaper. Cet album fut une « claque » pour un grand nombre de fans. Il était le véritable retour aux sources qu'ils avaient espéré. La même année sortit l'album Best of the Eighties. C'était un best of regroupant leurs meilleurs titres.

L'album Symphony of Death suivit immédiatement The Reaper en 1994. Les titres qui le composent sont issus des chutes de l'album précédent.

Dans la foulée, le groupe enchaîna par une tournée mémorable en Allemagne, avec Frank Ullrich, une nouvelle recrue au post de batteur, tournée durant laquelle ils assurèrent même la première partie de Manowar. En 1995, Heart of Darkness vit le jour. Ce fut un album très sombre, s'octroyant même quelques influences des premiers travaux d' Annihilator.

En 1996, Stefan Arnold devint le nouveau batteur de Grave Digger. Cette année marque également la réalisation de leur premier concept-album épique, Tunes Of War, qui traite non sans une certaine allégresse de l'histoire de l'Écosse, dans laquelle William Walace est le héros légendaire. Cet album fut en réalité la première partie d'une trilogie médiévale achevée en 2000 par Excalibur. Le second album, sorti en 1998, n'est autre que Knights of the Cross (Jens Becker fut entre temps nommé bassiste du groupe). Toujours puissant mais moins épique cependant, ce deuxième opus se donne pour concept la Première Croisade ayant éclaté en 1095. L'Inquisition et les Templiers sont au cœur de cet album. Excalibur acheva ainsi cette trilogie médiévale en toute beauté, en explorant en profondeur la légende du Roi Arthur. Une tournée mondiale se profila à l'horizon. Hans-Peter Katzenburg, qui fut le claviériste du groupe durant cette tournée sera proclamé digne de garder son poste par la suite. En 2000, le groupe fêta son vingtième anniversaire avec un grand concert à Bochum, mais cet événement fut également marquant lorsque le guitariste Uwe Lulis quitta le groupe pour former son propre groupe Rebellion (groupe) avec l'ancien bassiste de Grave Digger, Tomi Göttlich. Uwe Lulis fut remplacé par Manni Schmidt qui joua avant dans le groupe Rage.

En 2002, un premier live enregistré durant le passage du groupe dans ce qui est considéré comme le plus grand festival de heavy-metal d'Europe, le Wacken Open Air, se dévoila au grand jour, Tunes of Wacken - Live. Un DVD y fut couplé. Un an plus tard, Rheingold sortit dans les bacs et combla la plupart des fans. Après le Rheingold-Tour, le groupe enregistra un nouvel album, The Last Supper, qui, bien que le groupe s'en défende encore, s'apparente de très près à un autre concept-album. En effet, bien que seuls 3 titres parlent ouvertement des derniers jours du Christ, l'ensemble des chansons s'entiche avidement d'une certaine opposition entre le bien et le mal, mêlant passion et désarroi au travers d'un son brute de décoffrage, pouvant parfois être attribué à du thrash-metal.

Le mois d'octobre 2005 vit la réalisation d'un nouveau DVD live enregistré durant le Last Supper-Tour au concert de Sao Paulo. Le titre de ce live, 25 To Live, célèbre le 25ème anniversaire du groupe.

Après Liberty Or Death sorti en 2007, alors que les réactions des fans semblaient mitigées, certains reprochant au groupe son manque d'innovation, leur dernier album, Ballads of a Hangman, sorti en 2009 les a réconciliés et en a même conquis de nouveaux. En 2009, le groupe se sépara de ses deux guitaristes Thilo Herrmann et Manni Schmidt qui furent remplacés par Axel Ritt, un vieil ami du chanteur Chris Boltendahl.

Formation actuelle :

Chris Boltendahl (chant)
Axel Ritt (guitare)
Jens Becker (basse)
Stefan Arnold (batterie)
Hans Peter "H. P." Katzenburg (clavier)

Discographie

Albums :

Heavy Metal Breakdown (1984)
Witch Hunter (album)|Witch Hunter (1985)
War Games (album)|War Games (1986)
The Reaper (1993)
Symphony Of Death (1994)
Heart of Darkness (album)|Heart of Darkness (1995)
Tunes of War (1996)
Knights of the Cross (1998)
Excalibur (2000)
The Grave Digger (2001)
Tunes of Wacken - Live (2002)
Rheingold (album)|Rheingold (2003)
The Last Supper (album)|The Last Supper (2005)
25 To Live (2005)
Liberty or Death (album)|Liberty or Death (2007)
Ballads of a Hangman (2009)
The Clans Will Rise Again (2010)
The Clans Are Still Marching (2011)
Clash Of The Gods (2012)
Return of the Reaper (2014)

EP et singles :

For Promotion Only (1992)
The Dark Of The Sun (1997)
Yesterday (2006)
Pray (EP) (2008)

Grave Digger  Gravedigger-2012b2

_________________
Grave Digger  Bg_hea11


Dernière édition par kisslolo le Mer 6 Aoû - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16519
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
Grave Digger  Vide
MessageSujet: Re: Grave Digger    Grave Digger  Icon_minitimeMer 6 Aoû - 9:57

Grave Digger  Grave_12

Tracklist de Return Of The Reaper :

01. Return Of The Reaper
02. Hell Funeral
03. Wargod
04. Tattoed Rider
05. Resurrection Day
06. Season Of The Witch
07. Road Rage Killer
08. Grave Desecrator
09. Satan's Host
10. Dia De Los Muertos
11. Death Smiles At All Of Us
12. Nothing To Believe

_________________
Grave Digger  Bg_hea11
Revenir en haut Aller en bas
kisslolokissloloCo-AdminMessages : 16519
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 52
Localisation : la tour du pin
Grave Digger  Vide
MessageSujet: Re: Grave Digger    Grave Digger  Icon_minitimeMer 6 Aoû - 9:57


_________________
Grave Digger  Bg_hea11
Revenir en haut Aller en bas
PhilPhilModérateurMessages : 6766
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 57
Grave Digger  Vide
MessageSujet: Re: Grave Digger    Grave Digger  Icon_minitimeSam 2 Fév - 18:51

GRAVE DIGGER : Paris, Petit Bain, 28/1/19

Grave Digger fait partie de ces groupes que je n'écoute pas régulièrement (un tort sans doute). Souvent l'impression que nos chers Germains sortent au fil des années les mêmes galettes à tel point qu'il est souvent difficile d'en extraire un morceau marquant. Efficace mais sans originalité aucune. C'est du moins mon humble avis.

L'actualité du groupe c'est un nouvel album intitulé The Living Dead qui, selon les fans de la première heure (dont je ne fais pas partie) se veut être un cran en dessous des précédentes réalisations. Sinon, nos voisins d'outre-Rhin distillent un métal épique très puissant appuyé par des riffs lourds voire............pachydermiques (lol), le tout chapeauté par la voix épaisse du sieur Chris Boltendahl, le seul et unique mais aussi indéboulonnable chanteur du groupe.

La 1ère partie est assurée par les très jolies Suissesses de Burning Witches qui comptent d'ailleurs à leur actif deux albums dont on dit le plus grand bien. Intitulés Burning Witches et Hexenhammer, ces opus, selon ceux que j'ai croisés l'autre soir, renferment de sacrées pépites dont entres autres une superbe cover de Holy Diver délivrée ici dans une version à couper le souffle tant la voix puissante et claire de la très belle chanteuse Seraina Telli, cette dernière arborant un look Doro jeune très prononcée, jolie voix qui restitue parfaitement l'atmosphère de ce titre emblématique.

Grave Digger  Dsc07115

Grave Digger  Dsc07214

Grave Digger  Dsc07213

C'est un Executed très carré qui ouvre les hostilités suivi d'un Metal Demons qui l'est tout autant. Les filles font preuve de professionnalisme et de virtuosité et ce, grâce aux deux guitaristes qui se renvoient les solos à tour de bras sur We Eat Your Children et Hexenhammer.

Grave Digger  Dsc07216

Grave Digger  Dsc07217

Grave Digger  Dsc07215

Les compos ne brillent, cependant, pas par une quelconque forme d'originalité (et ce n'est pas cette pseudo-ballade intitulée Save Me qui me contredira) mais force est de constater que nos petites Suissesses ont à coeur de satisfaire le public français devant lequel elles se produisent pour la première fois. Open Your Mind, la reprise de Dio, Holy Diver (fort bien exécutée ainsi que je l'ai mentionné précédemment) et leur hymne Burning Witches closent un set solide et fort bien orchestré. A consommer (je parle de la musique.... Grave Digger  772627) sans modération. Leur prochain retour est espéré très ardemment.

Grave Digger  Dsc07219

Grave Digger  Dsc07221

Grave Digger  Dsc07223

Grave Digger  Dsc07222

Grave Digger  Dsc07224

Grave Digger  Dsc07225

Grave Digger  Dsc07226

Grave Digger  Dsc07227
François27 et Purplexed sont aux anges.....Tu m'étonnes.... lol!

Setlist Paris :

Executed

Metal Demons

We Eat Your Children

Hexenhammer

Bloody Rose

Save Me

Black Widow

Open Your Mind

Holy Diver
(Dio cover)

Burning Witches

Au tour de Grave Digger d'en découdre avec le public parisien qu'il visite régulièrement. Bon, ça ne commence pas trop bien puisque lors de l'intro, François27 me fait part du fait que le guitariste Axel "Musclor" Ritt a malencontreusement oublié de brancher sa guitare Shocked alors que The Reaper (La Grande Faucheuse) était en train de faire son show devant une assistance particulièrement enthousiaste.

Grave Digger  Dsc07229

Grave Digger  Dsc07228

Autant dire que ça part sur les "chapeaux de roue" avec les deux premiers titres que sont Fear Of The Living Dead et Tattoed Rider. Son excellent, c'est évident. En effet, nos amis germaniques ont toujours eu le souci du détail. On poursuit avec des versions assez fidèles à leur pendant studio de The Clans Will Rise Again (extrait du dernier album studio du même nom que j'ai acheté parce que je trouvais que ça tournait en rond) et Blade Of The Immortal, extrait de The Living Dead. Le batteur Marcus Kniep arrivé dans le groupe en 2018, a parfaitement compris que lui aussi, pouvait jouer un rôle déterminant pendant ce concert. En effet, durant le show, il ne cesse de solliciter le public de façon enthousiaste. Il réitèrera l'opération au moment du rappel.

Grave Digger  Dsc07231

Grave Digger  Dsc07233

Grave Digger  Dsc07232

Celui qui suit, Lawbreaker, va directement au but, sans détour, du point A au point B sans se poser des questions. Un riff carré de chez carré à la Accept. On poursuit avec The Bruce qui fait référence à Robert de Bruce, un roi écossais qui vainquit les perfides Anglais à la bataille de Bannockburn les 23 et 24 juin 1314. Il est encore aujourd'hui considéré comme un héros national au même titre que William Wallace.

Pour revenir à notre concert, lorsque l'on observe Chris Boltendahl, dans la gestuelle et l'attitude, celui-ci fait parfois penser à Biff Byford, ci-devant chanteur de Saxon.

Grave Digger  Dsc07237

Grave Digger  Dsc07238

Grave Digger  Dsc07239

Grave Digger  Dsc07241

Grave Digger  Dsc07243

Grave Digger  Dsc07242

The Dark Of The Sun est un morceau bien hard qui en contente plus d'un dans le Petit Bain qui commence à tanguer, je ne dirais pas dangereusement, mais ça tangue. Rappelons que cette salle est sur une péniche amarrée près de la BNF. C'est aussi à ce moment où mon attention décroche quelque peu ayant un peu l'impression d'entendre toujours le même morceau. Sans doute parce qu'ils font partie des titres passe-partout comme Call For War, The Curse Of Jacques, Wargod, Season Of The Witch et Highland Farewell, titres que je ne connais pas ou que je n'ai pas approfondis. A part ça, ça bétonne sec... Grave Digger  772627

Grave Digger  Dsc07240

Mon intérêt pour le concert reprend grâce à Circle Of Witches, Excalibur et Rebellion, titres qui me sont plus familiers et surtout plus marquants. D'excellentes versions émaillées d'un pogo provoqué par un naze (en plus il s'agit d'un vieux (ce que je ne suis pas lol) qui s'accroche avec son voisin du premier rang) qui fait ch... tout le monde.  Shocked :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen:

Au rappel, après les sollicitations de Mark Kniep auprès du public, The Reaper revient fouler les planches pour jouer un p'tit air de cornemuse puis le quatuor repart de plus belle pour un étincelant bouquet final. Ca tient en 3 titres essentiels : Healed By Metal, Zombie Dance et le classique du groupe (parce qu'il y en a quand même un), Heavy Metal Breakdown, envoyés en pleine face. Des riffs plombés et décapants, de l'électricité, en veux-tu, en voilà achèvent les premiers rangs notamment le vioque de devant... Heavy Metal Breakdown, délivré dans une version live souvent étirée, conclut ce bon et efficace concert des Allemands, originaires de Gladbeck (vous parlez d'un nom....). Par contre, quant à les revoir, on verra, car j'aurai peut-être l'impression d'assister au même concert. A lire mes dernières lignes, certains fans seront peut-être amenés à vouloir m'exécuter en place de "Grave", comme au bon vieux temps....... Grave Digger  772627

Grave Digger  Dsc07311

Grave Digger  Dsc07312

Grave Digger  Dsc07313

Grave Digger  Dsc07314

Grave Digger  Dsc07316

Grave Digger  Dsc07317
Les filles de Burning Witches posent avant une dédicace improvisée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséGrave Digger  Vide
MessageSujet: Re: Grave Digger    Grave Digger  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grave Digger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grave Digger (heavy/power - Allemagne)
» GRAVE DIGGER
» Vend MCD Necros Christos - Grave Damnation
» 5/02/2012 - Massacre + Grave + Master - Montpellier
» 5 Avril 2010 - Barbatos + Blizzard + Mass Grave - Lille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: Rock et musiques :: De E à G-
Sauter vers: