AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tommy le rêve américain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8733
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 54
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Tommy le rêve américain.   Sam 14 Mar - 18:06

Apres la saga Vinnie Vincent et l’éclairage sur Mark st John, c’est maintenant le temps de découvrir Tommy Thayer, successeur de space Ace, icone de la galaxie Kiss !
Faire cet article était une gageure. Rien qu’à l’évocation de son nom, les passions exacerbées autour du personnage de l’homme de l’espace se déchainent ! Cela m’a pris énormément de temps, j’ai tout mis en œuvre, grâce à un gros travail de recherche, pour vous démasquer le guitariste soliste de Kiss. Le voici finalisé !
Bonne et agréable lecture a tous !

Laurent Richier "Kisslolo"


De fan a Spaceman, le rêve américain de Tommy Thayer

Kiss n’a pas été avare en lead guitaristes au cours de sa très longue carrière, mais le dernier titulaire en poste depuis 2002, a repris le personnage du spaceman et cela est devenu une source de conflit et de polémique ! Un homme est au cœur du débat : Tommy Thayer. Les puristes Kissien ne reconnaissant que l’homme de l’espace original et dénigrent son successeur depuis plus de 12 ans, d’autres ne voyant qu’un simple clone, et une majorité un musicien qui fait perdurer la magie du spaceman.

Pourquoi cristallise-t-il autant de passion autour de lui ? Vinnie Vincent, Mark st John et Bruce Kulick n’ont pas eu à subir tant de critiques et de quolibets en tout genre ! Musicien accompli, compositeur, producteur, réalisateur, road manager, Tommy est une perle rare dans le monde de la musique et possède une multitude de casquettes qui ferait le bonheur d’un nombre incalculable de groupes , alors pourquoi et comment ce simple fan de Kiss est parvenu à être le soliste et compositeur de son groupe favori et a focalisé le rejet des soi-disant « die hard fans » du groupe .Quand Ace tire sa révérence pour la seconde fois , le duo Kissien a sous la main un guitariste qui connait mieux le répertoire que l’original, qui fait partie de la maison et qui en connait tous les rouages. Pourquoi ne pas franchir le pas comme pour Eric Singer qui a enfilé le costume du catman ? Le groupe est « bankable » et comment ne pas pérenniser une affaire qui rapporte gros ! Tommy l’homme de l’ombre enfile la tenue et entre dans la lumière et la légende Kiss. Mais prendre la suite du spaceman est bien moins aisé que de se glisser dans la peau du chat, Ace ayant laissé une trace indélébile sur l’entité Kiss.



Il était une fois …

Thomas Cunningham Thayer est né le 7 novembre 1960 à Portland dans l’Oregon, et a grandi à Beaverton dans la banlieue avoisinante. Son père a été général de brigade dans l'armée américaine, puis homme d'affaires et sa mère, violoniste, chanteuse fut une grande érudite de l’art (elle est décédée en septembre 2014). Tommy vit entouré de ses 3 frères, Jim Jr, John et Mike et d’une sœur Anne. Tommy grandit avec le son des Beatles puis se passionne pour le hard rock au début des années 70 avec Alice Cooper, Deep purple, Aerosmith et Black Sabbath puis découvre les guitaristes Rory Gallagher, Ronnie Montrose, Jimmy Page et Peter Frampton, ce qui l’amène à commencer à jouer de la guitare, à l'âge de 13 ans, avec le désir de devenir musicien de rock. Il reçoit à noël 1974 en cadeau le premier album de Kiss et se prend de passion pour ce groupe et pour Ace Frehley qui devient une de ses idoles !

Tommy réalise un de ses rêves en assistant à son premier concert de Kiss à 16 ans, dans sa ville natale, au Memorial Coliseum de Portland, lors de la tournée « Alive! » en février 1976.

Au lycée, en 1977, Tommy fait la connaissance et se lie d’amitié avec un batteur du nom de Jaime St. James. Ils jouent dans plusieurs formations rock de Portland. Tommy obtient son diplôme à la Sunset High School en 1978. Ne trouvant pas de groupes qui leur conviennent, Jaime à la batterie et Tommy en tant que guitariste soliste montent leur propre groupe répondant au nom de Movie Star en 1979 avec Julian Raymond à la basse et au chant, Virgil Ripper à la deuxième guitare et Pete Horne aux claviers.


Black 'N Blue

A la fin de l’année 1981, Movie Star devient Black 'N Blue, nom trouvé par Tommy. Jaime St. James délaisse sa place derrière les fûts au profit de Pete Holmes pour se consacrer au chant, le groupe étant complété par Patrick Young à la basse, Jeff « Woop » Warner à la deuxième guitare et tommy au poste de lead guitariste. Black 'N Blue se taille une belle réputation à Portland en étant un groupe renommé, mais cette notoriété reste locale. Pour avoir une chance de percer, le groupe déménage et s'installe à Los Angeles en 1982. Le groupe écume les clubs de Los Angeles comme le Troubadour, le Roxy, le Whiskey, ou le Country Club. Black ‘n’Blue enregistre une seule et unique maquette avec Don Dokken en producteur qui la montre à son ami Michael Wagener. En quelques mois, le groupe arrive à décrocher un contrat avec Geffen Records.

Black 'N Blue enregistre son premier album sobrement intitulé « Black 'N Blue » sur le label Geffen Records en 1984. L’album sera enregistré au Dierks Studios, à Stommeln en Allemagne et produit par Dieter Dierks, le producteur de Scorpions. Le disque montera jusqu’à la 129ème place du Billboard 200. Le titre « Hold on to 18 » est choisi comme single et connait un joli succès en se classant à la 50ème place des charts et aura droit à un clip vidéo. Black 'N Blue évolue dans un style proche de celui de Dokken ou du Def Leppard des premiers albums, dans un hard rock mélodique et puissant. Le groupe décroche la première partie d’Aerosmith sur le « back in the saddle » tour 84.

En ce début d’année 1985 ,Black 'N Blue ne vit pas de sa musique et avant d’entamer l’enregistrement de leur second album, Tommy et Patrick Young font les backing vocaux sur les démos du groupe Sin, le groupe de Rik fox, bassiste qui a joué dans le Steeler de Ron Keel et Yngwie J. Malmsteen, et a été dans le groupe de Blackie Lawless et Randy Piper nommé Sister avant d’opter pour Wasp en participant aux démos qui allaient figurer sur le premier album de ces derniers . Un jeune chanteur participe aussi à ces démos : un certain Mark Slaughter, futur Vinnie Vincent Invasion.

Tommy Thayer et Jamie St.James participent aussi aux chœurs sur l’opus de Loverboy « Lovin' Every Minute Of It », et Tommy de la guitare sur le disque de Jimmy Barnes « For the Working Class Man ».

Apres Dieter Dierks, c’est Bruce Fairbairn qui produit le second effort du groupe appelé Without Love. Tommy et Jaime cosignant des titres avec Jim Vallance, l’album est mis en boite aux Little Mountain Sound Studios, Mushroom Studios and Ocean Sound Studio à Vancouver au Canada. Le titre "Miss Mystery" aura droit à un clip et connait un certain succès. Jim Vallance, Steve Porcaro et Adam Bomb évoluent en tant que musiciens additionnels sur le disque. "Without Love" et "Miss Mystery" sortiront en single et un troisième titre "Nature of the Beach" apparaitra dans le film Vision Quest avec Matthew Modine et Linda Fiorentino, même si elle n’apparait pas dans la BO originale. Elle trouvera place sur la face B du single de Madonna "Gambler" issu du film. L’album grimpera jusqu’ à la 116ème place du Billboard 200 et restera 11 semaines dans le classement.

Black 'N Blue part en tournée en première partie de Kiss qui assure la promotion d’ « Asylum ». Lors du périple, Jaime et Tommy sont pris sous l’aile de Gene Simmons, où un rapprochement musical va s’établir ! Naturellement Jaime et Tommy demandent à Gene de produire leur nouvel album prénommé « Nasty Nasty ». Celui-ci est enregistré au Baby 'O Recorders, Cherokee Studios and One on One Recording Studios, de Los Angeles, en Californie. Ils co-signent 3 titres ensemble "Nasty Nasty", "I Want It All et "Does She or Doesn't She". I'll Be There for You" aura droit aux honneurs d’un clip, l’album attendra la 110ème place au Billboard 200 et y restera 20 semaines. A noter que Peter Criss et Ron Keel participent au titre "Best in the West". Le morceau "I'll Be There For You" a été composé par le guitariste / claviériste Jonathan Cain de Bad English et Journey. Le groupe, pour promouvoir l’album, tourne en compagnie de Dio, Queensryche, Ted Nugent, Lita Ford et Night ranger.

Tommy et Jaime vont faire les backing vocaux sur le « Little Miss Dangerous » de Ted Nugent, et sur le « License To Kill » de Malice accompagnés par Jeff Warner.

L’équipe est reconduite pour In Heat en 1988. Gene produit de nouveau l’album avec Pat Regan et co-écrit de nouveau avec Jaime et Tommy. Adam Mitchell y apparait également en écrivant "Gimme Your Love" avec St. James et Thayer .John Purdell et Pat Regan se partageant les claviers ! "Rock On" connaitra un beau succès d’estime, mais pas suffisant pour relancer la machine Black 'N Blue et Tommy et Jaime préfèrent mettre fin au groupe en 1989. « In Heat » ne restera que 9 semaines au Billboard 200 et n’obtiendra qu’une modeste 133ème place. Moins charismatiques que Mötley Crüe, Ratt, Twisted Sister,Poison, Bon jovi et quelques autres , Black 'N Blue est passé tout près de la consécration, mais n'a pas eu le facteur chance pour l'atteindre et s’est contenté d'un succès plus modeste.


Transition …


Tommy remonte un nouveau groupe du nom de « American man » avec un ami bassiste de Portland, Todd Jensen qui avait été dans une des premières moutures de « Movie Star », du guitariste Brian Jennings et du batteur Kevin Muriel. Ce groupe végète quelques temps avant de se dissoudre. En parallèle, il compose 2 titres avec Gene Simmons, « Betrayed » et « The Street Giveth & The Street Taketh Away », qui seront inclus à l’album « Hot in the shade » que Kiss commercialise en octobre 1989. Cerise sur le gâteau pour ce fan de base, il joue même de la guitare sur ses 2 titres ! Pat Regan et un certain Kevin Valentine (retenez ce nom) participent en tant que musiciens additionnels.

En 1990 il s’associe au second album solo de Doro en tant que coproducteur avec Gene Simmons et Pat Regan. Gene et Tommy offrent le titre "Rock On" et Thayer se charge des guitares sur l’album, Lanny Cordola, Kevin Valentine, Pat Regan et Todd Jensen étant aussi de l’aventure ! Doro reprendra avec bonheur « Only You » qui figurait sur « The elder » et « Something Wicked This Way Comes » que Kiss n’avait exploité qu’en démo pour « Hot In The Shade ».

Tommy rejoint ensuite Pat Regan dans son nouveau projet avec la chanteuse Teresa Straley. Il invite Todd Jensen à les rejoindre à la basse. Un album suivra où tommy compose le titre « Beyond Control » avec Teresa. Le morceau « Chain Reaction » aura droit à un clip, mais le projet studio en restera là, car il n’avait pas vocation à aller plus loin. Kevin Muriel et Brian Jennings joueront les musiciens additionnels, par l’intermédiaire de Tommy.

Tommy compose quelques morceaux avec le guitariste Marc Ferrari ex- « Keel », groupe que Gene Simmons avait pris sous sa coupe en composant et produisant leurs albums. Ces morceaux apparaitront sur les albums de « Cold sweet », de Ron Keel's FAIR GAME ou Still alive.

En 1991, Tommy retrouve Jamie St. James avec qui il forme le groupe Cold gin, groupe de reprise de Kiss, Jamie retourna à la batterie et endossant le costume du catman et Tommy se muant en Spaceman. Il y a aussi un Gene plus vrai que nature en la personne de Spiro Papadatos qui a succédé à Chris McLernon du groupe Saigon Kick et Anthony White en starchild. Le groupe donne quelques concerts aux Usa, leurs prestations ne passent pas inaperçues et réveillent la nostalgie chez beaucoup de fans. Gene, Paul, Eric et Bruce viennent les voir le 7 mars 1992 au Troubadour.

Tommy étant toujours dans l’entourage proche de Gene, il est invité sur Revenge à faire les backing vocaux et Kevin Valentine joue sur le titre "Take It Off», le monde est petit ! Pour le titre Domino, Gene coutumier du fait, pompe le riff de « nasty, nasty » de Tommy extrait de l’album éponyme de Black 'n Blue ! (Jaime St. James confirmant lors de plusieurs interviews que ce riff était bien de Tommy et pas de Gene même si celui-ci est crédité sur le morceau).

Suprême honneur, Cold gin est invité a joué pour les 40 ans de Paul Stanley en avril 1992. En cette même année, Tommy rejoint le groupe de Los Angeles « Shake the Faith ». Il y retrouve le guitariste Brian Jennings, et enregistre l’album « America the Violent » qui ne verra le jour qu’en 1994. A signaler que Pat Regan est encore à la tâche en studio.

Pour Tommy Thayer, l’avenir n’est plus sur la scène, mais derrière les projecteurs. Seul « Cold gin » le maintenait à son ancienne vie. En 1993 il produit en compagnie de Pat Regan l’album du groupe Cherry street. Il continue de composer avec différentes personnes comme Marc Ferrari ou Minoru Niihara, le chanteur de Loudness, Jani Lane ou Erik Turner, chanteur et guitariste de Warrant. Il signe 2 solos sur l’album du groupe de Marc Ferrari, Medicine wheels pour le plaisir !



En coulisse …


1994 marque un tournant dans la vie de Tommy. Il travaille déjà de façon ponctuelle avec Kiss en CDD depuis 1989, et la légende urbaine indique qu’il a fait diverses tâches comme servir le café, repeindre la maison de Paul, ou nettoyer les gouttières de Gene, tout en étant son assistant. Les 2 leaders de Kiss viennent le chercher pour mener à bien le projet « Kisstory ». C’est lui qui supervise la biographie officielle du groupe, avec le succès que l’on sait puis début 1995 il s’occupe d’organiser et coordonner la Worldwide Kiss Convention tour puis le fameux MTV Unplugged où l’histoire va s’écrire en majuscule ! La Kiss compagnie intègre un deuxième Cold gin, il s’agit de Spiro Papadatos qui va superviser le merchandising, prendre en charge le travail de conception graphique, filmer et prendre des photos officielles des concerts tout au long des années qui vont suivre !

Il est l’heure de remettre le maquillage : Kiss est un colosse au pied d’argile, financièrement parlant et Ace et Peter sont à l’agonie, aussi bien musicalement que pécuniairement. Gene, Paul et Doc Mc Ghee (nouvel homme fort de la Kiss compagnie) convainquent Frehley et Criss de réintégrer le baiser à grands coups de millions sans réellement regarder les contreparties qui sont toutes à leurs désavantages ! Bruce Kulick et Eric singer sont gentiment remerciés, pour Bruce ce n’est pas une surprise, le choc est plus rude pour Eric !

Tommy est le témoin et l’acteur de la reformation du groupe qui a bercé sa vie ! Il se voit assigner la tâche de remettre à niveau Ace Frehley et Peter Criss et de leurs réapprendre leurs parties ! Ace et Peter auront du mal à encaisser qu’un simple fan connaisse mieux leurs partitions qu’eux. Même si ils sauvent les apparences en s’y attelant, une rancœur et une inimitié va s’installer progressivement. Ils ne se rendent pas compte qu’ils sont seulement deux employés comme Tommy. En parallèle ce dernier coordonne le tour book du alive /worldwide tour. Le groupe s’élance dans une tournée triomphale et Tommy y prend part en devenant le Coordinateur du groupe.



Marche après marche …


Durant toute la tournée, Tommy tourne des heures et des kilomètres d’images du groupe pour le documentaire The Second Coming. La vidéo se concentre autour de la réunion du line-up originel de Kiss et sur la tournée Alive/Worldwide Tour, qui a eu lieu en 1996 et 1997. Il dirige et produit le documentaire qui est plébiscité par les fans à sa sortie en novembre 1998.

« Carnival of Souls : The Final Sessions », l’album mort-né avec Bruce Kulick et Eric Singer sort le 28 Octobre 1997. Il avait été enregistré entre novembre 1995 et février 1996. Tommy a composé le titre « Childhood's End » en compagnie de Bruce et Gene. A noter qu’un deuxième Black 'N Blue a écrit pour l’album, il s’agit de Jaime St. James sur le titre "In My Head». Tommy est présent en studio lors des enregistrements. Bruce Kulick devenant le 6ème membre à chanter sur disque avec le morceau "I Walk Alone".

Black 'N Blue se reforme pour un concert exceptionnel le 31 octobre 1997 à Portland. Ce show sera enregistré et sortira sous le titre de « One Night Only » en 1998 avec Pat Regan et Tommy Thayer à la production.

En cette même année, il collabore au film « Detroit Rock City » dirigé par Adam Rifkin, entre autre pour la scène d’ouverture sur « Love gun » et pour tout ce qui touche à l’historique musical du groupe. Tommy s’échappe le temps de produire en compagnie d’Erik Turner l’opus « The Things », et de jouer un solo sur le disque « Demos For DieHards » de ce même Erik Turner.



Musicien fantôme …


L’événement que tous les fans de Kiss attendaient sans y croire arrive enfin : Le groupe originel enregistre un nouvel album. Tommy et Bruce Kulick participent à l’écriture des titres, Peter et Tommy écriront ensemble le titre Together qui ne sera pas retenu. Ace et Peter étant maintenus à distance, c’est Tommy et Kevin Valentine à la batterie qui jouent sur les démos !

C’est Bruce Fairbairn qui est choisi pour réaliser l’album et l’alchimie n’est pas au rendez-vous. De nouveau Ace et Peter sont écartés du processus d’enregistrement au profit de Kevin Valentine et de Tommy Thayer qui joueront les doublures du catman et du spaceman sans être crédités ! Tommy joue sur tous les titres en dehors d' "Into The Void ", « You Wanted the Best » et « In Your Face » en bonus sur la version Japonaise. Il faut que les fans croient à la magie de cette réunion! Quand l’album sort, la presse abusée encense le travail d’Ace : Il n’a jamais aussi bien joué selon eux. Ils se parjureront et se renieront quelques temps plus tard en découvrant le subterfuge !

Le groupe, qui se fissure de plus en plus, part dans une longue tournée. Tommy s’occupe de nouveau du tour book et devient le road manager de ce marathon. Le passage à Bercy le 22 mars 1999 montre un groupe en très petite forme, qui n’en est plus vraiment un ! Tommy en profite pour aller produire l’album du groupe « 28 If » où des dénommés Eric Singer et Pat Regan jouent sur l’intégralité du disque !

Paul, Gene et Doc Mc Ghee sentent qu’il faut un évènement pour relancer l’industrie Kissienne. Quoi de mieux qu’une tournée d’adieu, annoncée à grand renfort de publicité ! C’est le rendez-vous à ne pas rater, mais le duo ne manque pas de distiller avec parcimonie dans différentes interviews que c’est le farewell tour du groupe actuel ! Ace et Peter se chamaillent à celui qui touchera le plus, sans réellement écouter Gene et Paul !

Tommy réalise pour la télé le concert qui se déroule à l’East Rutherford à New Jersey le 27 juin 2000. Il est diffusé en direct en « pay-per-view ». Les tensions sont terribles entre les 4 membres et Tommy est au milieu du champ de bataille, et il n’est pas épargné par Ace et Peter !

Ace devenu ingérable, retombé dans tous ses travers (alcool, drogue), Tommy se voit en plus de son rôle de road manager assigner la tâche de pallier aux désistements possibles de l’homme de l’espace ! Il se tient donc prêt en coulisse, Ace le confirmant dans son livre « no regrets ». Certaines mauvaises langues affirment que Tommy aurait remplacé Ace sur une ou deux dates, mais personne ne confirme ou infirme ces oui-dires, surtout pas Ace qui perdrait la face contre Tommy fidèle soldat Kissien ! Fait troublant car Spiro Papadatos a remplacé Gene en 1997 pour une pub destinée au marché Japonais !!! Il est toujours dans l’organigramme du groupe et même devenu l’assistant de Gene ! Ed Kanon s’est bien substitué à Peter lors d’une date en avril 1997 lors du show de Columbus.

Tommy ira aider son frère John sur son album, en cosignant un titre, Eric Singer et Pat Regan étant aussi du voyage musical et Tommy, Pat et Jeff Warner s’associeront à la production. Il donnera le titre « American Man » au groupe « Shameless » pour l’album « Queen 4 A Day » où le gratin des musiciens y joue en guest comme Keri Kelli, Tracii Guns, Brian Tichy, Jani Lane, Gilby Clarke sans oublier Eric Singer et Bruce Kulick.

Le 7 octobre 2000, à la fin du show, Peter détruit sa batterie et quitte le groupe car il est mécontent de son salaire. Il ne rejouera plus sur le farewell tour. Ce fait marque le début du nouveau Kiss, car Gene, Paul et Doc Mc Ghee lui rappellent son contrat et les clauses et c’est dépité qu’il est remplacé par Eric Singer. Mais pas dans un nouveau costume ou maquillage, mais dans celui de Catman. Ayant vendu ses droits en revenant, (l’attrait des dollars avait été plus fort que la raison), la douche est glacée pour Peter ! (Étonnamment Ace, ne trouve pas cela scandaleux, contrairement à son cas qui sera identique moins de 2 ans plus tard! Eric Singer dans une interview en 2014, après une énième attaque contre Tommy, lui rappellera le grand hypocrite qu’il est !!!)

The show must go on et le farewell tour repartira en mars 2001, pour quinze dates au Japon et en Australie, le périple se finissant le 13 avril à Gold Coast. L’histoire retiendra que ce fut le dernier concert effectué par Ace avec Kiss ! Ace, perdu dans ses paradis artificiels étant persuadé que le groupe se retirait définitivement !

Tommy supervise le coffret « The Box Set » qui sort en novembre 2001. Tout ce qui touche à l’image et à la musique du groupe passe par lui : Il est devenu un incontournable dans l’entreprise Kiss.

La tournée d’adieu a été extraordinairement lucrative et le groupe prolonge le délice avec la cérémonie de clôture des jeux olympiques de Salt Lake City de 2002, en cédant aux exigences financières démesurées d’Ace ! Ce 24 février 2002 marque la dernière apparition du spaceman original avec le groupe.


De l’ombre à la lumière …


Le 6 mars le groupe répond à un engagement pour un show privé à Trelawney, en Jamaïque. Ace, n’étant plus sous contrat, refuse de s’y rendre et c’est la première fois que Tommy endosse la panoplie et monte sur scène en compagnie de Paul, Gene et Eric puis le 19 avril où Kiss est invité au « Dick Clark's American Bandstand 50th Anniversary show » sur la chaine ABC. Le groupe apparaitra aussi dans la série télévisée « That '70s Show ».



Guitariste officiel …



En ce début 2003, Kiss, qui a réintégré Peter Criss pour honorer la fin de son contrat, se prépare à un show mémorable puisqu’il se déroulera avec le Melbourne Symphony Orchestra. Ace ne voulant plus faire marche arrière, Tommy est investi officiellement en tant que spaceman II. Peter en est fort mécontent, mais le catman n’étant plus que la 5ème roue du carrosse, il est prié de la « fermer » et d’obtempérer ! Le groupe se rapproprie les costumes de l’époque d’alive !

C’est sous la conduite de David Campbell que l’orchestre joue le 28 fevrier 2003 en compagnie de Kiss, Tommy étrennant sa première scénique avec Kiss pour un spectacle mémorable qui sera gravé sur disque et dvd. Ce sera le « Kiss Symphony: Alive IV ». A noter qu’il y a eu un autre show la veille devant de très rares privilégiés en guise de répétition ! Tommy fait sa première apparition officielle lors d’une interview et d’un titre "Sure Know Something" joué au Rove Live à la télé australienne avec « The Melbourne Symphony Ensemble ».

Le groupe part en tournée avec Aerosmith pour le world domination tour. C’est la première tournée de Tommy en tant que membre officiel. Elle s’achèvera le 20 décembre 2003, date qui sera aussi le dernier concert de Peter Criss avec Kiss. Le contrat de Peter Criss n’étant pas reconduit, le fidèle Eric Singer revient au bercail !

Le groupe repart en tournée en mai 2004 pour le « Rock the nation tour », avec une set-list rafraîchie. Suivra un dvd produit par Tommy et Zane Vella.

Tommy est élu au Conseil d'administration à l'Université du Pacifique (Board of Trustees) à Forest Grove, dans l'Oregon en septembre 2005 : Il a le désir de s'impliquer et de rendre à la communauté où il a grandi, ce qu’elle lui a apporté. En 2013 il y siégeait toujours !

Kiss est peu actif à partir de 2005 avec un seul show donné. Celui-ci est dédié aux troupes basées en Irak et en Afghanistan au Camp Pendleton devant 40000 personnes. Il y aura 7 shows en 2006 et 5 en 2007 dont un show à trois membres car le 27 juillet à San Jacinto, Paul est victime d’un malaise et est conduit à l’hôpital. A ce jour c’est le seul show joué sans Paul et avec seulement 3 membres.

Tommy se marie le 6 juin 2006 avec sa compagne Amber Peek qui est conceptrice de bijoux.

Pendant son temps libre, Tommy s’investit dans des programmes scolaires qui ont pour but de procurer des instruments de musique aux écoles de l’Oregon. A l’été 2007, Tommy, passionné de golf, monte le premier « Pacific University Legends Golf Classic ». Il convie des célébrités et des joueurs de golf professionnels dans le but de collecter de l'argent pour le programme d'athlétisme de l'Université du Pacifique basé dans l'Oregon. Cet évènement continue toujours de se dérouler annuellement.

Mais en coulisse, Kiss s’attèle aux « Kissology » où Tommy est partie prenante en sélectionnant les images et concerts et en s’occupant de l’historique du groupe ! Le premier volume voit le jour le 31 octobre 2006, le second volet le 14 aout 2007 et le troisième et dernier (à ce jour) le 18 décembre 2007.Les 3 volumes s’arrachent comme des petits pains et redonnent un énorme crédit au groupe ! Tommy apparait aussi dans le reality show de Gene, le « Gene Simmons Family Jewels ».




Shock me …



Pour les 35 ans du groupe, une tournée monstrueuse est organisée à travers le monde, et commence par 4 dates en Australie et en Nouvelle Zélande pour se « chauffer » ! La première a lieu à Melbourne le 16 mars 2008 pour le lancement de la saison de formule 1 devant 80000 personnes ! Tommy, comme Ace en son temps, va vivre son baptême du feu vocalement en interprétant « Shock me », titre phare de son illustre prédécesseur ! Tommy aurait préféré « Cold gin », mais Gene est peu convaincu et les deux leaders Kissien optent pour « Shock me », ce qui va ré-attiser la rancœur des ultras contre Tommy. Pas le choix le plus judicieux de Gene et Paul ! Le groupe change de garde-robes et reprend les tenues de la tournée « Destroyer ». 54 dates au programme dont celle du 17 juin 2008 à Paris où le groupe en forme olympique met à genoux Bercy ! Tommy lance sa propre ligne d'amplificateurs de guitare à son nom chez « Hughes & Kettner » qu’il utilise sur scène. Il fait don des royalties obtenues au Childrens Hospital de Los Angeles, au profit des enfants malades et blessés.

Le 27 aout 2008, Kiss commercialise l’album « Jigoku-Retsuden », 15 titres du groupe réenregistrés avec Tommy et Eric Singer, ce dernier chantant "Black Diamond». Le but inavoué de l’album est de ne plus verser de droits d’auteur, car ce sont ces versions jouées « live » et pas celles d’origine !!!!!




Dans la légende …



Après 11 ans d’attente, le 6 octobre 2009, Kiss sort un nouvel album studio dénommé « Sonic boom », le premier officiel avec Tommy. 11 titres l’agrémentent dont 3 cosignés par le spaceman 2 : « Never Enough », « I'm An Animal » et « When Lightning Strikes » ou il débute au chant ! Le disque se classe à la seconde position au Billboard 200, le meilleur classement d’un album du groupe toutes périodes confondues ! Changement majeur aussi au niveau des costumes où Tommy a enfin sa propre tenue, premier pas pour se démarquer du spaceman d’origine !

82 dates suivent pour promouvoir le 19ème album studio du groupe où Tommy chantera "Shock Me" sur scène. « When Lightning Strikes » aurait été plus judicieux plutôt que de plagier Ace. Décidément Paul et Gene ne font rien pour l’aider ! Il utilise sur scène sur quelques titres une Gibson explorer argentée pour l’éloigner un peu de l’image d’Épinal de l’homme de l’espace !

Le 9 octobre 2010, « Black 'n Blue » est intronisée au Music-Hall of Fame de l'Oregon à Portland, avec les cinq membres d’origine. Le groupe se produit sur scène à cette occasion.

Kiss reprend la route pour le « The Hottest Show on Earth Tour » avec 58 dates et du 13 au 17 octobre 2011, Kiss inaugure la Kiss Kruise, sa croisière concerts pour les vrais fans, dixit Paul Stanley ! Le groupe repart en tournée pour The Tour avec 46 concerts en compagnie de Motley Crue.

En mai 2012, Tommy organise le "All-Star Salute to the Oregon Military". L'événement est le coup d'envoi de la campagne de financement de 6,5 millions de dollars sur deux ans pour amasser des fonds pour soutenir le nouveau musée militaire de l’Oregon. Ce musée portera le nom du père de Tommy, le général de brigade James B. Thayer SR. La vie unit des êtres et Gene Simmons soutient le projet de tout son cœur déclarant " j’ai une dette de gratitude envers le général Thayer". En 1945, le lieutenant James Thayer découvre le camp de Gunskirchen où était déporté Flora Klein, la mère de Chaim Witz (Gene affirme en avoir trouvé la trace grâce à ses recherches effectuées en Israël dans les registres officiels). Les survivants affirment qu'ils auraient été tous mort si les soldats étaient arrivés 24 heures plus tard.





Incontournable …



Lors d’une conférence de presse au Viper Room d’ Hollywood, le groupe présente le « monster book », livre aux proportions géantes (comme son prix d’achat exorbitant). Le projet est mené par le guitariste Tommy Thayer. Ce livre regroupe des photos live de Kiss sur scène, maquillé à travers quatre décennies de carrière. Chaque volume de Monster est autographié par tous les membres du groupe actuel. Le tirage est limité à 1 000 exemplaires dans chacun des dix pays où il sera vendu.

Le 9 octobre 2012, Kiss sort son nouvel opus "Monster" composé de 13 titres, où Tommy est crédité sur 10 titres en comptant le bonus iTunes "Right Here Right Now", et signe seul le morceau "Outta This World" qu’il interprète. Aucun autre membre n’a autant participé à l’écriture, ni Ace, ni Bruce : Seul le grand Vinnie de « Lick it up » rivalise avec le deuxième homme de l’espace, avec 8 titres (9 si Gene l’avait crédité pour son travail sur "Fits Like a Glove" comme il le reconnait dans le livre « Au-delà du Masque »). Tommy est devenu incontournable dans le processus créatif musical du groupe. « Monster » montera jusqu’à la troisième place du billboard 200. Nouvelle modification de sa panoplie scénique, Tommy s’affranchit du passé pour écrire le présent !

Le groupe repart sur la route pour 57 shows pour le « Monster World Tour », de novembre 2012 à novembre 2013. Le 1 janvier 2013 Epiphone sort le modèle « Tommy Thayer Epiphone Limited Edition Spaceman Les Paul » (rapidement en rupture de stock, vu le succès rencontré).

Le 10 avril 2014, Kiss est introduit au « Rock And Roll Hall Of Fame ». Enfin, une partie de Kiss… Les 4 originaux, Paul, Gene, Ace et Peter, car l’institution qui n’a jamais aimé le groupe veut faire le buzz et faire jouer sur scène la formation de 1973 à 1980. Mais Paul et Gene refusent car Kiss aujourd’hui est composé de Tommy et Eric ! Il y aura juste un petit discours de chacun dans la plus grande hypocrisie ambiante car les insultes ont fusé tout au long des semaines précédentes ! Bruce, Eric et Tommy sont présents à la cérémonie et sont les invités de Gene et Paul, que les 2 leaders Kissien remercient de leur dévouement dans leurs allocutions.

Le 23 juin 2014, à Salt Lake City, le groupe s’embarque pour « The KISS 40th Anniversary World Tour » avec 44 spectacles dont 42 en partageant la vedette avec Def leppard.

Le 27 octobre, Kiss commercialise le "Love Gun: Deluxe Edition" agrémenté de démos et de titres live, cette ressortie est produite par Tommy Thayer et Jeff Fura.

Après la quatrième édition de la Kiss kruise où le groupe se produit lors des 2 shows électriques en costumes façon « dressed to kill » (a noté que c’est Tommy qui hérite du costume gris, alors que Gene le portait sur la pochette de l’album), Kiss investit Las Vegas pour 9 représentations.

Kiss participe au tribute album The Art of McCartney en reprenant "Venus and Mars/Rock Show», le disque sort le 18 novembre, 42 morceaux avec de nombreux artistes avec en autres Billy Joel, Bob Dylan, Heart, Harry Connick Jr, Def Leppard, Alice Cooper, B.B. King, Roger Daltrey.

30 nouveaux concerts sont annoncés pour 2015 à travers l’Asie, l’Amérique du sud et l’Europe ainsi que la cinquième édition de la Kiss Kruise. Le 28 janvier, Kiss sort le single "Samurai Son" en duo avec le groupe de pop Japonais « MOMOIRO CLOVER Z »Ce groupe est composé de 5 filles différenciées par leurs couleurs respectives (des costumes faisant penser à ceux des Power Rangers) et fait une musique proche des séries mangas. Les images du clip kitch version « MOMOIRO CLOVER Z » vont ravir les fans du club Dorothée!!!! Le morceau sort en 2 formats, version Kiss et une «MOMOIRO CLOVER Z, celles-ci seront en special guests lors du show de Tokyo. "Samurai Son"et son pendant Japonais "YUMENO UKIYONI SAITEMINA" se classe #1 sur l’Oricon Japanese Singles chart et sur Amazon's Japanese Pop chart ainsi qu’aux Usa, Canada ou Suède sur les plateformes de téléchargement. (Plus c’est pitoyable, mieux ça fonctionne ! vivement la collaboration avec Lady Gaga !!! lol)




Mais est-ce bien Tommy le souci ?



Quand on regarde le parcours de Tommy au sein de Kiss, avant et après son incorporation en tant que membre officiel, on se demande bien pourquoi, il est l’objet de tant de discussions.

Il en est en effet rendu à :

• plus de 500 concerts avec Kiss,

• 25 ans dans l’organisation Kissienne,

• bientôt 13 ans en tant que guitariste du groupe,

Une longévité record, plus que Bruce, plus qu’Eric Carr et il faut 3 passages à Eric Singer pour le dépasser ! Même Peter Criss est devancé. Devant lui ne reste plus qu’Ace avec ses 15 ans sur 2 périodes.

Sans parler de son dévouement, sa disponibilité et sa gentillesse auprès des fans.




NON !



Que certains fans soient déçus par le groupe actuel est tout à fait compréhensible.

Mais la faute en incombe à Paul et Gene, capitaines du bateau dollar, enfermés dans leur concept du retour au maquillage depuis 1996 et qui sabordent toute prise de risque et idée créative que le groupe avait su exploiter lors de sa période démaquillée ! Ce retour aux maquillages est un voyage sans retour ! Interdiction de s’écarter du chemin tracé de l’époque faste incarnée par le starchild, le démon, le spaceman et le catman. Peu importe qui est derrière le masque, Paul n’hésitant pas à réécrire l’histoire à sa guise en racontant que le groupe n’aurait jamais dû créer le personnage du renard (un des préféré des fans ) et celui du guerrier égyptien oubliant de dire que les droits appartenaient à Peter et Ace dans les années 80. Soit il se fait vieux et perd la mémoire, soit il prend son public pour plus bête qu’il n’est !!!

La faute également à Doc Mc Ghee, requin financier qui a aiguillé Gene et Paul vers l’overdose du dollar facile avec le retour du maquillage, prétexte à coller l’image du groupe sur tout produit, de la chapelle, au mini-golf, en passant par les machines à sous ou cercueils… La liste pourrait continuer longtemps, en plus du merchandising basique inondant le marché par vagues successives !

À Ace et Peter aussi qui ont préféré voir ailleurs en 1980 et 1982 pour revenir au bercail, répondant à l’appel des millions de dollars, pour retomber dans les excès en tout genre !

Car beaucoup l’ont peut-être oublié (et Paul Daniel Frehley a la mémoire courte quand cela l’arrange), mais celui-ci a vendu son personnage contre des dollars à l’entreprise Kiss, sans réfléchir aux conséquences sur son avenir. Se posant aujourd’hui en victime, il utilise ses fidèles fans pour critiquer et démolir son successeur, lui-même ne se gênant pas pour l’égratigner à longueur d’interviews plutôt que de parler de son nouvel album ! Le pouvoir de l’argent et les dollars coulant à flots lui ont fait oublier les principes, jusqu’au réveil brutal où il n’est plus grand-chose musicalement et financièrement. Et se raccrocher à la source du dollars Kiss est un moyen comme un autre de survivre ! Son ego y est aussi certainement pour beaucoup : Comment la légende Ace a encaissé le fait qu’un simple fan lui ré-enseigne ses morceaux. Frehley n’a pas non plus, dans les dernières années, donné une image réjouissante du spaceman : Bouffi, jouant de façon plus qu’approximative ses parties sur scène dans des états seconds, Tommy étant quant à lui irréprochable sur scène et en dehors ! Renvoyant l’image du spaceman au sommet de sa forme des années 70, loin de celle pathétique du psycho circus et du farewell tour !



Peut-être …



Finalement peut-être bien que oui, Tommy est un clone trop parfait, voire meilleur que l’original : Ace est certainement le guitariste le moins bon que le groupe a eu, même si il avait ce feeling qui a fait ce que le groupe est devenu. Ace est le « bad boy », petite frappe, petit truand, alcoolique, drogué, fêtard, qui s’autodétruit à longueur de temps pour renaitre tel un phœnix. Cela lui a forgé une légende. Tommy est aux antipodes : il a fait des études, est un type posé, réfléchi, sans addictions, propre sur lui ! Pas l’attitude de la rock star à la Ace ! Tommy a accepté de reprendre le personnage, il était le mieux placé pour le faire ,connaissant bien Ace, en étant fan et celui-ci étant une de ses influences majeures. Il savait cependant qu’une certaine frange du public ne lui pardonnerait pas ! Bien que créés par Ace, le maquillage et les costumes de scène du Spaceman sont des marques déposées appartenant à Kiss. Clone, simple employé, peut-être ?

Mais qui aurait refusé ? Et il assume pleinement d’être le spaceman II sans état d’âme !

Complice par défaut de la Kiss compagnie comme Eric Singer! Tommy n’ayant pas voix au chapitre concernant cette orientation ! Par contre il l’a dans beaucoup de secteurs où il est partie prenante et décideur à part entière, donc oui Tommy assume aussi sa responsabilité au Kiss actuel, et malheureusement mon avis de fan n’est pas tendre envers les dérives du groupe. Mais que serait Kiss aujourd’hui sans Eric Singer et Tommy Thayer, cautions du groupe sur scène ? Imaginons 2 secondes Peter Criss et Ace Frehley à leurs places (visuellement et musicalement)!!! Au secours !!!!!



Des fans …



Posons la question à l’envers ! Et si le problème c’était certains fans ?

J’entends déjà les ayatollahs hurler au blasphème, mais comment expliquer le comportement outrageux d’une certaine frange de personnes aimant le groupe ? Quand Eric Carr a remplacé Peter, les fans l’ont tout de suite aimé. Vinnie a vite fait oublier Ace avec un nouveau style musical adapté à l’époque. Mark, Bruce et Eric Singer version blond (irréaliste chez Kiss) après le décès tragique du fox et version chat n’ont pas eu à subir un tel déchainement de passion ! (insultes, crachats, refus de lui serrer la main au meet & greet, etc …)

Je pense sincèrement que si Paul Daniel Frehley avait eu le même comportement que le guitariste K. K. Downing, membre fondateur de Judas priest, qui annonce son retrait du groupe après 43 ans de bon et loyaux services ( de grâce ne comparons pas , le talent d’écriture et de guitariste et d’influence , il n’y a pas de match possible), quand le groupe recrute Richie Faulkner , clone de K. K. Downing jeune , celui-ci est adoubé par son prédécesseur et adopté par les fans grâce à un superbe Epitaph World Tour et le sublime album Redeemer of Souls.

Aujourd’hui tout le monde serait gagnant, le groupe, Tommy, Ace (qui ne passerait pas pour un vieil aigris, imbu de sa personne) et surtout les fans, Peter a eu cette intelligence, pas Ace !!! Et
je ne vous parle même pas du savoir-vivre de gentlemen que sont Eric Singer et Bruce Kulick !!!



Faites votre choix…



Kiss vit ses dernières années, tout le monde en est conscient. Eric et Tommy donnent une belle image aux personnages créés par Peter et Ace même si beaucoup regrettent qu’ils n’aient pas leurs propres entités comme Eric Carr et Vinnie Vincent, mais l’histoire ne se réécrira pas ! Kiss n’a jamais été un fleuve tranquille avec les multiples changements de personnels, de styles musicaux et l’abandon des masques en 1983 !

Comment aurait évolué Kiss sans l’apport et le dévouement de Tommy, voilà une question à méditer. Simple fan de base, il rend au groupe le bonheur qu’il lui a apporté et je pense qu’il faut s’en féliciter et si aujourd’hui il est le spaceman, c’est grâce à Ace !!!

Tommy n’est qu’une pièce rapportée ou un usurpateur selon ses détracteurs, mais si l’on regarde sa contribution au groupe depuis qu’il travaille dans l’ombre, puis en tant que dixième membre officiel, il est certainement la personne la plus impliquée dans le fonctionnement du groupe avec Paul et Gene. Et selon les récits d’innombrables fans du groupe, une personne facile d’abord, hyper disponible et d’une très grande gentillesse envers les passionnés du groupe le plus chaud du monde.

Collaborer et devenir ami avec Gene a été certainement bien moins compliqué que le faire avec Paul Stanley , personne moins encline à se livrer. Et quand ce dernier déclare que Tommy est un fabuleux guitariste, superbe compositeur, travailleur acharné et un type adorable, lui peu avare de compliments, cela vaut son pesant d’or !!!

Pour ceux qui ne l’aiment pas, rien de changera, pour les autres, peut être une nouvelle façon de le regarder et de découvrir l’homme derrière le maquillage du spaceman, car même pour les irréductibles et adorateurs du fils des étoiles d’origine, personne ne pourra contester ou mettre en doute la fidélité, la dévotion, l’implication passionnelle que Tommy met à œuvrer pour l’entité Kiss, chose que Ace n’a jamais fait (ou alors si furtivement au début !)








Ps: Grand remerciement a "KISS FAQ", kiss-related-recordings, metal sludge, rockpages, rollingstone.com, bravewords, kissmonster.com kissonline, blacknblueofficial.com, Jaime St James the official website et bien sur le Tommy Thayer the official website.


Ps2: Mille mercis à Didier Jernasz, Sylvain Verne, Jean François Perard, à mon frère Nicolas, Domm Michaud ainsi qu’à Stéphane Dezempte.






Vos commentaires sur le topic commentaires

le lien : http://kiss-france-forum.forumactif.com/t1838-commentaires-sur-l-article-tommy-le-reve-americain#120705

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Tommy le rêve américain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le meilleur groupe de rock alternatif ricain des 90's
» Le fils aîné de Tommy Lee sait faire la fête
» Tommy Emmanuel. Feeling the groove
» Les Indispensables : Blues Afro-Américain
» Tommy Emmanuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: Membres & ex- membres de KISS :: Tommy Thayer-
Sauter vers: