AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 New York 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: New York 2016   Mar 30 Aoû - 23:20

Aller à New York, on y pensait depuis un moment et puis on repoussait sans cesse, les finances n'allant pas toujours de pair avec nos projets et puis, tout s'est décanté fin 2015. C'était un rêve qui allait se réaliser n'ayant pour ma part pas eu l'opportunité de m'y rendre jusque-là. Bref, ça allait durer du 9 au 23 août.

Mardi 9 août
Embarquant à bord d'un superbe A 380 à 14:05, nous fumes accueillis par le personnel d'Air France qui s'est révélé être charmant et prévenant tout au long du vol (bien plus que celui que nous aurions au retour), nous proposant collation et repas avec un très large sourire. Bon je sais, c'est leur taf mais là, ça se voyait, ils ne se forçaient pas.
Un vol sans histoires qui nous amène à destination à 16:20 (heure locale).

Le rituel de vérification des papiers débute alors sous une surveillance très stricte. On commence par faire se faire remarquer par une douanière assez revêche en franchissant une à une les cordes qui définissent la file d'attente et ce, pour rejoindre le plus rapidement possible les derniers de la queue. Les questions traditionnelles du genre "Pourquoi venez-vous à New York ?" nous sont aussitôt posées. Ca prend du temps, tout ça.

Libéréééééééés, délivrééééééééés de toutes ces contraintes, nous voilà partis emprunter l'Air Train sorte de navette qui nous mène au métro new yorkais dont le fonctionnement ne nous apparaitra pas tout de suite très clair. Sollicitant l'aide d'une New Yorkaise prête à rendre service, je me fais expliquer l'histoire des "Express" (ceux qui ne desservent pas toutes les stations) et des "Locals" (l'équivalent des omnibus) mais aussi le système des tickets. Nous optons alors pour une sorte de carte hebdomadaire individuelle ($128 pour quatre) qui couvre le transport à volonté en métro et en bus. C'est bien pratique.
Après une bonne heure de transport, nous parvenons enfin au Ramada Hotel situé dans Long Island City, un hôtel simple mais propre qui nous propose une chambre coquette avec vue sur l'Empire State Building.
La fatigue se lit sur nos visages et après une courte promenade aux alentours, nous décidons d'aller vite nous restaurer dans un resto typiquement US qui propose des quantités astronomiques. Un conseil : lorsque vous vous rendrez dans ce type de resto bien amerloque, optez pour un seul plat pour deux.
Retour ensuite à l'hôtel où nous n'éprouvons aucune difficulté à nous endormir dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mar 30 Aoû - 23:20

Mercredi 10 août
Ah oui, j'ai omis de mentionner un détail d'importance pour la fin de journée du 9 août : il faisait très chaud, à la limite du supportable. Une chaleur vraiment pesante qui vous coûte au moindre mouvement effectué, au moindre déplacement que vous effectuez, même en soirée, raison pour laquelle nous avons l'écourtée, la fatigue aidant, après avoir consommé pour ma part un bon hamburger typiquement US, bien garni entre autres d'un steak cuit "bleu". C'est comme ça que j'aime la viande.

Donc, lever aux aurores (7:00) pour une journée qui sera bien chargée et qui, compte tenu de la chaleur ambiante (29° dès le matin) sera de toute évidence difficile, on le sait d'avance. Cette première journée est consacrée au Bronx et Harlem.
Rien que pour atteindre la station de métro de Queensboro Plaza, cela va être une épreuve et ça l'est. A l'intérieur de celle-ci, c'est encore pire, raison pour laquelle lorsque la rame de métro daigne apparaître, nous vivons cela comme une véritable délivrance car c'est climatisé, un peu trop parfois mais bon, on ne sera pas trop exigeants.

Descendant du métro près du High Bridge, ce dernier nous offre une vue imprenable. Même en hauteur, il n'y a pas d'air.







On rejoint Grand Concourse que les New-Yorkais assimilent aux Champs Elysées, un grand axe qui, ceci dit, n'est pas doté du prestige de la célèbre avenue parisienne mais qui révèle cependant sur les pans de mur de certaines maisons de superbes graffitis, ce que l'on appelle plus communément du "street art". En voici quelques exemples :










Le mur latéral de la Wallworks Gallery

La progression sur Grand Concourse est lente et difficile surtout que c'est la déception qui se lit dans nos regards.


La Clock Tower



Malgré la visite rapide et gratuite du Bronx Museum of the Arts, il n'y a pas au final, pas grand chose à admirer dans ce coin-ci à part les fresques mentionnées plus haut. Uniquement à voir si vous avez du temps à perdre. Nous optons donc pour le bus (nous nous apercevrons qu'il s'agira du moyen de transport le plus pratique pour circuler dans la ville), bus qui, de surcroit, est CLIMATISE et qui nous dépose près du Yankee Stadium, un stade véritablement imposant s'il en est. Ma fille Léa qui n'est pas adepte du baseball s'achète quand même une casquette pour $15.





Repas pris rapidement dans un p'tit resto à proximité. Je ne sais même plus où on est allés ni ce que j'ai mangé ce midi-là tant j'en viens même à confondre les jours. Heureusement que je dispose des feuilles faisant le condensé de ce que nous avons vu dans cette ville fascinante.

Direction donc Harlem que je tenais absolument à voir. Nous nous rendons au Graffiti Hall Of Fame, un petit chef d'oeuvre de "street art".













Harlem, ça fourmille de partout et les Blancs se font rares même si par rapport à une certaine époque, l'accès à ce quartier leur était presque interdit. On ne va pas rentrer dans les détails. Un quartier où l'on n'hésite pas à vous aider pour trouver la First Corinthian Baptist Church située sur Adam Clayton Powell Jr Boulevard où nous devons nous rendre en début de soirée pour une messe avec du gospel à la clef. Avant cela, un petit crochet par la partie septentrionale de Central Park s'impose pour nous poser car depuis ce matin, nous avons bien marché et la chaleur est toujours aussi lourde. On y reste une bonne heure car les pieds sont aussi douloureux et ce, pour chacun d'entre nous. Tout le monde le sait mais marcher en ville et effectuer par exemple une randonnée en Irlande n'ont pas les mêmes effets. Je trouve que la première option est plus épuisante.





Cette pose sera d'autant plus bénéfique qu'elle nous permettra de rejoindre sans trop de problèmes la First Corinthian Baptist Church qui n'est pas tout près. Arrivés sur place bien en avance (18:45 environ), l'office étant à 19:30, l'un des participants que je croyais être le pasteur, nous rappelle certaines règles strictes à observer pendant l'office comme ne pas prendre de photos et laisser les portables éteints.


First Corinthian Baptist Church

Ah, si toutes les messes étaient comme celle à laquelle nous avons assistée, j'irais tous les jours !!!!!!!!!!! Un office mené tambour battant par des intervenants aussi énergiques les uns que les autres dont un chanteur impressionnant qui va nous délivrer des gospels de haute volée particulièrement énergiques, gospels que l'on peut également interpréter (il y a un recueil de tous les chants gentiment prêté par la communauté) en tapant dans ses mains. C'est vraiment comme dans les films !!!!!!! L'ambiance dans l'église chavire à ce moment-là. Putain, c'est vraiment génial !!!!!! Notre ami qui est vraiment doté d'une voix en or, se prête même à l'exercice difficile d'un Amazing Grace particulièrement vibrant qu'il restitue parfaitement. J'en ai la chair de poule.
Tout ceci s'achève aux alentours de 20:45 sur un percutant sermon du pasteur (différent donc de la personne mentionnée plus haut), sermon qui va durer une bonne vingtaine de minutes. Ce truc, ça a illuminé ma journée !!!!!!!

Nous repartons donc pour vite nous restaurer. Qu'est-ce qu'on a bouffé ? Jesépu....Moi, ce que je veux voir, c'est l'Apollo Theatre, le temple de la soul music, là où le Godfather Of Soul, James Brown a "mis le feu" à partir de 1962, me semble t-il. C'est beau, c'est mythique. Même de l'extérieur, cette salle dégage encore une certaine magie et une certaine chaleur à l'image des températures extérieures.












Le Live At The Apollo (LP que bien évidemment je n'avais pas emmené avec moi...)

Le retour à l'hôtel fut quelque éprouvant mais bon, malgré cela, on avait vu des choses sympas et vécu de supers moments.
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mar 30 Aoû - 23:22

Jeudi 11 août
Journée un peu particulière ce jeudi 11 août car d'un commun accord, nous avions décidé d'aller admirer (surtout ma femme) les buildings de la ville ce qui allait "encore" supposer beaucoup de marche sous une chaleur étouffante. Départ donc aux alentours de 9:30 bravant ainsi la température matinale déjà élevée. Direction Queensbridge sise sur la ligne 7, une ligne bien tranquille, un peu trop d'ailleurs compte tenu de la fréquence des rames surtout que, oui je sais, je me répète, la chaleur est insupportable sur le quai.

Descente sur la 57ème où nous passons sur le site de la Central Park Tower qui, si tout va bien, devrait être terminée pour 2019.

"Egalement connue sous les surnoms de Nordstrom Tower et 217 West 57th Street, la Central Park Tower (voir photo ci-dessous) sera située sur la 57th Street, à deux blocks de Central Park. Il s’agira d’un building résidentiel avec, à sa base, un grand magasin de l’enseigne Nordstrom.
Le building a été conçu par un cabinet d’architectes de Chicago, Adrian Smith + Gordon Gill Architecture. Pour l’anecdote, ce cabinet a imaginé la Kingdom Tower de Jeddah, en Arabie Saoudite, la future plus haute tour du monde avec 1000 mètres de haut.
A New York, la Central Park Tower dépassera tous les autres buildings du quartier, y compris l’imposante 432 Park."



Sinon, le meilleur moyen de les admirer c'est de nous rendre au Rockfeller Center Building qui va nous offrir une splendide vue sur la Skyline. Sujet au vertige, je reconnais que je n'en mène pas large à l'idée de monter là-haut.....Nous passons près de l'imposant Radio City Music Hall dont le propriétaire n'est autre que.....Rockfeller. Et dire que tant d'artistes que nous apprécions sont passés là : Iron Maiden, Heaven & Hell, Rush, Joe Bonamassa, Rush etc......





Pour la visite du Rockfeller Center Building, les horaires sont stricts et donc, il serait de bon ton de ne pas trop nous attarder devant le Radio City Music Hall. Et puis, la file d'attente est relativement longue compte tenu du temps consacré à la fouille des effets personnels.



Arrivés en haut, c'est toute la ville qui s'étend devant nous avec toute la démesure qui la caractérise. Enfin, pour moi, la démesure a ses limites, ne m'approchant pas trop du bord, car la notion de vide provoque chez moi des tremblements au niveau des jambes. Y a sans doute un côté phobique qui s'est développé avec le temps et l'âge. En tout cas, voici les quelques clichés pris de ce que l'on appelle également le Top Of The Rock qui, il faut bien l'avouer, est très bien aménagé car une large plateforme offre un panorama à 360°.












Notez la brume de chaleur...


Le mec "rassuré" à qui on demande une photo alors qu'il n'en a pas envie.... What a Face

Revenant à l'intérieur, je vois ça......... What a Face Oui, la terre est basse.....



Quand les filles me demandent au bout d'une demi-heure : "On redescend ?", je respire enfin. Ce sera pire sur l'Empire quelques jours plus tard.

Quittant le Rockfeller Center Building qui offre à proximité la Rockfeller Plaza où les New Yorkais se plaisent à prendre leur café en plein air, les filles tiennent à s'arrêter au magasin Lego (long baillement de ma part) nous poursuivons peu après notre "traque" des buildings new yorkais comme le fameux Chrysler Building qui entre 1930 et 1931, fut bien avant la construction de l'Empire State Building fut le plus haut de la ville (319 m), les NBC Studios puis quelques temps plus tard le Waldorf Astoria et le Carnegie Hall, lieu de tant de concerts légendaires donnés entre autres par Jacques Brel, Edith Piaf, Duke Ellington, Frank Zappa, les Beatles, Maria Callas, Pink Floyd mais aussi Renaissance et Jethro Tull. Si je me souviens bien, on a dû becter dans l'intervalle. Autant en Irlande, je m'en suis souvenu que là, j'en suis quasiment incapable..... Embarassed Egalement, on a vu tellement de trucs que je ne me souviens pas non plus si cela s'est déroulé le matin ou l'après-midi. Pour faire court, on s'en fout.....








Le Chrysler Building






Le Carnegie Hall

Les moins connus ne sont pas en reste car New York recèle à chaque coin de rue des façades pour le moins superbes mais néanmoins différentes selon les quartiers.









On progresse plus que tranquilou, c'en est même pénible, car à cette heure de la journée, il fait vraiment très chaud. Le caractère exceptionnel de ce temps me sera confirmé quelques jours plus tard par Navid, un ancien élève qui vit là depuis 5 ans. Nous souffrons tous et profitons d'entrer de temps à autre dans un magasin comme le Lego ou bien nous engouffrer pendant au moins 3/4 d'heure dans un Starbucks pour y consommer quelque chose de frais afin de nous réhydrater et surtout respirer. J'ai l'impression de revivre la canicule de 2003 à Paris. Laisser défiler le temps a du bon car ce que nous nous sommes imposés, se déroule à un rythme quand même élevé presque effréné.

On poursuit avec la St Patrick's Cathedral qui, tous les 17 mars, est à l'honneur puisqu'elle accueille le point de départ (à savoir une messe importante) des festivités de la communauté irlandaise de New York. Cet édifice de conception gothique (une mini-cathédrale de Chartres en somme), est littéralement "coincée" entre deux énormes buildings. New York, c'est ça, c'est la démesure mais aussi le grand n'importe quoi.....Encore un lieu où l'on peut se rafraîchir....comme Saks, sorte de grand magasin à la "Galeries Lafayette" ou le Printemps situé sur la 5ème avenue, sans ceci dit, en avoir l'étoffe et la réputation, magasin où mes filles et ma femme tiennent à se rendre pour voir quoi ? Rien de bien transcendant au final. On ressort quasi aussi "sec" (on est habitués à être dans cet état-là) pour nous diriger tranquillement vers Bryant Park, charmant petit parc où les New Yorkais (étudiants comme businessmen) aiment se rendre sur leur pause-déjeuner voire se reposer ou encore exercer des activités relaxantes en plein après-midi comme cette séance de yoga réunissant une bonne trentaine de personnes.










Bryant Park




The New York Public Library

C'est reparti pour ce qui doit être théoriquement la dernière ligne droite de la journée. Il nous reste le Metlife à apercevoir (enfin que l'on a déjà vu depuis le Top Of The Rock), un building pas véritablement impressionnant.



Puis Grand Central sur la 42ème où de nombreux films ont été tournés comme entre autres Les Incorruptibles avec Kevin Costner et Sean Connery au début des années 90, Armageddon, New York 1997 avec Kurt Russell, Falling In Love avec Robert de Niro et Meryl Streep et Le Jour d'après avec Dennis Quaid, nous offre un spectacle hallucinant. Y a t-il non seulement une gare aussi belle chez nous en France ? Peut-être la gare des Bénédictins à Limoges ou bien encore celle de La Rochelle et la gare de Lyon à Paris....





























Après un repas italien qui nous prend une petite heure, me semble t-il, notre itinéraire se poursuit, empruntant la direction de Broadway pour rejoindre ensuite non sans mal Times Square déjà illuminé....Arrêt obligatoire dans le magasin M&M's puis après une courte pause, retour à la casbah pour une nuit de repos bien mérité.













Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mar 30 Aoû - 23:24

Vendredi 12 août
Lever un peu difficile ce matin-là pour une journée qui va être encore ponctuée de nombreuses étapes sous une chaleur qui déjà à 7:00 se fait cruellement ressentir. Cela étant, tous les matins, je me réveille avec cette superbe vue avec à gauche l'Empire State Building plongé ici dans la brume de chaleur et le pont de Queensbridge au centre.



Au fait, New York et les climatiseurs c'est comme La Courneuve avec ses paraboles, y en a partout. Des gouttelettes vous tombent parfois dessus accompagnées d'une odeur parfois nauséabonde. De toute façon, il n'y a pas forcément besoin de ces "petits" appareils pour en arriver à la conclusion suivante : "New York, ça schlingue grave !!!!!"

Après un petit déjeuner très "raisonnable", un des aspects un peu négatifs concernant cet hôtel car pour trouver une place, cela relève parfois de la guerre de tranchée et quand il y en a une voire deux, il faut parfois attendre de longues minutes.

Programme une nouvelle fois chargé car le World Trade Center est dans le lot mais aussi de nombreuses façades que Mme Phil tient à prendre en photo. Vous avez pu remarquer que depuis le début du séjour, ça caracole en tête dans ses charts à elle.... C'est vrai que quand même, on y trouve de belles façades si typiques à NY. Je peux la taquiner un peu car je sais qu'elle ne viendra pas lire mes conneries ici ou ailleurs. Direction Chambers Street sur la ligne E pour admirer coup sur coup le Fiterman Hall (pas transcendant donc pas de photo), le NY York City Hall (l'Hôtel de Ville) près du Brooklyn Bridge, le Woolworth Building, la St Peter's Roman Catholic Church mais aussi la St Paul's Chapel.




Le NY York City Hall (l'Hôtel de Ville)



De là, on entrevoit Brooklyn Bridge que nous traverserons quelques jours et ce, au milieu d'une cohue absolument désordonnée.




Beekman Tower










Le World Trade Center







La St Paul's Chapel au charme apparent, est entourée d'un petit cimetière faisant sans doute son effet en pleine nuit, genre de cimetière que Blacky affectionne tout particulièrement. Avant de partir, celui-ci m'avait dit avec détermination et fermeté qui pouvaient laisser à penser que dans le cas où je n'obtempérais, il pourrait m'arriver des bricoles ( ):

"-Phil, tu as deux choses à faire à NY. Tu me récupères un tee-shirt des Mets et tu prends des photos de vieux cimetières sinon, je "m'en vas" te la redresser, ta tête de Penchou...."


St Paul's Chapel









Au 12 août, je n'avais rempli que la moitié du contrat.........Je craignais encore donc pour ma vie.....

La matinée est déjà presque enquillée lorsque l'on passe devant un magasin de souvenirs. Les filles en profitent pour acheter des bibelots pour leurs amis. Quant à moi, ayant toujours été fan de voitures miniatures, je me chope un taxi new yorkais en métal (pas les Norev merdiques en plastique qui pétaient à la première utilisation) pour $ 6.99. J'ai ensuite passé l'après-midi à jouer avec.......



Malgré la température qui monte qui monte qui monte, nous nous mettons en marche vers Wall Street, un quartier qui, bien évidemment, fourmille de businessmen et de touristes à la fois. La Bourse (Stock Exchange) se situe dans un espace très étroit. Oubliez la configuration de notre Bourse à Paris, ça n'a strictement rien à voir. Sinon, pas très loin, on tombe sur ça..........









Dans le prolongement de Wall Street, nous apercevons une charmante petite église appelée Trinity Church qui, malgré sa situation, ne manque pas pour autant de cachet.





Nous passons ensuite devant le Cunard Building, compagnie concurrente de la White Star Line (qui fut propriétaire entre autres du Titanic et de l'Olympic) puis devant le Taureau de Wall Street, symbole de la puissance et la détermination new yorkaises.





A ce moment-là, une énorme fringale nous assaille et c'est le resto Adrienne's Pizza Bar où l'on sert des pizzas énormes que nous allons nous partager goulument. Désolé, les aminches, on n'a pas pris de photos. Je vous recommande vivement ce resto convivial mais un peu bruyant situé 54 Stone Street. Même Rocky y est allé lorsqu'il était en déplacement à NY.

Ainsi repus, nous reprenons notre promenade plus qu'estivale vers le World Trade Center jalonné juste avant cela des façades typiquement new yorkaises mais aussi de buildings dont la photo n'apparaît pas comme étant essentielle. En effet, nous avons le temps car nous devons nous présenter au musée du WTC à 15:30 pour une visite qui débute à 16:00.



Après une marche de quelques heures tout de même sous un soleil de plomb, c'est dire si la progression fut une nouvelle fois laborieuse, nous atteignons enfin le site du Mémorial du World Trade Center, un site qui va réveiller en nous les lourds souvenirs de ce jour fatidique du 11 septembre. Et dire que cela fera 15 ans dans une petite dizaine de jours. Le temps passe mais chez les Américains, il s'agira d'une blessure qui, sans doute, ne se refermera jamais.

En lieu et place des tours détruites, deux bassins surmontés de petites cascades respectant scrupuleusement leurs dimensions ont été façonnés avec pour contour un muret sur lequel sont inscrits tous les noms des victimes de cette terrible tragédie. Près de ces noms, on distingue des petites fentes dans lesquelles les proches peuvent y glisser quelques fleurs. Bref, c'est un lourd moment d'émotion qui vous prend quand même à la gorge même si comme je l'écrivais précédemment, cela s'est déroulé il y a presque 15 ans.













Nous nous acheminons vers le musée du WTC où une longue file nous "accueille" pour de longues minutes. Puis, après une fouille approfondie des sacs, nous entamons la visite qui va bien durer deux bonnes heures, visite qui nous replonge immanquablement dans cette terrible tragédie. Des vidéos retracent la chronologie de l'évènement. On y voit également des "vestiges" comme ce camion de pompiers qui a été détruit suite à la chute d'un bloc de béton. Beaucoup de visiteurs restent interdits voire émus à la vue de tous ces objets. On l'est, nous aussi.......La fin de journée s'annonce, on va dire, un peu compliquée....





















Après ça, que pouvions nous faire ? Ambiance donc un peu morose au sein de notre famille qui peine à s'en remettre. Un petit tour du côté de Battery Park nous permet de nous aérer un petit peu pendant une petite heure. Le quotidien reprend ses droits puisque'il nous faut quand même aller dîner et nous optons donc pour un Shake Shack, une chaîne de restos US essentiellement basée sur NY.

A l'issue de ce repas, nous poursuivons notre balade sur le front de mer face au New Jersey, admirons ce soir-là une dernière fois le WTC sur Manhattan et rentrons tranquillement à l'hôtel...




Le New Jersey




Salut la Miss !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMAlive IIIMessages : 8154
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: New York 2016   Mer 31 Aoû - 7:37

superbe balade , superbes photos , je pense que moi aussi un jour j'irai ..... en tout cas j'en rêve .merci PHIL .
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mer 31 Aoû - 7:58

Le reportage n'est pas fini....
Revenir en haut Aller en bas
avatarSpacemanModérateurMessages : 2797
Date d'inscription : 09/04/2010
Age : 50
Localisation : St Sébastien city
MessageSujet: Re: New York 2016   Mer 31 Aoû - 8:47

Merci Phil pour ce magnifique reportage , on attend la suite , déjà fait 2 fois New York , un souvenir énorme et une ville dont on tombe amoureux rapidement , j'y retournerai c'est sur Wink

_________________
Jean-Mi

Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Sam 3 Sep - 17:53

Samedi 13 août
Fin de journée du 12 août éprouvante ainsi que vous avez pu le lire mais il s'agissait d'un passage obligé, vous en conviendrez.

Le programme sera "comme d'habitude" chargé mais un peu moins que les jours précédents puisque nous projetons de nous rendre dans les quartiers de ce que l'on a appelé et que certains continuent à appeler de la sorte, "les minorités" à savoir Little Italy et Chinatown. Départ donc aux alentours des 10:30 (oui, on est partis plus tard)sous une chape de plomb mais bon, il s'agit d'un détail tellement récurrent que je me demande la raison pour laquelle je m'entête à le mentionner. Ca fait, cependant, de notre quotidien et constitue un paramètre dont il faut tenir compte.
Ligne N (13 arrêts) qui nous emmène donc jusqu'à Canal Street, un noeud ferroviaire vraisemblablement important et qui aura le mérite de nous égarer car concernant cette station, il faut noter qu'il existe une autre sortie à plus de 500 m de distance.......
Shocked

Or, pour trouver les quelques curiosités à voir, nous aurions dû emprunter cette autre sortie et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir examiné le plan avec attention............ What a Face Bref, il ne nous reste qu'à parcourir la dite distance pour effectuer le circuit prévu. Nous dépassons au détour de certaines rues certaines fresques murales de toute beauté, le street art ayant pris son essor dans les années 80.


Le métro aérien de NY.



























Là, j'ai un petit trou de mémoire car par rapport au ticket de caisse qui fait état de l'achat du Live At Carnegie Hall de Jethro Tull 1970, daté donc du 13 août à 12:17, on a dû croiser Bleecker Street et faire une halte dans deux magasins de disques dont ce Village Music World tenu par un vendeur très sympa. On va lui faire un peu de pub. Il est situé au 197, Bleecker Street. L'autre, House Of Oldies, situé dans Carmine Street (plutôt sympa comme nom, non ?) était tenu par un type peu engageant voire méfiant (ça, c'est parce qu'il a vu le tee-shirt Saxon que je portais). J'ai pourtant vu un live de Thin Lizzy 2012 en deux vinyles séparés à $80 que je possédais déjà en cd mais bon là, j'ai laissé tomber l'affaire. Un 3ème magasin, nommé Bleecker Street Records, m'avait été conseillé par Blacky, mais depuis le temps où il s'y rendait, le tôlier a mis la clé sous la porte.




LP

Mulberry Street, c'est Little Italy. Une fois qu'on l'emprunte, on se croit immédiatement transportés dans une ambiance décrite dans "Le Parrain" en remettant bien évidemment certaines choses dans leur contexte. Les restaurateurs sont déjà sur le pied de guerre invitant très tôt les touristes à réserver une place pour le déjeuner car, paraît-il, la cuisine italienne à NY est très prisée et ce, depuis leur arrivée dans la "Grosse Pomme", certains se vantant même de concocter la meilleure pizza de la ville.



Sinon, petite parenthèse, savez-vous pourquoi NY est surnommée la "Grosse Pomme" ?
Dans les années 1900 de nombreuses courses hippiques avaient lieu un peu partout ainsi qu’ à New York City, et les gagnants se voyaient remettre une pomme comme récompense. Il s’agissait des prix les plus importants et c’est pour cela que plusieurs personnes commencèrent à surnommer New York comme la grosse pomme, ainsi toutes les courses qui avaient lieu dans les banlieues de New York étaient communément appelées courses « autour de la pomme ».

En face de Little Italy, s'étend Chinatown. De même, l'activité y est très intensive. C'est sympa comme quartier, sans plus....







On pensait se restaurer chez Dean & Deluca (merci le guide) mais il s'avère que c'est une sorte de supermarché certes bien achalandé mais ça ne correspond pas à nos attentes. On se rabat très rapidement sur un autre italien tout à fait correct.

Notre après-midi sera consacré à Staten Island, une île comme son nom l'indique mais il s'agit également d'un département de la ville de NY que l'on gagne en ferry 24/24. Par conséquent depuis là où nous sommes, il nous faut prendre la ligne R jusqu'à Whitehall Street et ensuite embarquer après une petite demi-heure d'attente pour une courte traversée d'une vingtaine de minutes.

Le spectacle qui nous est offert, est alors absolument éblouissant.






Ellis Island


Miss Liberty

Après avoir marché autant de temps ces derniers jours, nous envisageons de passer la deuxième partie de l'après-midi à flâner tranquillement mais pas trop loin quand même. Pour certaines, les ampoules font leur apparition et donc, pour ménager ces petits bobos, nous nous rendons vraiment très très lentement au Mémorial des victimes du 11/9 qui habitaient sur l'île. Encore beaucoup d'émotion à ce moment-là....Des bancs sont les bienvenus pour trainasser jusqu'au repas du soir que nous prendrons en bord de mer, accompagnés par un DJ qui nous passera à un volume très élevé tout au long de notre dîner de la musique de merde sauf à un moment donné où les accords de We 're Not Gonna Take It de Twisted Sisted me feront quelque peu headbanguer.











La nuit tombe peu à peu et c'est une vue sur Manhattan absolument divine qui se présente devant nous. Le ferry accoste d'ailleurs à ce moment-là, ferry que nous allons reprendre dans une quinzaine de minutes.







Le trajet-retour nous offre une Miss Liberty ayant revêtu ses plus beaux atours et un Manhattan qui brille de mille feux.





Revenir en haut Aller en bas
avatargod of thunderHot in the shadeMessages : 7331
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 50
Localisation : montceau les mines(saone et loire)
MessageSujet: Re: New York 2016   Dim 4 Sep - 21:16

merci pour ce voyage tout en images !!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatarSonicboomHot in the shadeMessages : 7317
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 53
Localisation : 94
MessageSujet: Re: New York 2016   Lun 5 Sep - 21:31



Vivement la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Sam 10 Sep - 14:43

Dimanche 14 août
Direction l'Upper East Side ce matin-là où une nouvelle fois, chaleur torride et soleil se sont donnés rendez-vous. On adore ça, vous imaginez bien mais bon avant de partir, on nous avait prévenus. Cela ne fait que 5 jours que nous sommes arrivés et force est de dire que pour une fois, j'ai souhaité voire prié qu'une averse nous rafraichisse un peu. Mais, elle ne viendra pas....
Il manquait à notre actif la visite d'une superbe cathédrale que nous avions en fait prévue pour la journée du 10 août, cathédrale qui a pour nom St John's Divine Cathedral située non loin de Harlem au 1047 Amsterdam Avenue. Par conséquent, cela nous fait faire un petit détour. Le jeu en vaut vraiment la chandelle car elle s'avère être magnifique.













Un office est en cours et donc nous prenons la décision collégiale de repartir vraiment très tranquillement vers le Mémorial d'un illustre personnage à savoir le Général Ulysses S.Grant, grand vainqueur en 1865 de la Guerre de Sécession connue sous le nom de "The Civil War" par les Américains. Juste une précision, ce dernier dira de Lincoln à la suite de son assassinat le 14 avril 1865 soit 5 jours après la victoire d'Appomatox et la reddition du général sudiste Lee, "qu'il fut le plus grand homme qu'il ait jamais rencontré."
Pour ma part, j'ai également noté une curieuse coïncidence. Dans deux cas sur trois présidents assassinés un 14 (Lincoln, McKinley et Kennedy) c'est un Johnson qui leur a succédés....

Après un long trajet en bus pendant lequel nous admirons de superbes façades new yorkaises, nous parvenons devant une bâtisse très imposante sans charme particulier, sorte de "mini-Panthéon".







Avant donc de visiter le Mémorial, nous entamons une jolie balade dans le parc qui le borde. Ca arrose grave sur les massifs de fleurs. On en profite pour se rafraîchir un peu puis nous rejoignons le charmant petit musée dédié au grand homme, musée qui nous propose des reliques poignantes ainsi qu'un petit film retraçant les grands évènements qui ont jalonné son existence.


Le musée est en contrebas.





Une rue très passante nous sépare du Mémorial et la traverser relève presque d'un exploit Koh Lanta et donc après quelques minutes d'attente, "ça y est, nous l'avons fait !!!!" A l'intérieur, une grande salle en mezzanine vous accueille puisqu'elle surplombe les deux tombeaux : ceux du Général Grant et de son épouse. Ceux-ci sont entourés des bustes des compagnons d'armes (entre autres le Général Shermann) du Général veillant éternellement sur eux.






Ce n'est pas tout mais l'heure tourne et donc il nous faut trouver un p'tit resto US pour déjeuner. Après de nouveau un court trajet en bus, nous faisons halte chez Earl's Beer & Cheese qui propose une carte assez ordinaire. J'opte pour un plat mexicain bien consistant accompagné d'une bière que l'on qualifiera de "correcte". Je me souviens d'ailleurs d'une patronne fort mignonne. :mrgreen:

Bref, après cette pause gourmande, nous avons prévu de nous rendre au Metropolitan Museum, ZE Musée de New York. En chemin, nous passons devant la façade si particulière du Musée Guggenheim.





Le Metropolitan (le "Met" comme les New Yorkais le surnomment) est en permanence bondé. C'est la rançon de la gloire, on va dire. A noter que dans certains musées comme c'est le cas pour celui-ci, vous donnez ce que vous voulez pour payer l'entrée. C'est juste une contribution de votre part pour entretenir ce prestigieux endroit.
Nous visitons la superbe et riche partie égyptienne. Elle est énorme. Nous n'aurons pas le temps visiter autre chose alors que nous désirions admirer le secteur américano-indien. En effet, le musée ferme à 17:30.










Temple de Dendur construit sur ordre d’Auguste.



Regagnant la sortie, frustrés de ne pas avoir vu tout ce que nous voulions voir, nous longeons Central Park et passons peu après devant le Dylan's Candy Bar qui ravira tous les amateurs de bonbons en tout genre. Maureen ne trouve rien d'autre que d'acheter une bière provenant du stand "Harry Par terre" euh "Potter" qui se révèlera être franchement dégueulasse.











A la sortie du magasin qui est climatisé, vous vous en doutez, nous nous faisons violence quant à l'idée d'en ressortir et ce, malgré le passage d'un magnifique camion US. Il nous faut regagner le Roosevelt Island Tramway, qui, en ce me concerne, constituera, l'une choses à faire à NY, une activité qui m'aura marqué à n'en point douter. Eux, ils appellent ça un "tramway", mais il s'agit en fait d'un téléphérique qui relie Manhattan à Roosevelt Island et qui surplombe l'East River.



















Je trouve la vue impressionnante et d'ailleurs, je ne préfère pas en connaître la hauteur....Le trajet ne dure que 10 minutes à peine pour atteindre la station de Roosevelt Island. Nous y flânons quelques minutes sans trouver quoi que ce soit d'intéressant à voir et donc nous reprenons le "tramway" dans l'autre sens.

L'heure du dîner s'annonce et c'est un resto de grillades particulièrement raffiné ayant pour nom le Ravagh Persian Grill situé au 1135 1st Avenue que nous choisissons. N'oublions pas que nous sommes dimanche et la fréquence des bus se veut être plus rare, raison pour laquelle nous regagnons notre hôtel assez rapidement une heure plus tard et puis, il faut bien avouer que nous étions particulièrement épuisés. .
Revenir en haut Aller en bas
avatarSeninhaDynastyMessages : 3029
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 50
Localisation : Lyon
MessageSujet: Re: New York 2016   Lun 12 Sep - 16:10

Bravo Phil et merci beaucoup pour ce très joli récit de ton séjour à New York !!
Revenir en haut Aller en bas
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8514
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 53
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Re: New York 2016   Jeu 15 Sep - 20:13

Merci mon Phil passionnant comme toujours merci Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Ven 16 Sep - 21:58

C'est pas fini...........
Revenir en haut Aller en bas
avatarSonicboomHot in the shadeMessages : 7317
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 53
Localisation : 94
MessageSujet: Re: New York 2016   Dim 18 Sep - 16:18

Stairway to candy heaven ! Ils ne respectent vraiment rien ces américains
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Lun 19 Sep - 23:14

Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mer 26 Oct - 20:13

Lundi 15 août
Ce lundi 15 août (fête de Maureen), nous avions décidé de nous éloigner de la vie trépidante du centre ville pour nous aérer du côté de Jamaica Bay située, on va dire, à une vingtaine de kilomètres voire peut-être plus de NY.
Il fait encore chaud ce matin-là et nous sommes conscients du fait que nous allons encore souffrir. Nous nous sommes levés plus tard car autant le dire, nous étions sur les rotules. Le réveil fut difficile, autant le dire...Un petit déjeuner pris rapidement puis nous partons prendre la ligne F à Queensbridge.

Première halte du côté du Titanic Memorial Park, situé sur Fulton Street, à l'extrémité du Lower Manhattan. Là, est apposée sur le phare faisant office de mémorial une plaque rappelant l'ampleur de la catastrophe. Nous trainons dans le quartier qui est de fait, très animé et les filles en profitent pour faire un peu de shopping. L'heure tourne rapidement, nous prenons un repas rapide puis attrapons vite fait un métro.























Pour atteindre Jamaica Bay, il faut que nous empruntions la longue ligne A, direction Rockaway Beach. Naturellement, quand on évoque ce nom, on pense immanquablement au titre des Ramones.





Nous descendons à Broad Channel car à proximité se situe une réserve ornithologique. Le "à proximité" va se révéler être plus loin que prévu. En effet, la station de métro n'est finalement pas située tout près de cette réserve et il nous faut donc remonter une grande avenue bordée de jolies maisons et d'églises sous un soleil de plomb. Et là encore, c'est une épreuve surtout pour Léa.











Après une bonne demi-heure, nous touchons enfin notre but où nous sommes accueillis de façon très conviviale par les responsables de la réserve. Ils ont dû se dire : "Y a jamais personne dans notre foutue réserve et y a que des Frenchies pour venir y jeter un coup d'oeil."
La réserve est sympa mais bien évidemment, les oiseaux se sont planqués. Etonnant de se dire qu'à quelques encablures, on aperçoit l'Empire State Building et le World Trade Centre.











Nous rebroussons chemin puisque l'accès nous est interdit et regagnons l'arrêt du bus Q53 le plus proche pour nous diriger vers Rockaway Beach où les filles prendront du plaisir à se baigner pendant une petite heure et demie dans une mer presque chaude.

Repas ensuite pris dans une délicieuse pizzeria puis retour tranquille vers notre hôtel. Une journée plus cool que les précédentes même si nous avions parcouru au final plus de kilomètres. Ca nous a fait du bien.









Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Mar 1 Nov - 16:48

Mardi 16 août
La journée de la veille s'était avérée tranquille ce qui présageait que celle qui allait suivre, serait un peu "plus longue" et plus animée. En même temps, on était un peu là pour ça, non ?

Le départ de l'hôtel fut fixé entre 9:15 et 9:30 pour le Brooklyn Botanic Garden, une sorte de Jardin des Plantes new yorkais au charme un peu désuet dans lequel on peut également y admirer un petit espace japonais (Japanese Hill And Pond Garden) arboré et fleuri avec goût et originalité, espace qui accueille en son centre un étang dans lequel tortues et carpes se côtoient et nagent en toute quiétude. Conditions météo évidemment encore très chaudes mais ça, on y est habitués depuis une semaine.























L'espace japonais jouit d'un charme évident.









Poursuivant notre visite, d'autres jardins s'offrent à nous, revêtant leurs plus beaux atours.







Il est l'heure de grailler et donc nous nous rendons dans un p'tit resto où l'on nous sert un repas fort copieux et goûteux. L'accueil y est particulièrement chaleureux limite jovial. Manifestement, ils aiment les Français puisque le dessert nous sera offert.



Après ce festin car il s'agissait d'un véritable festin, direction l'Osborne Garden, un jardin qui porte le nom du Madman est à voir forcément. lol! Il ne présente pas de charme particulier.





C'est donc assez rapidement que nous repartons admirer l'imposante Brooklyn Public Library à proximité, bibliothèque située au milieu d'un quartier bien sympa. Si je me souviens bien, il se situait au niveau de Carroll Street...



















On passe rapidement devant la School Of Rock immortalisée en 2003 par le film Rock Academy avec Jack Black dans le rôle principal puis nous nous dirigeons alors vers Red Hook où nous allons faire une rencontre étonnante alors que nous sommes perdus en chemin.





Voyant bien que nous cherchons notre itinéraire, un type vient spontanément nous aider et nous indiquer le trajet le plus court à Red Hook, un quartier où les touristes selon lui, ne vont jamais. Il y a que nous pour y aller. Ce faisant, nous engageons la conversation à propos des visites faites à New York jusqu'ici. Et puis, ça déborde, déborde, déborde sur l'aspect musical car NY et la musique sont intimement liés et j'apprends avec stupeur que notre quidam âgé aujourd'hui d'une bonne cinquantaine d'années (voire un peu plus), était présent en compagnie de ses parents, à Woodstock en 1969. Bref, il a vu à l'âge de 5-6 ans les artistes légendaires qui étaient à l'affiche de ce festival.........................................légendaire. Nous prenons finalement congé de cette personne vraiment étonnante, serviable et joviale au possible pour nous rendre à Red Hook qui va s'avérer être bien décevant. Nous ne prendrons même pas de photos.

Afin d'oublier cette malencontreuse déception, nous projetons d'un commun accord de nous embarquer pour une petite traversée...............de Brooklyn Bridge. La chaleur diminue certes grâce à cette légère brise mais cela reste encore très chaud pour ce début de soirée. La promenade, très fréquentée, constitue un des hauts lieux touristiques de la ville. En contrebas, une chaussée a été aménagée pour accueillir le trafic encore très dense ce sir-là. La vue est à ce moment divine sur Manhattan et l'Empire State Building.








Manhattan Bridge













Monter à l'Empire State de nuit est une idée qui nous trotte dans la tête. Why not ? Alors qu'à la base, c'était prévu le vendredi d'après car en général, le vendredi soir, un saxophoniste vient au sommet jouer des morceaux de jazz. L'envie est trop forte et nous décidons de tenter l'aventure après un petit repas dans une pizzeria très conviviale. Allez hop, on va se l'envoyer l'ESB !!!!!!









Le hall d'entrée est d'une majesté à toute épreuve, très art déco dans l'esprit, reflète la richesse du bâtiment....
Il y a donc deux observatoires : l'un au 86ème étage, l'autre au 102ème, les deux offrant une vue à 360°. La différence entre les deux est assez importante et comme dans les jours qui suivent, nous avons prévu d'autres activités, nous optons uniquement pour l'observatoire du 86ème. Il y a d'abord une halte au 68ème avec une expo relatant la construction de l'édifice puis un petit quart d'heure plus tard, ascension vers le 86ème étage qui, sous de fortes rafales de vent à en perdre son souffle, va nous offrir une vue...........................à couper le souffle. Rien que pour le faire le tour de l'observatoire, il nous faudra une bonne demi-heure et ce, dû à la cohue mais aussi aux violentes rafales de vent.




Le Madison Square Garden en bleu.








Le Chrysler Building








Le World Trade Centre








Pas rassuré, le mec....







Une bien belle journée s'achève donc en apothéose avec le sentiment d'en avoir pris plein les mirettes.
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6539
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: New York 2016   Dim 13 Nov - 16:26

Mercredi 17 août
Pas toujours facile de se rappeler tel ou tel jour et ce, presque 3 mois après être revenu de la cité new yorkaise. Surtout que suivant les circonstances, nous avions procédé à quelques petites modifications dans le programme. Mais bon, je viens de retrouver tout ça et vais donc vous exposer tout ça.

Lever donc vers 7:30, douche puis petit déjeuner assez copieux. Chaque matin, je ne sais plus si je vous l'avais dit, j'ai une vue superbe sur le superbe Queensboro Bridge, la tour que l'on nomme "432 Park Avenue" et l'Empire State Building.







Mme Phil veut voir des façades eh bien, elle va être servie. Perso, il n'y en a qu'une que je veux voir. Ceux qui sont fans de Led Zeppelin, doivent s'en douter.

Nous voilà donc partis pour le Lower East Side encore sous un soleil de plomb, empruntant la ligne F du métro jusqu'à Delancey Street. Arrivés là, nous remontons Delancey Street puis nous nous engouffrons dans Orchard Street admirer la façade du Tenement Museum.


Tenement Museum (photo chopée sur le net car nous avons omis de le prendre en photo).

Nous continuons de remonter Delancey Street, une grande artère avec donc beaucoup de circulation et ce, jusqu'à Chrystie Street pour prendre un cliché du New Museum qui, à mes yeux, n'a rien d'exceptionnel.


New Museum

De magnifiques fresques murales aussi originales les unes que les autres ainsi que de superbes façades jalonnent notre itinéraire.










Cool, celle-là... cheers  cheers  cheers



















Une petite ruelle nous conduit directement à la St Patrick's Old Cathedral sans charme particulier.



De là, nous suivons Broadway où là, je fais la connaissance d'un couple de métalleux absolument charmants. On discute le bout de gras sur nos goûts respectifs. Eux sont hyper-fans de Motörhead... Voilà, j'aime ces rencontres spontanées.... cheers cheers cheers

Si je me souviens bien, on a une dalle monstre et on va manger ça dans les parages.



Une fois repus, nous poursuivons notre promenade puis passons devant le superbe Public Theater qui accueille généralement des pièces de Shakespeare et atteignons Astor Place, un endroit animé mais assez quelconque et ce, malgré la présence de cette tour à la forme originale.







L'impatience me gagne lorsque je sais que nous approchons d'un des lieux que je voulais voir en priorité à NY. Après un crochet par le bâtiment de la Cooper Union (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cooper_Union), j'atteins non sans empressement cette fameuse Mark's Place qui servit à illustrer Physical Graffiti, album légendaire du Zep. La façade a été bien nettoyée ce qui confère à la bâtisse un aspect vraiment magnifique. Quelle émotion quand même !!!!!!!!!!!  :cry:  cheers  cheers  cheers


The Cooper Union









Au bout de St Mark's Place se situe un charmant petit parc Tompkins Square Park où dit-on Jimi Hendrix aurait donné un concert en 1966 dans un kiosque à musique détruit en 1988. Le parc qui est aussi le théâtre des amusements des écureuils, se veut être un lieu très prisé des habitants d'East Village qui n'hésitent à y emmener leurs amis ou leur progéniture. A propos de progéniture, l'une de mes filles fait d'ailleurs une rencontre insolite.









En consultant le plan, je remarque que le mythique Fillmore East (enfin ce qui du moins était le Fillmore East puisqu'il a fermé en 1971) est dans les parages. En chemin, on repasse par St Mark's Place.



Lieu d'enregistrements d'albums live mythiques comme Band Of Gypsies de Jimi Hendrix, réédité récemment sous la forme d'un superbe double live intitulé Machine Gun-Live At Fillmore East mais aussi At Fillmore East de l'Allman Brothers Band, Performance-Rockin The Fillmore de Humble Pie, Fillmore East : June 1971 de Frank Zappa And The Mothers, Live At The Fillmore East 1970 de Ten Years After etc etc.., le Fillmore East est devenu aujourd'hui une banque mais on reconnaît très bien la façade très étirée, aujourd'hui en brique rouge de la salle mythique.


L'ex-Fillmore East









Un autre endroit musical mythique de NY se trouve à quelques encablures de là. Il s'agit du CBGB, antre légendaire qui accueillit les groupes punks underground de la ville comme les Ramones, Suicide et Johnny Thunders. Les propriétaires successifs du club ont toujours clamé haut et fort qu'ils avaient été le catalyseur de ce mouvement musical.
Aujourd'hui après sa fermeture définitive en 2006, le club a été magnifiquement transformé en magasin de fringues John Varvatos. Ceci dit, le passé glorieux du lieu reste encore encore bien omniprésent puisque qu'on y vend encore des instruments de musique et des vinyles. Y sont accrochés des affiches et au fond, du magasin, on y distingue une petite scène.









































Le recueil de photos de Jimmy Page publié par les éditions Genesis me faisant les "yeux doux", je décide d'en faire l'investissement pour 60 petits dollars.

Nous quittons donc ce lieu légendaire pour nous diriger vers Grand Central afin d'y rencontrer Navid, un ancien élève qui est venu s'installer à NY y occuper une fonction d'employé de banque. Malheureusement, il se décommandera à la dernière minute car manifestement il avait beaucoup de travail à terminer.





Compte tenu de la journée bien harassante que nous avions passée car nous avions une nouvelle fois bien marché, nous n'étions pas mécontents de reporter au lendemain cette rencontre. Nous finissons dans un p'tit resto, je ne sais plus lequel puis rentrons tranquillement sur Queensboro Plaza pour un repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8514
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 53
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Re: New York 2016   Dim 13 Nov - 19:01


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarSonicboomHot in the shadeMessages : 7317
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 53
Localisation : 94
MessageSujet: Re: New York 2016   Dim 13 Nov - 21:44

Faut dire qu'il a plutôt bon goût, John Varvatos.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: New York 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
New York 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New York Dolls
» [USA] Article du New York Times !
» Songs And Stories-New-York Remembers Rory Gallagher (2002)
» New-York de Senghor.
» weissenborn a New York ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: KISS France Accueil :: La taverne.-
Sauter vers: