AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Asylum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Quel est votre chanson préférée?
King of the Mountain
21%
 21% [ 5 ]
Any Way You Slice It
8%
 8% [ 2 ]
Who Wants to Be Lonely
25%
 25% [ 6 ]
Trial By Fire
4%
 4% [ 1 ]
I'm Alive
4%
 4% [ 1 ]
Love's a Deadly Weapon
4%
 4% [ 1 ]
Tears Are Falling
25%
 25% [ 6 ]
Secretly Cruel
4%
 4% [ 1 ]
Radar for Love
0%
 0% [ 0 ]
Uh! All Night
4%
 4% [ 1 ]
Total des votes : 24
 

AuteurMessage
kizz62Dressed to killMessages : 348
Date d'inscription : 03/10/2011
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 7 Déc - 13:19

Les looks,fallait oser!!!
Pas leur meilleur album,mais ce qui est bien avec KIZZ c'est qu'on peut écouter qque chose de différent selon nos humeurs et leur période.
Vote pr Any way you slice it
Revenir en haut Aller en bas
avatarGib'sWicked lesterMessages : 23
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 39
Localisation : Strasbourg
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 7 Oct - 17:16

Jamais encadré cet album
Revenir en haut Aller en bas
avatarYann 77Hotter than hellMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 41
Localisation : Coulommiers (Seine et Marne)
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 7 Oct - 18:58

pascal a écrit:
Je n'ai pas votè , cet album est nul à chier . :cry: tout comme helder et lick it up .

heureusement ceci n'engage que toi... perso "the elder" fait parti de mon top 3... et lick it up est juste excellent!!!!de la à dire que c'est à chier, moi j'appelle ça de l'intolérance.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAce-DiamondCo-AdminMessages : 2169
Date d'inscription : 07/04/2010
Age : 23
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 7 Oct - 19:18

Non Pascal est intolérant quand il s'agit d'albums 80, parce que c'est un vieux Schnock!

_________________
No Fear Cheveux is here...
Revenir en haut Aller en bas
avatarYann 77Hotter than hellMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 41
Localisation : Coulommiers (Seine et Marne)
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 7 Oct - 19:27

Ace-Diamond a écrit:
Non Pascal est intolérant quand il s'agit d'albums 80, parce que c'est un vieux Schnock!

MDR, c'est hibernatus, il à hiberné entre 1981 et 1998, et quand il s'est réveillé il était grognon comme un vieil ours qui sert de descente de lit!!! MDR!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatarfoolKISSMessages : 56
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 51
Localisation : Bordeaux
MessageSujet: Re: Asylum   Lun 8 Oct - 23:33

Un album que je n'écoute jamais. Du Kiss sans âme et sans originalité. En fait n'importe quel groupe de l'époque faisait la même daube.

C'est pas déplaisant néanmoins... 2/5


Dernière édition par fool le Lun 8 Oct - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6659
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: Asylum   Lun 8 Oct - 23:35

La période que je qualifierais de "creuse" en ce qui me concerne. Sad
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMCarnival of soulsMessages : 9031
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 54
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 9 Jan - 21:03

Après un "Animalize" que nous qualifierons de mitigé, Kiss s’offre un nouveau changement de guitariste : le quatrième en 4 albums ! Exit le discret Mark St John et bienvenue à Bruce Kulick. Et il ne s’agit pas là du seul remaniement : après la disparition du maquillage et un hard relativement heavy sur "Lick It Up", les tenues animalières à rayures et le hard-rock agressif de "Animalize", voici venir le look strass et paillettes et le Hard Glam US du nouveau venu "Asylum". Et il faut voir Paul Stanley enchainer les déhanchements suggestifs et les pas chassés à la virilité limitée dans les différents clips-vidéos accompagnants la sortie de cet opus, pour comprendre que ce dernier est à l’origine de ce nouveau changement d’orientation.

Alors bien sûr, le style Kiss reste aisément reconnaissable, trop peut-être ! En effet, il faut voir à quel point le riff du hit que fût "Lick It Up" a marqué le quatuor, ou plutôt ses deux leaders. Après l’avoir recyclé sur "Heaven’s On Fire" lors du précédent album, ce ne sont pas moins de 3 titres qui sont ici dotés d’un riff ultra simple, direct et efficace qui renvoie directement au premier tube de l’ère démaquillée des Américains, dont deux font l’objet d’un clip et ayant des visées commerciales évidentes : les glamours "Who Wants To Be Lonely" et "Tears Are Falling" aux refrains évidents et tubesques, alors que "Trial By Fire" pousse encore plus loin le clonage.

Pourtant, Stanley et Simmons, à nouveaux épaulés par Desmond Child et Jean Beauvoir pour la composition de plusieurs titres, réussissent malgré tout à rendre cet album agréable et bien ancré dans son époque. On se laisse ainsi facilement accrocher par les dynamiques "King Of The Mountain" ou "I’m Alive", ou par l’hymnique "Uh ! All Night", alors que Simmons se pose comme le garant de la face rock et agressive de Kiss avec le groovy et cinglant "Any Way You Slice It" ou un "Love’s A Deadly Weapon" malheureusement handicapé par un refrain trop faiblard. Et puis il y a la nouvelle arme secrète des deux leaders du groupe, à savoir un Bruce Kulick à la technique fulgurante, sauvant plusieurs titres de la médiocrité grâce à des soli tour à tour enflammés, hallucinants de vitesse ou gorgés de feeling.

Ces points positifs, s’ils permettent à Kiss de remonter un peu la pente après le décevant "Animalize", n’empêchent cependant pas cet "Asylum" de rester un album, certes agréable, mais relativement moyen et manquant pour le moins d’inspiration et d’ambition artistique. Certains argueront qu’après tout, ce n’est pas ce qu’on demande à Kiss et qu’il nous donne à nouveau ce que nous attendons de lui. Ils n’auront pas forcément complètement tort, mais pour notre part, nous sommes un peu plus exigeants envers un combo que nous savons capable de beaucoup mieux que cette démonstration d’un savoir-faire bien exécuté, mais manquant singulièrement de profondeur.
source de la chronique MUSIC WAVES
Revenir en haut Aller en bas
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8688
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 54
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 9 Jan - 22:25

Merci Domm et oui ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMCarnival of soulsMessages : 9031
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 54
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 13 Fév - 9:43

L’Animalize Tour prend fin au
printemps 1985 et KISS savoure le succès revenu auprès des fans d’un
hard / heavy qui vit alors son Age d’Or. Remplaçant sur la tournée du
malheureux Mark St. John, le guitariste Bruce Kulick est officiellement
et définitivement intronisé guitariste officiel du groupe. Il faut dire
que celui-ci a fait ses preuves lors de la tournée et n’entend pas
forcément la ramener et perturber les forces en présence dans le groupe –
ce qui enchante bien évidemment le tandem Simmons / Stanley. 3
changements de guitaristes en l’espace de 3 ans, c’est plutôt pas mal.
Fort heureusement, l’arrivée du jeune Bruce stabilise un line-up qui
durera 6 ans.

Décidément très productif, KISS possède déjà de nouvelles compositions
qu’il lui reste à peaufiner et finaliser en studio. Nous sommes à l’été
1985 et le nouvel album qui s’appelle Asylum prend forme. Plus encore
qu’Animalize dont il est le successeur direct, Asylum est un disque qui
porte la marque de Paul Stanley. Les mélodies sont plutôt excellentes et
accrocheuses et les quelques hits de l’album se voient agrémentés de
clips dans le vent pour pouvoir tourner en rotation sur MTV. Plus
glamour que jamais, les membres de KISS abusent du fond de teint, de
foulards et de vêtements colorés et les 4 musiciens (Paul et Gene en
premier chef, évidemment) évoluent au milieu de créatures de rêves
soumises aux maîtres des lieux. Il est vrai que les clips de « Who Wants
To Be Lonely » (un must : avec Paul entouré de 2 blondes pulpeuses qui à
la fin du clip lui carressent le torse sous la douche, non sans avoir
préalablement arraché sa chemise), « Uh ! All Night » et « Tears Are
Falling » sont plutôt ridicules/amusants aujourd’hui. Si vous avez
l’occasion et si vous n’avez jamais vu ces clips, allez voir ça sur
YouTube, faut au moins voir ça une fois dans sa vie Smile.

On parle pas mal de Paul Stanley. Il faut dire que Gene Simmons (on
l’évoque déjà dans la chronique d’Animalize) n’est plus aussi impliqué
dans KISS à l’époque et Paul qui a toutes les manettes dirige le groupe
vers ce côté plus glamour (il faut dire qu’il a toujours été la caution «
glamour » du groupe). Gene ne cautionne que 4 chansons sur 10 ici, et
encore … il n’y a que « Secretly Cruel » où il est seul compositeur.
Producteur, acteur, les occasions ne manquent pas. Tel est l’état des
lieux dans le KISS du milieu des années 80.

Alors pour se faire aider dans la composition, Paul Stanley s’acoquine
avec les stars en vogue, notamment Desmond Child qui co-signe … 5 titres
sur 10 !!! Et aussi Jean Beauvoir. Certains fans crient au scandale,
craignant de voir KISS se fondre dans un moule plus mainstream … et
pourtant. « King Of The Mountain » qui débute avec les toms d’Eric Carr
est un morceau bien accrocheur avec Paul Stanley plus séducteur que
jamais. Idem pour le hit « Who Wants To Be Lonely » où le chanteur
guitariste est le maître du monde : un refrain fédérateur et qui entre
dans la caboche, des mélodies mais aussi une pêche et de l’énergie à
tous les étages. De l’énergie, il y en a sur des titres très rapides
pour du KISS, comme la doublette « I’m Alive » et « Love’s A Deadly
Weapon » qui s’enchaîne directement et où le nouveau venu, Bruce Kulick
se la joue à la Van Halen dans un solo ébouriffant. Gene est garant d’un
côté toujours rock’n roll mais moderne, comme en témoigne le remuant et
groovy « Anyway You Slice It » ou le plus consistant « Trial By Fire »
et sa rythmique proche de celle d’un « Lick It Up ».

On se calme un peu avec le feutré mais très joli « Tears Are Falling » :
KISS se fait un peu plus sentimental sur ce morceau héroique qu’on
pourrait croire être une ballade mais qui n’en est pas vraiment une,
avec un refrain on ne peu plus simple, de jolis chœurs et un solo
presque aérien cette fois. J’aime l’ambiance que dégage ce titre ancré
dans le moule hard US à paillettes des années 80. Le dernier quart
accuse avant tout une petite baisse de tension avec « Secretly Cruel »,
titre sympathique mais le plus faible de l’album. « Radar For Love » est
aussi un peu plus anecdotique même si l’on décelle carrément dans le
couplet et le riff une influence LED ZEPPELIN assez flagrante (on dirait
qu’ils ont carrément pompé le « Black Dog » du Dirigeable).
L’accélération à la fin est assez fameuse. Enfin, le disque se termine
sur un bon gros hit à la KISS (allez, tous en chœur) : « Uh ! All Night »
qui nous fait dire que KISS n’est peut-être pas prêt de calmer ses
pulsions.

L’ère Animalize / Asylum (celle du KISS strass et paillettes) sera
matérialisée en vidéo avec la sortie de la VHS KISS X-posed, un panaché
de tout ce qu’on aime chez KISS : sexisme, machisme, humour douteux,
images d’archives et nos 4 gars mis en scène dans un manoir rempli de
donzelles soumises et consentantes … mais bon, c’est pour ça qu’on les
aime après tout Smile. Une ère un peu controversée malgré tout par cette
image qu’ils se sont donnés et aussi l’intervention de compositeurs
extérieurs. Ce qui n’enlève en rien selon moi au style KISS et Asylum
est un disque que j’aime me repasser assez régulièrement même si l’on
n’a plus vraiment affaire au même groupe que dans les années 70. Mais
KISS n’a-t-il toujours pas été un caméléon reconnaissable ? Un paradoxe
qui fait à la fois leur charme.

Le succès d’Asylum sera honorable mais la tournée américaine un triomphe
absolu. L’image glamour va s’aténuer avec l’album suivant (Crazy Nights
en 1987) où les 4 musiciens vont troquer foulards et fond de teint pour
les blousons en cuirs et les motos. Un peu comme MOTLEY CRUE à la même
époque (Girls Girls Girls). Un disque qui présentera sans doute leur
facette la plus FM et la plus mélodique, et un énorme succès commercial.
Mais ceci est une autre histoire …
Revenir en haut Aller en bas
avatarNikki SixxWicked lesterMessages : 8
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 32
Localisation : Toulouse
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 9 Avr - 0:46

"Tears Are Falling" pour moi, malgré l'énorme ridicule du clip j'aime bien ce morceau. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://mangamugen.easyforumpro.com/
avatarDOMMCarnival of soulsMessages : 9031
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 54
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 9 Avr - 7:03

ma mère 75 balais adore cet opus .....
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 9 Avr - 10:08

album pas si mal mais bon pas mal de déchets quand même..
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMCarnival of soulsMessages : 9031
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 54
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 9 Avr - 12:17

les titres de GENE ........
Revenir en haut Aller en bas
avatarkissloloCo-AdminMessages : 15836
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 51
Localisation : la tour du pin
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 9 Avr - 19:16

celui que j'aime le moins !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarStanley_GunDressed to killMessages : 205
Date d'inscription : 09/08/2013
Age : 40
Localisation : Région Parisienne
MessageSujet: Re: Asylum   Sam 10 Aoû - 10:12

Un peu meilleur qu' Animalize mais avec encore une fois un ensemble plutot moyen.
Bruce Kulick permet de corriger un peu ce qui faisait défaut à l'album précédent selon moi avec des guitares plus soignées tant sur le plan rythmique que pour les solis. 
Il y a un léger mieux dans la qualité des compos. Et même si on ne peut pas parler à proprement dit de chefs d'oeuvre , les morceaux calibrés FM remplissent bien leur rôle et sont plutôt soignées. 
King of the mountain est le titre le plus rassurant du disque.
En revanche, Gene Simmons continue sa sieste.
Revenir en haut Aller en bas
avatarnonokiss99AliveMessages : 445
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 18
Localisation : 92
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 11 Aoû - 14:12

Asylum a a pour moi du mal à trouver sa place permis mon top 10 des albums de kiss ... Hésite entre who wants to ne lonely qui a la guitare est vraiment simple exepté le solo de Bruce impossible à jouer :-) et tears are falling... album moyen tout de même qui s'en sort avec un 2,5/5 ... D'ailleurs on ne retrouve aucun classique de kiss ici ... Mais des chansons au ont à pêche quand même avec rada of love ou bien uh all night! ( ps: le tout début de secetly cruel me fait penser à celui de mr.speed Wink ) j'ai mieux accroché que lick it up en tout cas ! Mon vote par pour ... Mh... Tears are falling d'un tout petit poil sur who wants!
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6659
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 11 Aoû - 14:28

Un album vraiment décevant.....
Revenir en haut Aller en bas
avatarDid'yeahAdministrateurMessages : 8688
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 54
Localisation : kissvillage.
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 11 Aoû - 14:32

Pour moi aussi grosse déception à sa sortie..mais bon il fait partie de la disco du groupe ...Bon et Tears are falling en live ça le fait...Wink 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatargod of thunderHot in the shadeMessages : 7478
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 51
Localisation : montceau les mines(saone et loire)
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 11 Aoû - 20:04

j'aimes bien cette periode 80's
c'est pas qu' animalize et azylum
soient mauvais
mais plutot qu'apres la deferlente de decibelles de creatures et lick it up
les gens avaient envie de retrouver quelque chose de plus cool 
et que la ronde des changements de muzicos a commencé de gaver tout le monde
eric qui remplace peter c'etait dur dur mais quand même bien accepter
par contre ACE  cela a été de trop
Revenir en haut Aller en bas
avatarPhilModérateurMessages : 6659
Date d'inscription : 21/04/2010
Age : 55
MessageSujet: Re: Asylum   Dim 11 Aoû - 23:12

Certes mais je crois qu'ils ont été pris dans la déferlante années 80 à savoir un hard rock US guère inventif alors qu'eux-mêmes se trouvaient à l'origine d'un hard rock US racé dont les refrains vous restaient gravés dans la mémoire. Là, il s'agit d'une collection de titres que l'on oublie très vite après les avoir entendus une seule fois, pas foncièrement mauvais mais quelconques à l'inverse d'un Sonic Boom qui, lui, vous accroche sur TOUS les titres.
Revenir en haut Aller en bas
ParasiteWicked lesterMessages : 49
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 44
Localisation : MONETAY-SUR-LOIRE
MessageSujet: Re: Asylum   Lun 17 Fév - 23:23

Légèrement supérieur à son prédécesseur, Asylum parvient à accrocher l'oreille sur quelques titres, mais dans l'ensemble, vite écouté, vite oublié. 2.5/5.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Asylum   Mar 18 Fév - 0:08

en dessous pour d'Animalize.. pas vraiment de titres imparables au contraire de son prédecesseur et surtout aucun renouvellement..
Revenir en haut Aller en bas
avatarkiss my assHotter than hellMessages : 132
Date d'inscription : 06/08/2014
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 27 Aoû - 13:36

a part tears are falling qui est super cet album est nul selon moi beaucoup moins bien qu animalize.
on sent bien que kiss navigue a vue.veut faire du hard 80,mais n a pas le stylepour....
c est aussi le premier album avec bruce kulick que je n ai jamais aimé,pour moi le guitariste le moins intéressant de kiss,sans personalité musicale,bien trop éffacé pour étre le soliste de kiss....
Revenir en haut Aller en bas
avatarkiss my assHotter than hellMessages : 132
Date d'inscription : 06/08/2014
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 27 Aoû - 13:44

DOMM a écrit:
Après un "Animalize" que nous qualifierons de mitigé, Kiss s’offre un nouveau changement de guitariste : le quatrième en 4 albums ! Exit le discret Mark St John et bienvenue à Bruce Kulick. Et il ne s’agit pas là du seul remaniement : après la disparition du maquillage et un hard relativement heavy sur "Lick It Up", les tenues animalières à rayures et le hard-rock agressif de "Animalize", voici venir le look strass et paillettes et le Hard Glam US du nouveau venu "Asylum". Et il faut voir Paul Stanley enchainer les déhanchements suggestifs et les pas chassés à la virilité limitée dans les différents clips-vidéos accompagnants la sortie de cet opus, pour comprendre que ce dernier est à l’origine de ce nouveau changement d’orientation.

Alors bien sûr, le style Kiss reste aisément reconnaissable, trop peut-être ! En effet, il faut voir à quel point le riff du hit que fût "Lick It Up" a marqué le quatuor, ou plutôt ses deux leaders. Après l’avoir recyclé sur "Heaven’s On Fire" lors du précédent album, ce ne sont pas moins de 3 titres qui sont ici dotés d’un riff ultra simple, direct et efficace qui renvoie directement au premier tube de l’ère démaquillée des Américains, dont deux font l’objet d’un clip et ayant des visées commerciales évidentes : les glamours "Who Wants To Be Lonely" et "Tears Are Falling" aux refrains évidents et tubesques, alors que "Trial By Fire" pousse encore plus loin le clonage.

Pourtant, Stanley et Simmons, à nouveaux épaulés par Desmond Child et Jean Beauvoir pour la composition de plusieurs titres, réussissent malgré tout à rendre cet album agréable et bien ancré dans son époque. On se laisse ainsi facilement accrocher par les dynamiques "King Of The Mountain" ou "I’m Alive", ou par l’hymnique "Uh ! All Night", alors que Simmons se pose comme le garant de la face rock et agressive de Kiss avec le groovy et cinglant "Any Way You Slice It" ou un "Love’s A Deadly Weapon" malheureusement handicapé par un refrain trop faiblard. Et puis il y a la nouvelle arme secrète des deux leaders du groupe, à savoir un Bruce Kulick à la technique fulgurante, sauvant plusieurs titres de la médiocrité grâce à des soli tour à tour enflammés, hallucinants de vitesse ou gorgés de feeling.

Ces points positifs, s’ils permettent à Kiss de remonter un peu la pente après le décevant "Animalize", n’empêchent cependant pas cet "Asylum" de rester un album, certes agréable, mais relativement moyen et manquant pour le moins d’inspiration et d’ambition artistique. Certains argueront qu’après tout, ce n’est pas ce qu’on demande à Kiss et qu’il nous donne à nouveau ce que nous attendons de lui. Ils n’auront pas forcément complètement tort, mais pour notre part, nous sommes un peu plus exigeants envers un combo que nous savons capable de beaucoup mieux que cette démonstration d’un savoir-faire bien exécuté, mais manquant singulièrement de profondeur.
source de la chronique MUSIC WAVES

c est la le gros point qui m agace chez stanley,ses poses de nanas....
Revenir en haut Aller en bas
avatarDOMMCarnival of soulsMessages : 9031
Date d'inscription : 19/05/2010
Age : 54
Localisation : digoin
MessageSujet: Re: Asylum   Mer 30 Sep - 10:03

Glamouzeries en tous genres


Mark St. John ne sera en définitive pas réintégré dans les rangs de Kiss. Paul Stanley et Gene Simmons ont en effet trouvé en la personne de Bruce Kulick le remplaçant idéal puisque si le bonhomme joue bien, il est en plus très discret, heureux d'être là et il ferme sa gueule, ce qui est un point essentiel pour ne pas terminer comme Vinnie Vincent ou le malheureux St John. Cependant, Kulick n'arrive pas forcément au meilleur moment : Kiss voit en effet sa popularité baisser, le groupe ne pouvant faire face à l'émergence de jeunes pousses qui se sont pas mal inspirées d'eux, comble de l'ironie.

Simmons étant encore peu concerné par les affaires du groupe, c'est Stanley qui chapeaute le tout, et qui définit la ligne directrice du nouvel album, dont la pochette contient un symbole habilement dissimulé : les lèvres des protagonistes sont des couleurs qui évoquent les albums solo de 1978. Et Stanley laisse parler sa fibre glam. Si les photos du groupe montrent un style vestimentaire pour les musiciens très en phase avec son époque, le son est à l'avenant, comme le style en fait. Encore une fois, le groupe prouve son intelligence, sa capacité à toujours être à la page. On les avait connus opportunistes durant la période disco, capables de s'atteler à un album conceptuel quelques temps après le triomphe de The Wall de Pink Floyd, d'oser le heavy couillu lors de l'explosion de la NWOBHM et on les voit à présent s'accrocher au wagon du metal US calibré MTV avec une certaine réussite.

Tel un caméléon, KIss se fond parfaitement dans le décor, il est vrai très bien secondé. Ainsi, on retrouve Desmond Child et Jean Beauvoir à la composition, comme pour l'opus précédent, qui viennent apporter les refrains catchy et les mélodies qui font aussitôt mouche à une époque où le foulard est un symbole phallique et où les armes n'ont pas droit à l'image dans les clips. Donc, on se retrouve avec du hit en puissance sur l'album, mené par un Stanley complètement à son aise. Il apporte une certaine force de frappe sur King Of The Mountain où Eric Carr assure un jeu puissant et précis derrière ses fûts, il se montre plus joueur sur les mémorables Who Wants To Be Lonely et Uh ! All Night, ou se fait velours sur la ballade Tears Are Falling. Il est l'homme de la situation et se trouve admirablement secondé à la guitare lead par l'enthousiaste Kulick.

Puis à côté, il y a Simmons, qui fait acte de présence et qui signe des morceaux qui semblent avoir été plus torchés que travaillés. Ses compositions finissent toutes par sonner un peu brouillon, même si certaines parviennent à s'en tirer un tant soit peu, comme ce Trial By Fire, aidé il est vrai par Kulick.

Malgré des qualités évidentes, Asylum peine à réellement décoller. L'album se termine sur une impression mitigée, comme s'il s'agissait tout simplement d'un disque de Kiss de plus, sans réel génie, sans ce côté savoureux qui se dégageait d'albums comme Creatures Of The Night ou Lick It Up. Comme si en cédant une nouvelle fois à la facilité - ou à l'opportunisme, appelez ça comme vous voulez - Kiss avait laissé une partie des fans sur le carreau. Dépassé allègrement par la relève que pourtant il vampirise royalement, jusqu'au niveau des paroles qui atteignent un sexisme rare, même pour lui, Kiss semble se traîner sur une partie de l'album, ne devant son salut que grâce à quelques titres forts, qui tirent volontairement, sûrement, cette galette vers le haut.

Kiss marque donc le pas, sans que ce soit catastrophique, mais la baisse de régime de Animalize se confirme sur ce Asylum. Stanley est un peu seul pour diriger le navire, le manque de second amiral devient difficile à gérer. Et pourtant, ironiquement, son retour aux affaires marquera un nouveau genre de déclin...
source METALSHIP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Asylum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Asylum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Visionary Asylum. Production Audiovisuelle [Toulouse]
» mix Electro-Techno de Lunatic Asylum
» jowjow
» Soul Asylum - Runaway Train
» Soul Asylum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss France forum :: L'histoire"KISS" :: Albums 80's-
Sauter vers: