Kiss France forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal
-54%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch Readyy’y (via ODR ...
91.09 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Bruce Kulick « Sagesse et persévérance »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Did'yeahDid'yeahAdministrateurMessages : 8833
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 56
Localisation : kissvillage.
Bruce Kulick « Sagesse et persévérance » Vide
MessageSujet: Bruce Kulick « Sagesse et persévérance »   Bruce Kulick « Sagesse et persévérance » Icon_minitimeDim 24 Mai - 18:10

Après la saga Vinnie Vincent, l’éclairage sur Mark st John et la découverte de Tommy Thayer, voici l’heure de Monsieur Bruce Kulick musicien discret mais rouage important de la période démaquillée du groupe.
Bonne et agréable lecture a tous !

Laurent Richier "Kisslolo"

Bruce Kulick « Sagesse et persévérance » Bruce313


Introduction…




Il y a des musiciens qui laissent des traces indélébiles dans la carrière d’un groupe, qu’ils soient restés 2 ans ou 10 ans, créatifs, talentueux, charismatiques et dotés d’un caractère et d’un égo hors norme. C’est cette combinaison, cette alchimie, ce cocktail détonant qui a fait de Kiss un mastodonte de la scène musicale dans les années 70 et au début des années 80, après les passages successifs du spaceman Ace Frehley et du anhk warrior Vinnie « the wiz » Vincent.
Comment un groupe peut continuer à rester dans la lumière versatile du succès après le passage de ces deux monstres ? Bien que radicalement différents, ils ont chacun à leur façon magnifié le groupe.
Gene et surtout Paul ont tenté le pari Shredder avec Mark st John, tentative illusoire de coller à la mode de l’époque et de lutter avec les nouveaux  groupes qui déferlaient de toute part ! Mark bien que techniquement très bon n’avait pas cette moelle qui fait d’un musicien lambda un guitare héro ! Et passer après le fils des étoiles et le guerrier égyptien était suicidaire et voué à l’échec. Mark a essuyé les plâtres, avant que le duo optent pour une approche différente avec Bruce Kulick.
Les Kulick et le groupe ont une longue histoire avant même que celui-ci se baptise Kiss ! En 1972 Bob Kulick est un des nombreux postulants à passer l’audition pour le poste de guitariste soliste du futur baiser.Il est même virtuellement l’heureux élu avant qu’un hurluberlu avec des chaussures dépareillées rafle la mise ! Paul Frehley intègre Kiss et le jeune Stanley Eisen gagne un ami en la personne de Bob pas rancunier !
Bob deviendra avec le temps le musicien fantôme le plus utilisé par le groupe pour pallier les défections de l’homme de l’espace : Il participe à la face studio des inédits de alive II, assurant la lead sur les titres « All American Man », « Rockin' in the U.S.A » et « LargerThan Life ». Il sera de nouveau sollicité pour la compilation Killers pour les 4 inédits "I'm a LegendTonight", "Down on YourKnees", "Nowhere to Run", et "Partners in Crime». Bien qu’en studio avec le groupe pour Creatures of the Night, il a confirmé que c’est bien Vinnie Vincent qui joue sur le titre Danger et pas lui !
En plus d’être l’ombre d’Ace il a composé le titre"Naked City" avec Gene Simmons sur Unmasked et le titre « Now that your’re gone » sur l’album solo de celui-ci en 2004 et a été le guitariste de Paul sur son album solo de 1978, puis son guitariste live lors de sa tournée solo en 1989 avec un certain Eric Singer a la batterie. Paul apparaitra sur le premier album du groupe de Bob, « Balance » en assurant les backing vocaux sur le titre « Falling In Love ». Si Bruce, son jeune frère est intronisé guitariste officiel de Kiss le 7 décembre 1984, il le doit à Bob qui a enfin convaincu Paul de le prendre après les refus essuyés lors du départ d’Ace et de Vinnie !
Les débuts …
Bruce Howard Kulick est né le 12 décembre 1953 à Brooklyn, New York. Il passe son enfance dans le quartier du Queens.C’est son frère ainé Bob, né le 16 janvier 1950 à Brooklyn, qui l’initie à la pratique de la guitare alors qu’il n’a que 11 ans. Il progresse rapidement en s’inspirant de ses modèles que sont Jeff Beck, Jimi Hendrix, Éric Clapton ou Jimmy Page.Il joue dans quelques petits groupes avec ou sans son frère et des copains d’école, Bob à la guitare,lui a la basse.Puis il se rend compte qu’il est meilleur guitariste que le titulaire du poste et opte définitivement pour la « six cordes » !
Un des groupes décroche un contrat sur le Circle line, un bateau de croisière qui fait le tour de l’ile de Manhattan. En 1972 quand Bob auditionne pour Kiss, Bruce est encore étudiant au Queen’s collège. En même temps, il travaille à la bibliothèque publique de New York, sur la 5ème Avenue.
En 1974 Bruce entre de plein pied dans l’univers musical avec le chanteur disco George Mc Crae qui a un grand succès avec le morceau « rock your baby ».Ils embarquent lui et Bob pour une tournée de 2 mois en Allemagne, là où le titre fait un hit !
Cette année-là il réalise des démos avec Mike Katz au chant et à la basse et Guy Bois à la batterie sous le nom de KKB. L’album sortira officiellement en 2008 avec l’aide de Jeremy Rubolino après que Bruce retrouve et rachète les bandes en 2006.Bruce travaille comme musicien live avec la chanteuse disco Andréa True en 1976 comme lead guitariste du « the Andrea True Connection ».

Amateur à professionnel…

En 1977 Meat Loaf part pour une longue tournée pour promouvoir « Bat Out of Hell » et par l’intermédiaire de Bob, Bruce est engagé pour tenir la deuxième guitare et entre par la grande porte dans le monde du rock car il n’était pas grand fan du disco ! C’est en 1977 que Bob présente Bruce a Paul Stanley lors d’une soirée, le « starchild »l’invite chez lui pour leur montrer sa collection de guitares. Il voit Kiss pour la première fois sur scène en 1978, et réalise la métamorphose du Paul civil en « starchild ».
Son premier crédit d’enregistrement professionnel se concrétise en 1978 pour Michael Wendroff et l’album « Kiss The World Goodbye »grâce encore une fois à son frère qui avait participé aux albums précédents. Ils jouent ensemble le solo sur le titre « Have A Party, Give A Party, Be A Party ».
Lors de la tournée « Bat Out of Hell »tour, les frères Kulick rencontrent et sympathisent avec Michael Bolotin qui modifiera son nom quelque temps plus tard en Bolton. Il leur propose de monter un groupe ensemble : Seul Bruce accepte et fonde « Blackjack » en compagnie de Sandy Gennaro et Jimmy Haslip. En juin 1979 le groupe sort son album éponyme qui se classe en 127 ème position dans les charts américain, et publie deux singles "Love Me Tonight" et "WithoutYour Love", le premier se classant à une honorable 62 ème place. Pour promouvoir le disque, Blackjack tourne en compagnie de Peter Frampton et the Marshall Tucker Band.
Bruce Kulick joue de la guitare sur le premier album solo de Billy Squier, « The Tale of the Tape ».Billy Squier, est l’ancien chanteur, guitariste du groupe« Piper » en compagnie du batteur Richie Fontana . Celui ci  joue sur 4 titres de l album solo Kiss de Paul en 1978. Piper  assurait la première partie de Kiss lors du love gun tour. L’album sort en mai 1980.
« Worlds apart », le second album Blackjack parait en 1980, malheureusement après le semi échec du premier opus, la maison de disque n’aide pas le groupe, et ne défend pas l’album, Bruce qui avait été invité à tourner avec Billy Squier décline l’offre pour se consacrer à promouvoir Worlds apart sur scène, mais cela ne se fera pas et le groupe splitte !
Bruce part jouer sur l’album « Where's my hero »de la chanteuse Rozetta où il cosigne le titre « Pick me up » avec elle. Il participe et joue de la guitare sur le single 2 titres« Fighting For Life » / « Marchin' » de Philippe Saisse qu’il avait rencontré par l’intermédiaire du producteur Eddy Offord qui avait produit le deuxième album de Blackjack.
Dépité que ses projets ne s’inscrivent pas dans la durée, Bruce rejoint le groupe rock de Peppi Marchello« The Good Rats » pour l’album « Great american music », et part en tournée avec eux. Mais il ne se sent pas membre à part entière.

Bob présent lors des séances d’enregistrement de « Creatures of the Night » invite Bruce. Bob tente de convaincre Paul que Bruce serait un choix judicieux pour Kiss mais Vincent Cusano aura les faveurs du duo !
Michael Bolton publie son premier album solo en 1983 et invite Bruce et Bob ainsi qu’Aldo Nova et Chuck Burgi pour ne citer que ceux-là à jouer dessus. Bruce devient son guitariste lors de la tournée que Michael effectue en ouverture de Bob Seger. Pour étoffer le set ils reprennent quelques titres de Blackjack, mais la situation est étrange pour Bruce qui passe d’égal avec Michael Bolton dans Blackjack, à simple employé.
Stevie, l’ex-chanteuse du groupe Français « Speed Queen » enregistre son album solo nommé « Gypsy! »au Boogie Hotel Studio de New York. Bruce joue sur la totalité de l’album excepté 2 titres ou c’est Norbert Krief alias Nono de Trust qui officie ! Michael Bolton venant faire quelques backing vocaux dessus. Apprenant le départ de Vinnie du groupe, Bob conseille une nouvelle fois Bruce à Paul pour le rôle de soliste, mais la mode des Shredders tentera plus le fils des étoiles pour surfer sur l’air du temps !


Enfin le bon Karma…

Lors de l’enregistrement d’ »Animalize », Gene invite Bruce à travailler avec lui sur ses démos au Hit Factory, à New York, il exécute les solos des titres "Murder In High Heels" et "Lonely Is The Hunter" Paul les conservera lors de la phase de mixage plutôt que ceux enregistrés par Mark.
Bruce sait qu’il n’est pas passé loin d’obtenir le poste laissé vacant par Vinnie, et se rend compte comme quelques observateurs bien placé que c’est un très mauvais choix, complètement décalé avec la philosophie et l’essence même du groupe. Kiss se prépare pour sa tournée européenne et tourne le clip de « Heaven’s on fire » avec Mark.
Alors que la roue du destin prédestine Mark st John à un avenir radieux, la maladie vient redistribuer les cartes, le nouvel arrivant étant incapable de se servir de son instrument à cause d’une forme rare d'arthrite baptisée Syndrome de Reiter. Cela contraint Paul et Gene à trouver une solution de rechange pour pallier la défection temporaire du californien.
Paul appelle Bruce dans l’urgence à quelques jours du départ pour l’Europe.Il lui demande de dépanner le groupe pour 2 semaines, contrat oblige, avec des dates à honorer avant que Mark vienne pour la fin de la tournée sur le vieux continent. Après un léger relooking (moustache et cheveux), Bruce et Kiss débarquent en Europe. Bruce Kulick effectue son premier concert avec Kiss le 30 septembre 1984 en Angleterre à Brighton avec Bon Jovi en première partie. Le groupe n’est plus que l’ombre de lui-même, avec un Gene aux abonnés absents, se contentant de faire de la figuration, et un Bruce peu à l’aise, statique, sans automatismes et surtout peu aidé par un Paul impatient du retour du guitariste officiel.

Peu de communication sur sa présence et des fans surpris de le voir lui et pas Mark. 5 titres d’ « Animalize » seront interprétés ce soir-là, "I've Had Enough (Into The Fire)", "Get All You Can Take", "Burn Bitch Burn","Heaven's on Fire"et"Under the Gun". Seuls les 2 derniers titres survivront dans la set-list dès le show suivant et pour le reste de la tournée européenne, exception faite pour « I'veHadEnough »joué avec parcimonie sur quelques dates. À noter que c’est Eric Carr qui assure le chant sur "Young and Wasted"à la place de Gene sur l’ensemble de la tournée !
Mark ne rejoindra pas le groupe lors de ce périple et Bruce assura les 30 dates pour terminer à Paris au Zenith le 5 novembre 1984 où Bon Jovi leur vole la vedette pour ne pas dire plus.Le groupe en très petite forme repart penaud aux Usa en espérant Mark et des jours meilleurs. Un papier devenu célèbre dans « Enfer magazine » titrait « Ace, …Vinnie,…Mark,…A qui l’tour ? ».Prémonitoire !
La tournée nord-américaine débute le 15 novembre à Bethlehem en Pennsylvanie.C’est toujours Bruce qui assure l’intérim, Mark n’étant toujours pas prêt à monter sur scène. Mark a droit à sa première apparition le 27 novembre à Baltimore. Bruce commence le concert puis laisse sa place après "Under the gun" pour les 8 morceaux restant. Mark joue le 28 à Poughkeepsie sur 3 titres et le « show » dans son intégralité le 29 novembre à Binghamton. Mais le duo Kissien a déjà tranché et le cadet des Kulick reprend sa place comme doublure jusqu’au 7 décembre où Gene et Paul lui posent la question qu’il attend depuis quelques temps ! Veux-tu intégrer le groupe ? Réfléchis-y. Sans attendre c’est un oui de bonheur ! Il signe son contrat dans la foulée (il aurait été embauché au minimum syndical), Kiss ne voulant pas répéter les erreurs commises avec Vinnie !
Le lendemain, le concert de Détroit au Cobo Hall est filmé et sera commercialisé sous le titre "Animalize Live Uncensored" en avril 1985.Paul, capitaine du paquebot Kiss, donne comme feuille de route a Bruce d’être un concurrent aux guitaristes en vogue du moment, et lui demande d’être capable de s’adapter à tous les styles ! Le groupe publie un deuxième programme tour en y incluant Bruce à la place de Mark et sort le single "Thrills in the Night" le 13 janvier 1985 ainsi qu’un clip marquant la première apparition du 4ème soliste du combo en 2 ans et demi !
La tournée s’achève le 29 mars 1985 à East Rutherford dans le New Jersey. Bruce aura effectué 118 des 119 shows de l’ « Aminalize »tour, l’intermède Mark st John est déjà oublié et Bruce entre sur la pointe des pieds dans la riche histoire du groupe.Une nouvelle ère s’ouvre !
Bruce retrouve une nouvelle fois Michael Bolton pour l’enregistrement d’ « Everybody's Crazy », album qui sort en 1985.Puis il retrouve Kiss pour s’atteler au nouvel album baptisé « Asylum », première discographique officielle d’un « Kulick » avec le groupe. À noter que Bruce est le premier membre à intégrer le baiser en conservant son véritable nom, un rare privilège car il n’y a que lui et Tommy Thayer.

« Asylum » sort le16 septembre 1985 et Bruce collabore avec Gene sur"Trial By Fire"et Paul et Desmond Child sur les titres "King of the Mountain" et "I'm Alive».L’album est produit par Gene et Paul, mais le démon a bien plus la tête à ses projets annexes qu’au groupe . Jean Beauvoir vient dépanner le groupe à la basse sur plusieurs titres. L’album est moyennement accueilli par les fans, déboussolés par le virage glam, le look surréaliste aux couleurs hallucinantes et aux incessants changements de guitariste digne de « Spinal tap » !  
Les 3 clips extraits de album ("Who Wants to Be Lonely», "Tears Are Falling» et"Uh! All Night") sont des odes au mauvais goût, atteignant le summum du ridicule. Comment un groupe menaçant peu avant a pu se transformer en sac de bonbons Haribo, avec un Paul plus maquillé et féminin que Kim McAuliffe de Girlschool, un Eric Carr en rose flashy et, cerise sur le gâteau, le démon transformé en drag queen !!!! Où seul Bruce est dans la retenue fluo !
L’ « Asylum » tour s’étale sur 91 dates uniquement sur le territoire nord-américain, une première depuis la tournée « Dynasty ». Seuls"Uh! All Night" et "Tears Are Falling" auront droit à l’honneur de la scène lors de ce périple ! "King Of The Mountain" et "Anyway You Slice It", joués le premier soir à Little Rock, dans l’Arkansas le 29 novembre 1985 disparaissent dès le lendemain ! Le groupe accueille en ouverture « Black’n’blue », avec un certains Tommy Thayer. Le natif de Portland ne se doute pas que sa vie va basculer grâce à l’opportunité décrochée par les noirs et bleus ! Contrairement à l’album, la tournée est une réussite avec de belles audiences et un show spectaculaire et se termine le 12 avril 1986 à Pittsburgh, en Pennsylvanie.
En attendant que Kiss retourne en studio, Bruce en profite pour faire quelques apparitions sur les opus de Maria Vidal et Ronnie Spector. Il en profite pour signer 2 solos sur le nouveau disque « The Hunger » de son ami Michael Bolton.
Bruce Kulick postule pour être le guitariste de Mick Jagger pour son second album solo « Primitive Cool ». Jeff Beck, l’une de ses idoles aura les faveurs du chanteur Rolling Stones.


La consécration…


Pour son 14 ème album, Kiss embauche Ron Nevison pour le produire. Le groupe change de nouveau d’orientation musicale : Bon jovi, Motley crue et quelques autres font la mode et Kiss autrefois précurseur n’est plus que suiveur et Paul entend d’une oreille l’appel pour surfer dans les charts ! Le groupe est en studio de mars à juin 1987 et concocte un bijou de hard rock mélodique à forte réminiscence FM. Bruce a carte blanche et, plus en confiance,se lâche sur ses solos. Finie la période d’adaptation où il n’était qu’accompagnateur et spectateur du groupe.
Il cosigne 4 morceaux avec Paul et Gene, les réussis"I'll Fight Hell to Hold You"et "No, No, No", l’honnête"Hell or High Water» et le dispensable "WhenYour Walls Come Down". Ron Nevison exécute une superbe production, mais aura des choix catastrophiques sur la sélection des titres en retirant des morceaux comme « Sword and Stone» ou "Time traveler", hits et hymnes en puissance.
Le « Crazy Nights World Tour » débute le 13 novembre 1987 à Jackson dans le Mississippi, un périple de 129 dates parcourant les states, le Japon (où"I Was Made for Lovin' You" fait son retour dans le show) et l’Europe. La tournée s’achève en Irlande à Belfast le 4 octobre 1988. Durant quelques jours « off », en avril 1988, Bruce en profite pour produire la démo d’un jeune groupe nommé Electric Angels avec Ryan Roxie, futur guitariste d’Alice Cooper. Sur la démo figure le titre « You Put The X In Sex », et étrangement Kiss sortira en inédit sur la compilation « Smashes, Thrashes & Hits » le morceau "Let's Put The X In Sex", soit disant écrit par la paire Paul Stanley/Desmond Child avec beaucoup de similitude avec la chanson des Electric Angels. "(You Make Me) Rock Hard" étant l’autre inédit de ce disque qui parait en novembre 1988, Eric Carr reprenant "Beth" contre sa volonté !!!
Avant de s’atteler au 15ème album studio du groupe, Bruce s’en va faire un solo pour le titre "Your Love Is Safe with Me" sur l’album « Let It Roll » de Don Johnson, le célèbre Sonny Crockett de la série policière « Deux flics à Miami ».
Il co-écrit le titre « All Night Long » avec Adam Mitchell pour l’album « Don't Touch Me There » de « Silent rage » mené par Jesse Damon.Il est co-produit par Gene.À noter dans ce combo la présence de Brian James ex batteur de « White tiger » de l’ex-Kiss Mark st John.
Paul Stanley et Gene Simmons décident une nouvelle fois de produire l’album répondant au titre de« Hot in the Shade ». 15 chansons au programme de la nouvelle offrande, avec de nouveau un changement d’orientation musicale.
Retour à un rock hard des familles, album fourre-tout où le bon côtoie le dispensable et le médiocre. Bruce ne compose que « Prisoner of Love » et « Boomerang » avec Gene. Eric Carr arrive enfin à imposer un de ses titres et à chanter dessus avec l’endiablé Little Caesar, l’ex Black’n’blue.Tommy Thayer participe pour la première fois à un album de Kiss, en composant « Betrayed » et « The Street Giveth and the Street Taketh Away » avec le démon. Kévin Valentine joue de la batterie sur le morceau « You love me to hate you »a la place d’Eric. Pourquoi ? Le mystère est entier ! (de source sûre, Paul et Gene ont empêché Eric d’aller jouer sur l’album « Trouble Walkin' » d’Ace Frehley. Peut-être une corrélation entre ses 2 faits).
À noter que « Trouble Walkin' » sort le 13 octobre et « Hot in the Shade » le 17 octobre 1989 et que le titre « HideYour Heart »figure sur les 2 albums. Richie Scarlet et Anton Fig sont de retour dans le Ace Frehley band avec la participation du catman Peter Criss.
« HideYour Heart » sera également repris par Bonnie Tyler,Molly Hatchet, et Robin Beck.
Paul Stanley et Gene Simmons apparaissent pour la première fois avec leurs maquillages depuis 1983 pour le clip « Rise to It ». Bien que la scène avec Paul et Gene se déroule en 1975, les costumes qu'ils utilisent sont de la période « Unmasked » en 1980 pour Gene et celui de Paul Stanley de « Love Gun » en 1977. Ce clip laisse dubitatif les fans du groupe avec ce clin d’œil maquillé !!!
Bruce en profite pour épouser sa girlfriend Christina Harrison le 24 septembre 1989.
Pour promouvoir l’album une tournée de 123 dates débute le 4 mars 1990 à Galveston au Texas pour s’achever le 9 novembre au Madison Square Garden à New York. Personne ne se doute que sera le dernier show du renard Eric Carr ! La tournée fut monstrueuse avec Léon le Sphinx et une set-list dantesque, bien d’Eric, une nouvelle fois castré au sein du groupe, n’est eu qu’une seule fois l’occasion de chanter le titre "Little Caesar». Le morceau "Betrayed n’aura pas plus de chance en étant interprété seulement 2 fois !
Bob Kulick et Dennis St. James, le bassiste du Paul Stanley band de la tournée de 1989, montent le groupe « Skull » en compagnie de l’ex-« Vinnie Vincent Invasion », le batteur Bobby Rock. Bruce y participe en composant le titre « Loser's Game »et en jouant sur « Guitar Commandos ». Dennis St. James est au chant, le groupe étant complété par Kjell Benner à la basse. Bruce apparait également sur le disque GUITAR PRACTICING MUSICIANS Volume 2 avec le titre « Zeptune », un morceau qu’il avait composé pour Kiss, mais qui n’avait pas été exploité.
L’année 1991 est marquée par la maladie d’Eric Carr et le comportement ambigu et scandaleux du duo.Une cassure et un climat de paranoïa perdureront jusqu’au décès du renard le 24 novembre 1991.La dernière apparition du fox avec le groupe sera en juillet pour le tournage du clip"God Gave Rock 'N' Roll to You II». Affaibli, il a été jusqu’au clash pour y être !
Le nouvel album ayant débuté, Eric avait pris le faite d’être écarté comme une trahison, en plus des frais médicaux que le groupe refusa de payer.
Les rumeurs le donnaient partant pour un groupe qui cartonnait et  qui était au sommet de la gloire, sa rechute et sa mort clôtureront cet épisode qui aurait certainement pu détruire le groupe !!! Bruce, bien qu’en étant un de ses meilleurs amis, en subira les conséquences car Eric associa Kiss dans son ensemble dans sa colère !
« Revenge » sort le 19 mai 1992, produit par Bob Ezrin. Le blond Eric Singer a remplacé Eric Carr, auquel l’album est dédié, et Carr apparait sur le morceau "Carr Jam 1981"que Brucea retravaillé. Cet album est marqué par le retour du « anhk warrior »Vinnie Vincent qui co-écrit 3 titres. Bruce en état de grâce signe sa meilleure prestation, ses interventions magnifient les titres ! Seul bémol, il ne contribue qu’à l’écriture de"Tough Love", et Ezrin frappant encore, c’est Dick Wagner qui effectue le solo de "Every Time I Look at You". Kevin Valentine joue sur le titre "Take It Off" et Tommy Thayer participe au backing vocaux des morceaux. « Revenge » est l'album de Kiss le plus heavy, depuis « Creatures of the Night », et montre un Gene Simmons de retour en mode démon !
L’album est très bien accueilli et atteint la 6 ème place du Billboard 200.Le groupe fait une tournée des clubs pour se chauffer en avril et début mai 1992 avant d’effectuer 8 dates au Royaume-Uni.77 dates au total avec une set-list assez démentielle. Le groupe donnera 3 shows en 1993.
Bruce participe à l’album du groupe BLACKTHORNE qui réunit la crème des musiciens. Outre son frère Bob, cohabitent Graham Bonnet au chant, Jimmy Waldo aux claviers, Frankie Banali à la batterie et Chuck Wright a la basse. Il compose 2 morceaux et intervient sur le titre « Over And Over ».
Le groupe sort le 8 mai 1993 un nouveau « alive », troisième du nom, dans la lignée des précédents où la retouche est le maître mot ! Le 18 du même mois Kiss est intronisé au« RockWalk of Fame » à Hollywood.
Le groupe effectue 23 concerts entre avril 1994 et février 1995.Kiss n’est plus qu’un groupe de bas de tableau et il faut corriger le tir. L’option prise est de sortir un album hommage « Kiss My Ass », avec des artistes comme Lenny Kravitz, Anthrax, ou encore Garth Brooks, pour permettre de retrouver la légende passée, le disque devient un des plus grands succès du genre.


La désillusion…


Pour fêter les 20 ans du combo, Kiss invente, et Tommy Thayer met en en place, les Kiss Conventions, sorte de musée itinérant, où l'on retrouve une collection de tous les produits dérivés des années 1970, les instruments et costumes des musiciens. On assiste également aux concerts de tribute band, maquillés et déguisés comme les originaux, mais aussi à des prestations unplugged du groupe. Malgré un prix d'entrée exorbitant, la formule cartonne à travers les États-Unis. Peter Criss vient sur scène avec ses anciens collègues, lors d'un des concerts le 17 juin 1995 en interprétant« Hard luck woman » et « Nothin’ to lose ». Une rumeur, selon laquelle Ace Frehley en ferait bientôt de même, commence alors à se répandre dans la presse américaine.Le 9 août, Kiss participe au traditionnel MTV Unplugged et convie Peter et Ace pour les derniers morceaux ce qui alimente de plus belle la rumeur de la reformation originale du groupe, avec maquillages et costumes d'époque. Gene et Paul démentent car un nouvel album est en cours d’enregistrement.
Bruce déborde de créativité pour le 17ème album studio du groupe et participe à l’élaboration de 9 des 12 titres. L’atmosphère est très étrange, les 2 leaders disparaissant fréquemment du studio, et les rumeurs se font de plus en plus insistantes.
Bruce assure pour la première fois (et seule fois) au sein de Kiss, le chant sur le morceau« I Walk Alone », titre prémonitoire. L’enregistrement prend fin début février, mais Bruce sait déjà que l’album est mort-né et que son Kiss à lui est fini ! Bruce a vu la reformation se profiler depuis un certain temps, contrairement à Eric qui ne veut pas y croire !
« Carnival of Souls: The Final Sessions »sortira finalement le 28 octobre 1997, sans réelle production, dans le but de rentabiliser les frais de l'enregistrement et aussi car le disque circule sous le manteau depuis déjà quelques temps.
L’album est mis en stand-by et lors des 38ème grammy awards le 28 février, Tupac Shakur introduit Kiss maquillé  en costumes de l’époque « Love gun ». Doc McGhee, le nouvel arrivant dans l’organigramme Kiss organise le 16 avril 1996 une conférence de presse sur le porte-avions « musée » de l’US Navy, l'USS Intrepid, détaillant la reformation et une tournée, Bruce et Eric toujours salariés de la Kiss compagnie sont invités à prendre des vacances temporaires car selon Doc McGhee, Gene et Paul, cette mouture n’est que provisoire !
En juin 1996 sort l album you wanted the Best, You Got the Best!! Avec 4 inédits live  de 1975 et 1977 " Room Service "," Two Timer "," Let Me Know "et" Take Me ", dans une interview accordée au magazine Latent Image en 1998, Bruce a déclaré qu'il avait participé à certains aspects de cet album en studio, sans toutefois commenter l'étendue de son implication. De source sur il aurait fait des overdubs (doublage) de guitare sur les morceaux live de 1975.Visiblement les lives prétendues d origines font l’objet de beaucoup de spéculations quant à savoir si c'est réellement le cas, les voix de Paul et Gene sonnent comme si elles avaient été réenregistrées en 1996 et la batterie de Peter sonnent très moderne.
Bruce profite de son temps libre pour composer le titre« Red Rain Fallin' » pour le nouveau groupe Murderer's Row de son frère Bob et va poser sa guitare avec Bob et Eric singer sur Save Me de l album Dragon attack A Tribute To Queen.
Christina et Bruce divorcent au cours de l’année.
Mais le provisoire se transforme en définitif, et Bruce quitte officiellement Kiss en décembre 1996, suivi par Éric.



Renaissance…


Bruce multiplie les petits boulots et retrouve les Good Rats pour le nouvel album Tasty Seconds (1997) sur le titre She's Stayin' Home Tonight. Il apparait sur 2 morceaux du Tribute to Rod Stewart Forevermod (1997) avec toujours son ami Eric Singer et figure en guest sur la galette du Carmine Appice's Guitar Zeus, de Channel Mind Radio sur Snake. Pour conclure ses apparitions, il signe Liar sur Return of the comet, le Tribute to Ace Frehley.
En compagnie de l’ex Motley crue John Corabi, il forme le groupe Union avec Jamie Hunting à la basse et Brent Fitz à la batterie.Un premier album éponyme sort en février 1998, une petite tournée acoustique suit avec Bruce et John seuls à la guitare, puis avec le groupe en entier pour quelques dates dans de petites salles.
Bruce pas rancunier participe au soit disant album de la reformation Psycho circus en signant le titre  Dreamin avec Paul et s’occupe de la guitare rythmique sur le morceau, puis en signant les solos de Within et la basse sur les titres Psycho Circus et I Finally Found My Way. Il joue également de la basse sur les démos de Body and Soul, un titre de Paul ainsi que Weapons Of Mass Destruction de Gene non retenue pour l album. Tommy Thayer a la guitare et Kevin Valentine à la batterie enregistreront la quasi-totalité des morceaux en fantômes, Ace et Peter  ne faisant que de la figuration.
En mai 1999 le groupe commercialise Live in The Galaxy produit par Kulick et Bruce Bouillet. Un troisième album The Blue Room sort en février 2000.En parallèle Bruce est très actif, il est dans le ESP (Eric Singer Project), il participe à l’album Lost and Spaced(1998) avec John Corabi et Karl Cochran. À noter la participation d’Ace Frehley qui signe le solo sur Foxy Lady du grand Jimi Hendrix.
Parmi toutes ses collaborations :
Il réalise un solo pour le groupe Shameless sur le morceau Just 1 Nite de  l’album Backstreet Anthems (1999), Eric Singer étant également présent sur 2 titres.
Il joue de la basse sur 4 morceaux de l’album The Day I Went Mad de Graham Bonnet (1999), produit par Kevin Valentine,
Il se fourvoie sur A Tribute To Van Halen (metal vs. electronica) avec John Corabi sur Hot For Teacher (1999), Il écrit Sweet Leanna et Wastin' My Time pour l’album First Big Picnic du combo LAIDLAW produit par Nikki Sixx, le bassiste de Motley crue, Michael Norton à la basse fait partie du groupe l’ex White tiger est le frère de Mark st John.
Il signe les guitares de rise and shine du groupe Boot Camp sur l’album as you were.
Mais ce que les fans retiennent c’est le Rockology d’Eric Carr que Bruce produit et où il pose sa guitare pour rendre hommage au travail d’Eric non publié avec le consentement et le soutient de Loretta Caravello, la sœur d’Eric. Adam Mitchell se charge des claviers. À noter que les titres "Eyes Of Love" et "Somebody's Waiting" faisaient partie des 4 titres qu’Eric avaient proposé à Kiss pour les sessions de l’album « Hot in the Shade » sous les titres "Looking Through The Eyes Of Love" et "Someone Is Waiting".
Pour la BO du film Detroit rock city avec Edward Furlong, Kiss propose le titre inédit "Nothing Can Keep Me From You" écrit par Diane Warren où Bruce apporte sa contribution à la basse sur le morceau.
Entre 1999 et 2002, Bruce devient un invité quasi permanent de tous les albums tribute que produit son frère Bob et quelques autres : Cela va d’Ozzy Osbourne à Queen, Van halen, Metallica, Vai /Satriani, Aerosmith, Poison et également Sweet ou les Pink floyd.




Accomplissement…




Bruce décide de tenter l’aventure en solo et propose un EP de 4 titres « Audiodog » le 17 février 2001, tiré à 1000 exemplaires avec Brent Fitz à la batterie et Curt Cuomo aux claviers. Il est suivi de l’album du même nom le 4 avril avec les mêmes musiciens plus Kenny Aronoff sur 2 titres. Bruce le produit lui-même.
Bruce rejoint le groupe de rock Américain« Grand Funk Railroad » suite à l’invitation personnelle du batteur Don Brewer et montre une autre facette de son jeu de guitare.
En 2002 il apparait sur l’album de Todd Rundgren and his friends.
En parallèle de ses tournées avec « Grand Funk Railroad », Bruce sort son second effort solo intitulé « Transformer » en avril 2003.Il chante, s’occupe de la basse et des guitares et le produit, avec le seul Brent Fitz a la batterie et en guest John Corabi au chant sur le morceau « it’s just my life ».
L’ex-guitariste de Kiss, toujours aussi actif, joue sur le titre« Murphy » de Tim Cashion, le claviériste du Grand Funk Railroad, qui a rejoint le groupe en même temps que lui. Il apparait également sur le disque d’Orlando D’Lugo à la lead sur Esperando ainsi que sur celui de Chris Catena« freak out » sur 2 morceaux, avec un certain Eric Singer sur 2 titres ! En 2004 Bruce retrouve Gene Simmons pour l’album solo du démon « Asshole » où il joue de la guitare sur « sweet & dirty love » et « weapons of mass destruction » en compagnie de l’officiel cat de Kiss de retour dans le groupe, après le non renouvellement du contrat de Peter Criss. Bob Kulick co-écrit avec Gene le titre“now that you’re gone”.
Bruce toujours très proche de son frère participe a l’intégralité des tributes albums produit par ce dernier, de Kiss, Maiden, Metallica, Ac/dc,Van Halen, The Beatles ou plus exotiques tels que ceux de Cher ou Shania Twain, ou en tant qu’invité sur des albums d’artistes comme Birgit, Radioactive,Six hours,Sherley’s temple, Jill Jenson(que produit Tim Cashion)ou Lordi sur « its nows in hell » en 2006.
Apres celui du démon, celui du starchild où Bruce participe a la basse sur 3 titres de l’effort solo de Paul Stanley« Live to win ».
« Live in Japan »du Eric Singer Project (ESP) sort en octobre 2006.Celui-ci a été enregistré au Tokyo Takadanobaba ESP Musical Academy, les 25 et 26 février 2006 avec Bruce, John Corabi et Chuck Garric, le bassiste d’Alice Cooper.
Pendant son temps libre entre les concerts du Grand Funk Railroad, l’ex guitariste de Kiss continue ses apparitions sur beaucoup d’albums en tant qu’invité.
Il s’en est fait une spécialité et il est devenu un musicien très prisé de 2007 à aujourd’hui :
Lion’s share, Frankie Banali,Waiting 4 Wyatt, Chris Catena, Silent Rage, Don saint Thomas, John Corabi, Tim « ripper » Owens, Mark Sweeney, Sebastian Gava, The deadElvi, Northern light orchestra, Tomas Bergsten's Fantasy,Paco Ventura Black moon, Dj Peace, Mocassin Creek, Andrew London,Robert Haglund font appel à ses services pour ne citer qu’eux ainsi que des combos plus renommés comme Lordi sur Babez for breakfast ou un certain Mark Slaughter apparait aussi en guest ou avec le groupe Avantasia du chanteur Tobias Sammet sur wicked symphony, angel of babylon, mystery of time ou le dernier en date ghostlights.
Lita Ford le sollicite avec Gene Simmons pour l album Time capsule sur le titre rotten to the core ainsi que le groupe Sky of forever sur carry on. Sans oublier les albums tribute de son frère Bob où tous y passe de Michael Jackson à Randy Rhoads.
Il vient également en renfort sur le nouveau Balance Equilibrium en jouant de la basse pour le groupe de peppy Castro, Doug Katsaros et de son frère Bob.




La sagesse…







En 2010, il s’attelle à son troisième album solo BK3.En toute logique, il s’entoure de ses amis de longue date et partenaires de ses nombreux projets : Outre les fidèles Brent Fitz,Kenny Aronoff à la batterie et Jeremy Rubolino avec qui il compose et qui le suppléait à la basse, Bruce voit les choses en grand : Gene Simmons, son fils Nick Simmons, John Corabi, Eric Singer, Doug Fieger, Tobias Sammet, Steve Lukather,Jimmy Haslip, Kevin Churko et Tim Cashion viennent célébrer la nouvelle offrande du cadet des Kulick qui s’épanouit de plus en plus au chant.
Finalement BK3, ce sont 12 titres sur lesquels Bruce s’amuse avec ses amis en balayant les différentes facettes du hard rock. Il s’en donne à cœur joie et on y sent une certaine confiance que l’on ne trouvait pas forcément sur les précédents disques. Le plaisir est au rendez-vous car le fil conducteur de l’album, c’est Bruce et sa guitare.
Coté vie privé Bruce épouse sa compagne Lisa Lane le 4 janvier 2014 a Los Angeles, Eric Singer, Gene Simmons et Paul Stanley figurant parmi les convives. Lisa au chant et Bruce à la guitare enregistrent le titre de Barbra Streisand « I dreamed of you » avec l’aide Andrew London au piano pour remercier les invités et les fans et partager leur bonheur avec tout le monde.
Le 10 avril 2014, Kiss entre au pantheon du « Rock And Roll Hall Of Fame ». Juste, une partie de Kiss… Les 4 originaux, Paul, Gene, Ace et Peter, Bruce, Eric et Tommy sont présents à la cérémonie et sont les invités de Gene et Paul, le duo les remercie de leur dévouement dans et pour le groupe dans leur allocution d’intronisation.
Bruce, avec l’aide du fidèle Jeremy Rubolino exhume les bandes de son groupe KKB (Katz, Kulick, Bois) pour les remasteriser et, cerise sur le gâteau, avec un nouveau titre « got to get back » enregistré par le trio et la réorchestration du morceau« someday ». La nouvelle donation de Bruce à ses fans sort le 28 mai 2015.
Bruce Kulick interprète l hymne Américain, The Star Spangled Banner au 23/12/16 au LA Clippers Game.
Bruce toujours actif en 2016 tourne sous son nom pour quelques dates au Brésil, sillonne les Etats-Unis avec le Grand Funk Railroad cette même année puis reprend son périple en 2017, tout en participant a quelques Kiss expo.
Bob et Bruce participent a la Kiss Kruise VII en compagnie de Brent Fitz à la batterie et de Todd Kerns au chant et à la basse, une setlist de folie où« Turn on the night » côtoie un « nowhere to run », un « tough love » précédant « tonight you belong to me », « Tears Are Falling », « Wouldn't You Like to Know Me » chasse un« Who Wants To Be Lonely » sans oublié« Domino ». Les frères Kulick sont la sensation de l’édition, une prestation dynamique et une galerie de morceaux que tout fan du groupe le plus chaud du monde rêve d’entendre ! A l'occasion de la Kiss Fan Expo, qui ce tiens à Indianapolis le 12 et 13 mai 2018, Bruce Kulick, Ace Frehley, Eric Singer ainsi que son frère Bob, se retrouvent sur scène avec quelques guests comme Todd Kerns et Brent Fitz. L'occasion pour le festival de fêter ses vingt années d'existence et pour  Eric Singer de fêté ses soixante ans ! Bruce participe activement a de très nombreuses Kiss Expo a travers le monde depuis 1997 notamment avec Paul Stanley en 2014, ou en 2019 avec Tommy Thayer  et très souvent John Corabi comme partenaire.

Bruce participe à la Kiss Kruise VIII sans son frère, il joue 2 soirs avec 2 sets list legerement modifié, avec de pures pépites ,rarement ou jamais joué par Kiss sur scène (King of the Mountain ,Unholy , Sword and Stone ,Who Wants to Be Lonely ,Thou Shalt Not ,I Still Love You, Little Caesar, Heart of Chrome, Jungle, Uh! All Night, God Gave Rock 'n' Roll to You II et 2 medleys qui valent le détour, Rise to It / Let's Put the X in Sex / You Make Me Rock Hard et Hell or High Water / I'll Fight Hell to Hold You / When Your Walls Come Down / No. Et quelques changements le 2 eme soir avec les morceaux Take It Off, Forever, turn on the night et le medley Hate / Master & Slave / Rain / In the Mirror.  
Il rejoint  Kiss sur scène pour le concert Unplugged en compagnie d’Ace sur les titres « domino », »hide your heart », « 2000 man », « New york groove », « nothin’to lose » et « rock ‘n roll all nite ».
La Kiss Kruise IX met de nouveau à l’honneur le cadet des Kulick, ses 2 spectacles sont les plus excitants de la croisière, que dire face à cette profusion de titres inédits en live ... Trial by Fire, Time Traveler , Betrayed , Read My Body, Paralyzed , I Just Wanna , Tough Love , Spit ou des medleys salivants au possible tels que I've Had Enough (Into the Fire) / Get All You Can Take / Burn Bitch Burn / Lonely is the Hunter / Under the Gun / Thrills in the Night ou Betrayed / Read My Body / Little Caesar / The Street Giveth and the Street Taketh Away / Rise to It / Lets Put the X in Sex.
Le Grand Funk Railroad continue ses concerts en 2018 et 2019 et une grande tournée est prévue en 2020 après quelques shows en ce début d année.
Bruce espère pouvoir enregistrer courant 2020, deux à quatre chansons avec le groupe de la Kiss Kruise qui comprend le guitariste du groupe solo de Slash Todd Kerns, le batteur Brent Fitz, ainsi que le bassiste et chanteur Zach Throne, avant que la nouvelle croisière Kiss ait lieu.
Bruce continue ses apparitions et ses contributions sur différents albums, celui de Jason Mapes,de Velvet Insane ou encore ceux de Marty and the bad punch ou le dernier Wolfpakk sur le titre land of wolves en ce début 2020. Bruce a acté sa participation à la Kiss Kruise, 10 ème du nom.


La pandémie de Covid-19et le confinement sont l’occasion pour Bruce de rendre hommage par ses riffs de guitare de titres comme Unholy, Heart of chrome, Hide your heart, Spit, Turn on the night, Jungle, Domino ou Tough Love sur les réseaux sociaux et de reprendre en duo avec sa femme Lisa les morceaux Reason to live, Who Wants to Be Lonely, Tears Are Falling et Forever.
Bien sur la vie n’étant pas un long fleuve tranquille, des querelles resurgissent en novembre 2019 Bob accuse publiquement son frère, Paul, Gene et le manager de Kiss Doc McGhee de se comporter de façon déshonorante et malhonnête. Bob, aigri, les accusent sur Facebook et Instagram de violation du droit d'auteur concernant la vente d’articles de merchandising et de vente de photos autographiées des frères sans la permission de Bob.
Les prémices de ce pugilat remontent à la kiss Kruise de 2017 où Bob déclarait que la compagnie Kiss n’avait pas honoré son contrat sur son cachet et une sombre histoire de photos que lui-même voulait publier par l’intermédiaire de sa femme. (Comment une sombre histoire pour quelques dollars de plus peut gâcher une amitié de 50 ans et brouiller 2 frères. Mais Paul et Gene ne sont pas à leur coup d essai !!!)
Lors d’une interview mi-avril avec le journaliste musical Miles "The Shoe" Schuman lui demandant si lui et son frère avaient fait la paix depuis l’explosion sur les réseaux sociaux, Bruce déclare : "Bien sûr, dans chaque conflit familial ou commercial que les gens ont, il y a deux côtés à l'histoire. Et j'ai décidé de ne pas entrer dans le grand déballage. Malheureusement, ma relation n'est pas saine actuellement avec lui, donc il vaut mieux juste dire qu'il n'y a plus rien à dire à ce sujet", a-t-il poursuivi. "C'est malheureux que ça se soit passé comme ça. Ce n'est pas que je n'ai pas été blessé ou bouleversé par cela. La bonne réponse était de ne pas répondre, et pour beaucoup d'autres raisons aussi. Et je vais continuer de ne rien dire, car c'est la chose la plus intelligente et la plus saine à faire ».
"Je pense que la plupart des gens savent que je ne suis pas un méchant", a ajouté Bruce. "Mais dans les affaires, il y a toujours des perceptions et des disputes entre les gens, et je veux juste laisser ça de coté, je ne veux pas en parler. Et je regrette que cela n’ait pas marché, mais c'était son choix, pas le mien. "
Dans une nouvelle interview avec Sleaze Roxx début avril, l'ancien guitariste de KISS, Bruce Kulick, a de nouveau déclaré qu'il était "soulagé" de ne pas avoir été approché pour rejoindre le groupe après le départ définitif d’Ace Frehley début 2002.
"Quand j'ai dû partir en 1996 après le succès de la performance de KISS ‘Unplugged’, les gens étaient conscients de la musicalité qui existait dans le groupe entre Eric Singer et moi, mais quand KISS s est reformé , c'était un peu comme "Star Wars" quand le groupe a redémarré, les gens sont allés voir de quoi il s'agissait ", «J'ai compris que c'était les gars d'origine, ils ont mis le maquillage et les gens étaient ravis de le revoir ou de le voir pour la première fois. Puis quand Gene et Paul n'ont pas pu continuer avec Peter Criss  alors ils ont appelé Eric Singer à entrer dans le rôle du chat.

" Eric est un formidable batteur", a-t-il poursuivi. "J'étais vraiment heureux pour lui. Je le suis toujours. Puis, quand Ace à flanché, il était facile pour eux d'aller chercher Tommy Thayer qui fait un travail aussi fantastique que le" Spaceman d’origine".
"Si on m'avait demandé de jouer le rôle du 'Spaceman', cela aurait été vraiment gênant pour moi». Je pense que Tommy est plus naturel en"Spaceman" que moi. J'aurais dû jouer les chansons note pour note comme Ace. Je ne pense pas que je pourrais faire ça et rester heureux dans le groupe. Tommy fait ça à la perfection. Je n'ai jamais été obligé d'apprendre le truc classique note pour note, mais si vous voulez être le "Spaceman", vous devez rester fidèle à la façon dont Ace jouait .Cela ne veut pas dire que je ne jouais pas les classiques avec respect, mais je le faisais  en injectant mon propre style, comme je l'ai toujours fait quand j étais dans le groupe. J'aurai perdu mes «libertés» si j’avais pris le rôle de «Spaceman».

"Je suis ami avec Tommy, a ajouté Bruce." Nous nous sommes rapprochés au fil des ans. " Le style de Tommy est tellement plus proche d’Ace que le mien». Bruce déclarant  qu'il est en paix avec le fait qu'il ne fera jamais partie de l'ère du maquillé de KISS.
Il termine l’interview en parlant des insultes concernant les remplaçants de Peter et d’Ace. Je sais que Tommy et Eric évitent de lire cette merde. Je suis proche des deux mais je suis plus proche d’Eric. Leurs meilleurs remède est de faire un excellent travail tous les soirs et de ne pas lire ce genre de choses. Je suis choqué que les fans fassent de tels commentaire.



De la persévérance a la légende…



Que reste-t-il aujourd’hui du passage de Bruce Kulick dans Kiss ? La question est intéressante à plus d’un titre.




Bruce a été le dépositaire du son de la période démaquillée du groupe par l’intermédiaire de sa guitare. Bien qu’initié par Vinnie Vincent en 1983 avec le sublime et incontournable album « Lick it up », puis par le passage éclair de Mark st John, Bruce, pendant son long séjour dans le baiser (on oublie un peu vite qu’au moment de son départ en 1996, Bruce était le guitariste qui était resté le plus longtemps à son poste.  Bruce a pu explorer et insuffler une diversité de styles musicaux qui font de son passage, la période la plus riche
au niveau de la créativité du groupe. (Quoique en disent les puristes qui ont lâchement abandonnés le combo, une fois les masques tombés)
Je vais citer Bruce lors d’une interview parue dans numéro 12 de décembre 1988 dans le cultissime Kiss Journal, où on lui pose la question suivante :
Que penses-tu de cette tendance presque générale chez les fans de Kiss à regretter le grand Kiss de l’époque du maquillage ?
Et Bruce de répondre simplement : « Pour ma part, j’ai toujours considéré que Kiss avec les maquillages, c’était juste de la merde ! Les gens ne se déplaçaient pas pour la musique mais pour le show. Alors que maintenant, quand on parle de Kiss, c’est la musique qui prédomine. Certains ont dû apprécier, mais c’est la cruelle vérité et toute ressemblance avec un groupe toujours en vie (bien qu’agonissant) évoluant depuis des années en se cachant derrière des maquillages qui les obligent à régresser et s’auto-parodier musicalement depuis 1996, serait fortuite !!!
Tout n’a pas été idyllique durant sa décennie, beaucoup lui ont reproché son manque de charisme, un jeu de scène emprunté et timide, et son effacement, voir sa soumission envers les têtes pensantes de Kiss. Un jour un journaliste lui a demandé quel maquillage il aurait pu avoir. En chien répond-il. Il y a un chat, un renard, pourquoi pas un chien ? Les quolibets ne tarderont pas à fleurir en le transformant en bon toutou de ses maitres !
Bruce comme Tommy ont toujours été des fidèles du groupe, ils ont toujours joué pour l’équipe et mis leur ego de côté pour le bien de la bande. Je rajouterais aussi les 2 Eric :  Carr et Singer, c’est sûr c’est moins rock’n’roll que les frasques d’Ace, de Peter ou de l’irrespectueux Vinnie, mais par sa fidélité, son engagement, son dévouement, le groupe a trouvé de la sérénité et une assise qu’il avait rarement connu. Et que dire de l’héritage qu’il transmet par ses interviews et ses concerts, valorisant l’entité Kiss, et période démaquillé, la montrant sous son meilleur éclat !
Mais, il n’y a pas eu que des réussites, loin de la !
Un « asylum » d’une platitude jamais atteinte, exception faite des titres « Tears Are Falling », « WhoWants To Be Lonely » et « King Of The Mountain », un « Hot in the shade » bâclé (produit par Gene et Paul, étonnant, non je ne parlerai pas de la désastreuse production de Mister Paul sur « Monster »), mais comment oublier les réussites de « Crazy nights » et le somptueux « Revenge »sans oublier le controversé « Carnival of souls » où Bruce se sublime de bout en bout ! « Alive 3 » où le guitariste embrasse les compos de sa guitare incendiaire, et que dire du « Unplugged » où il illumine l’album de son talent, injustement éclipsé par l’intervention minimalisme d’Ace Frehley, les fans ne retenant que cela alors que Monsieur Kulick irradie de son talent ce show de MTV.


Indispensable…



Kiss et ses très nombreuses collaborations ont été de bien belles pages dans l’histoire de ce guitariste sans prétention, qui a su rester lui-même sans se prendre pour ce qu’il n’était pas !
Si le groupe peut se targuer d’être toujours vivant 47 ans après sa création, Bruce Kulick peut revendiquer une bonne partie de l’héritage. Vinnie l’a relancé mais Bruce l’a maintenu en vie en procurant du bonheur musical aux fans, « crazy nights » et « revenge » restent des disques plébiscités par les passionnés de Kiss, ainsi que l’album Carnival of Souls décrié a sa sortie qui est réhabilité par une grande partie des fans Kissien et même si certains soi-disant fans ont quitté le bateau lors de la période sans masques, ceux qui sont restés et les nouveaux arrivants ont suivis le groupe pour le talent musical et pas pour une guitare qui fume, un démon crachant du sang, des explosions et pour 4 ou 6 personnages qui ont fini de vampiriser un groupe où la musique n’était plus qu’un prétexte pour faire des dollars !
De plus Bruce a toujours entretenu d’excellente relation avec tous les membres ou ex-membres du groupe ainsi qu’avec ses prédécesseurs ou successeurs au poste de soliste, que ce soit avec Ace, Vinnie, Mark ou Tommy, chose rare à souligner, ce qui en dit long sur le bonhomme.
Là où Vinnie et Mark ont échoué, Bruce lui a réussi, guitariste polyvalent et sans prétention, qui après des débuts timides, a rapidement assumé les responsabilités qui lui incombaient et s’est imposé dans Kiss tout en laissant aux leaders emblématiques leurs prééminences !







Bruce Kulick « Sagesse et persévérance » Bruce_10



---------------------------------





Ps: Grand remerciement a "KISS FAQ", kiss-related-recordings, ultimateclassicrock.com, bravewords, kissmonster.com, kissonline, au Kiss Journal qui a bercé mon adolescence, et bien sur le BruceKulick.com-The Official Bruce Kulick Website.


Ps2: Mille mercis à Didier Jernasz pour encore ce merveilleux flyer, Sylvain Verne pour son écoute, ses encouragements et nos discutions passionnées, à ma compagne la belle Marie, l amour de ma vie, à mon frère Nicolas pour les corrections, ainsi qu'a mes enfants Margot et Lucas et sans oublié mon pote Domm Michaud a qui je dédie cet article, car l'idée vient de lui, vivement nos prochains concerts et festivals ensemble !

_________________
Bruce Kulick « Sagesse et persévérance » Signa_14
Revenir en haut Aller en bas
 
Bruce Kulick « Sagesse et persévérance »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: Membres & ex- membres de KISS :: Bruce Kulick-
Sauter vers: